Live now
Live now
Masquer
Ryan Gosling aux Oscars 2024 // Source : youtube
Culture

Sacre de Nolan, clash de Depardieu… : 6 faits marquants que vous avez manqués aux Oscars 2024

Succès colossal d’Oppenheimer, belle victoire pour Anatomie d’une chute et pour Emma Stone mais aussi déceptions pour Barbie… De son palmarès et ses surprises à ses séquences déjà cultes, voici six infos et anecdotes sur cette 96e cérémonie des Oscars, qui vous feront briller en société avant tout le monde.

Cette nuit du dimanche 10 mars, pendant que vous dormiez, les films ayant fait l’actualité en 2023 ont découvert leur place (ou leur absence) dans le très prestigieux palmarès des Oscars. Sur la scène du Dolby Theatre d’Hollywood, devant un parterre de stars, on a récompensé et oublié des films, on a rendu hommage à un incroyable toutou, mais on a aussi réglé ses comptes avec les persona non grata du cinéma.

Meilleur film, meilleure réalisation, meilleur acteur : le triplé Oppenheimer

L’évènement immanquable de cette 96e édition, c’est sans conteste la bombe Oppenheimer (jeu de mot inclus). Le biopic signé Christopher Nolan a réalisé un score faramineux en décrochant pas moins de sept Oscars, dont celui du meilleur film et de la meilleure réalisation.

Ajoutez à cela l’Oscar du meilleur acteur pour Cillian Murphy et celui du meilleur acteur dans un second rôle pour Robert Downey Jr., et vous obtenez un film qui fait date dans l’histoire du cinéma moins de neuf mois après sa sortie en salles. Enfin, le film sur le père de la bombe atomique est aussi reparti avec les Oscars du meilleur montage, de la meilleure photo et de la meilleure musique originale.

On retiendra aussi la date du 10 mars dans la carrière de Christopher Nolan. Jusqu’ici, le réalisateur d’Inception, The Dark Knight ou encore Interstellar n’avait décroché que 4 nominations pour ses films. Ces dernières ne s’étaient jamais soldées par une victoire dans le palmarès final. Rappelons qu’à lui seul, Oppenheimer était nommé dans 13 catégories, ce qui faisait de lui le grand favori de la compétition. De quoi signer une belle revanche sur les Oscars pour le cinéaste de 53 ans.

Oppenheimer // Source : Universal
Oppenheimer

Victoire : meilleur scénario original pour Anatomie d’une chute de Justine Triet

Il aspirait aux Oscars du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original, du meilleur montage et à celui de la meilleure actrice pour Sandra Hüller. Si la victoire d’Anatomie d’une chute est plus discrète que celle d’Oppenheimer, Justine Triet et Arthur Harari, les deux conjoints signant le scénario de la Palme d’Or, sont repartis avec le prestigieux Oscar du meilleur scénario original.

On espère qu’après ce beau résultat, Justine Triet sera plus sereine et osera de nouveau se couper les cheveux. « Je pense que ça m’aidera à traverser ma crise de la quarantaine » a d’ailleurs confié la cinéaste, habituée au parcours mouvementé de son film, au moment de recevoir ce prix supplémentaire. Une consécration tout de même pour elle et pour le cinéma français, qu’elle représentait aux États-Unis de manière détournée.

À lire aussi : Anatomie d’une chute : cette scène de sexe explicite a été retirée du film, et c’est tant mieux

anatomie d'une chute // Source : capture d'écran youtube
anatomie d’une chute // Source : capture d’écran youtube

Gérard Depardieu « mange son vomi » : le clash de Jimmy Kimmel envers l’acteur mis en examen

Présentateur de la cérémonie, Jimmy Kimmel n’a pas caché que Gérard Depardieu, monstre sacré du cinéma français mis en examen pour viols et agressions sexuelles, n’est plus le bienvenu aux Oscars.

Alors qu’il rendait hommage à Messi (de son vrai nom Snoop), le border collie d’Anatomie d’une chute que Madmoizelle vous présentait dans une vidéo avec sa dresseuse, le présentateur s’est moqué de l’acteur français mis en examen pour viol à 75 ans. Kimmel a lancé :

« Messi, le chien d’Anatomie d’une chute est là. Il est incroyable, je n’avais pas vu d’acteur français manger du vomi comme ça depuis Gérard Depardieu ».

Barbie : une belle performance lors de la soirée, mais une déception au palmarès

Contrairement à Oppenheimer, Barbie semble avoir été largement boudé par l’Académie des Oscars. Malgré son succès commercial et son féminisme plus profond qu’il n’y parait aux premiers abords (on vous explique pourquoi juste ici), le film de Greta Gerwig n’a décroché qu’un Oscar. La statuette dorée est revenue à la prodige Billie Eilish pour son titre original What was I made for. Le film était pourtant nommé dans 8 catégories. Quant à Billie Eilish, elle décroche ainsi son deuxième Oscar, après celui gagné pour No Time To Die de Mourir peut attendre en 2022. Nos alliées féministes pourront sans doute se consoler au festival de Cannes, dont Greta Gerwig sera la présidente cette année.

À lire aussi : Billie Eilish a-t-elle été outée de force par Variety pour le buzz ?

Bien que les Oscars ne l’aient pas récompensé, Ryan Gosling a tout donné sur scène, tout de rose et de paillettes vêtu. Chargé à bloc d’autodérision, l’acteur a interprété son morceau original pour Barbie, I’m just Ken, signant l’une des performances les plus appréciées par le public et les critiques lors de la soirée.

Emma Stone, meilleure actrice (pour la deuxième fois de sa carrière)

Quelle consœur de Cillian Murphy a décroché le très convoité Oscar de la meilleure actrice ? L’Académie a salué le jeu d’Emma Stone dans le féministe et détonnant Pauvres Créatures du cinéaste grec Yorgos Lanthimos. Le film est également reparti avec trois autres statuettes : meilleurs maquillages et coiffures, meilleurs costumes ainsi que meilleurs décors.

La comédienne de 35 ans n’en est pas à son coup d’essai puisque son rôle dans La La Land lui avait déjà valu le sacre de meilleure actrice il y a 7 ans. Visiblement très émue, Emma Stone a ainsi confié :

« Ma robe s’est cassée durant la performance de Ryan Gosling. Je suis dépassée. Toutes mes co-nommées sont incroyables. Je partage cet Oscars avec vous. J’espère que nous pourrons travailler ensemble à l’avenir. Je paniquais hier et toute à l’heure. Comme cela m’arrive, Yorgos Lanthimos me dit de sortir de mon corps. Il a tellement raison car un film est la somme de ses parties et je ne suis qu’une pièce. Le rôle de Bella était le rôle d’une vie ».

Emma Stone a ainsi rendu hommage à Sandra Hüller, Carey Mulligan, Annette Bening et Lily Gladstone, respectivement nommées pour Anatomie d’une chute, Maestro, Insubmersible et Killers Of The Flower Moon. Notons d’ailleurs que le film de Martin Scorsese est reparti bredouille de la cérémonie alors même qu’il était annoncé comme l’un des favoris avec pas moins de 10 nominations.

À lire aussi : Killers of the Flower Moon : on a cherché le chef-d’œuvre, on a trouvé un film au racisme insidieux

L’Oscar de l’homme le plus drôle décerné à Jon Cena (par Madmoizelle)

Vous l’aurez compris, cette statuette n’existe que dans nos colonnes et nous venons de l’inventer. Pourtant, Jon Cena l’a amplement méritée. L’acteur et catcheur, à l’affiche de Barbie et Argylle, est monté sur scène pour remettre l’Oscar des meilleurs costumes.

Sauf que, surprise, il a débarqué complètement nu sur la scène du Théâtre Dolby. En guise de cache-sexe, le sportif a simplement utilisé l’enveloppe contenant le verdict pour souligner avec humour l’importance de cette catégorie, parfois déconsidérée dans les cérémonies de cinéma :

« Les costumes sont vraiment importants, c’est sans doute le plus important… et je ne peux pas ouvrir l’enveloppe. »

L’ambition de Jon Cena derrière cette idée folle n’était pas seulement d’exhiber sa musculature, mais aussi de glisser un clin d’œil à la 46e édition des Oscars. En 1974, le photographe Robert Opel avait en effet traversé la scène nu comme un ver en faisant le signe de la paix. Profitant de l’annonce des nommés, Jon Cena s’est rapidement rhabillé, aidé par son complice Jimmy Kimmel et a décerné à Holly Waddington le prix qu’elle mérite pour Pauvres créatures.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

1
Avatar de Mary-Sue
11 mars 2024 à 14h03
Mary-Sue
son féminisme plus profond qu’il n’y parait aux premiers abords

Est-ce qu'on a bien vu le même film ?
3
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Mon petit renne // Source : Netflix
Culture

Mon petit renne : l’étrange final de la série annonce-t-il une saison 2 ?

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024

Source : URL
Séries

Pourquoi on adore Extraordinary, la série qui célèbre les loseuses magnifiques

Dune 2 // Source : Warner Bros
Culture

Denis Villeneuve révèle qui est le vrai héros de Dune, et ce n’est pas qui vous pensez

Source : URL
Télé

Nouvelle voix, moins de clashs, plus de jeu, que nous réserve le nouveau « Secret Story » ?

Mon petit renne // Source : Netflix
Culture

Mon petit renne : on vous explique pourquoi cette mini-série Netflix fascine autant les abonnés

6
Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16

La pop culture s'écrit au féminin