L’équipe de Madmoizelle

Voici les visages de celles qui font Madmoizelle, côté direction et rédaction mais aussi à la régie commerciale, au développement, au graphisme…

 

Photographie : Romane Milloch, Inès Pollon et Amina Chagar
Mise en beauté : Oldie Mbani et Inès Ould Kaci

 

 

La direction

 

Marine Normand, directrice générale

Marine est née en 1986 et s’est passionnée très tôt pour les livres et la musique, particulièrement les groupes de meufs (passion Riot Grrrls et coeur sur Kathleen Hanna). Aujourd’hui, après des expériences aux Inrocks, chez Stylist France et avoir monté son webzine avec des copines, Retard Magazine, elle gère Madmoizelle et Daronne, rêve d’adopter 18 chiens et de porter des vêtements en crochet comme ses idoles, les filles de la région PACA des années 2000, tout en écrivant des livres.

Son Instagram : @marine_nrmnd

 

Mélanie Wanga, directrice des rédactions

Enfant des années 1980, Mélanie a vécu en Normandie et près de Marseille (oui, le grand écart) et a grandi obsédée par la pop culture. Les Spice Girls, Sailor Moon, le grunge et le R’n’B ont été sa première école du girl power. Mais c’est la découverte des penseuses du féminisme, et de l’afroféminisme en particulier, depuis Simone de Beauvoir jusqu’à Angela Davis et bell hooks, qui a changé sa vie. Le journalisme s’est imposé comme une évidence : après de nombreux jobs dans la presse magazine, Mélanie a cofondé la newsletter et le podcast Quoi de meuf ainsi que le podcast Le Tchip, et est devenue directrice des rédactions de Madmoizelle et Daronne. Son rêve : apprendre à son chat à parler (oui).

Son Twitter : @babymelaw

 

 

La rédaction

 

Mymy Haegel, rédactrice en chef de Madmoizelle

Mymy est née entre le Maroc et l’Alsace, c’est peut-être bien le seul bébé à avoir réellement été baladé par une cigogne. Le féminisme lui est tombé dessus quand elle s’est rendu compte que ce n’était pas normal d’être déprimée en lisant la presse féminine… Passionnée de pop culture et de recettes aux champignons, elle est aussi dans des podcasts, des streams Twitch, et même des librairies. Son objectif de vie ? Tenir une auberge où elle servira de l’hydromel aux aventurières de passage.

Son Instagram : @mymyhgl

 

 

Clémence Boyer, rédactrice en chef de Daronne

Avant de rejoindre Madmoizelle en 2019, Clémence a lancé un média dédié aux jeunes actifs : Les Echos START. Fan de théâtre d’improvisation, mais incapable dans la vraie vie de prendre une décision sans avoir pesé le pour et le contre, elle tente au quotidien de ne pas se noyer dans ses propres contradictions. Les sujets qui l’intéressent tout particulièrement sont ceux liés à la vie professionnelle et à la parentalité féministe, notamment depuis qu’elle est passée du côté pratique de la force en devenant mère en avril 2020. Son objectif avec Daronne ? Libérer la parole et faire tomber des tabous autour de la parentalité, sujet éminemment politique et féministe !

Son Instagram : @clemenceboyerw

 

 

Maëlle Le Corre, journaliste société

Maëlle a affûté son bic de journaliste dans la presse LGBT, d’abord chez Yagg et chez Komitid puis est devenue journaliste indépendante, avant de rejoindre Madmoizelle en tant que journaliste société en 2021. D’ailleurs, elle n’a pas peur de poser les vraies questions, celles qui fâchent comme « qui est ton crush de droite ? » et « c’est quand qu’on mange ? ». Fière citoyenne du Gouinistan et crazy cat-mum à plein temps, elle aime lire des BD dans son bain, les fromages (TOUS), les imprimés léopard et faire pousser de la verveine sur son balcon.

Son Twitter : @Mae_lcr

 

Anthony Vincent, journaliste mode

Surnommé Calimero par ses parents, Anthony se voyait plutôt comme le vilain petit canard. Et quitte à détonner, il s’est dit autant le faire avec style. Biberonné à Fashion TV et America’s Next Top Model, il milite pour que les meilleurs mèmes mode soient enseignés en histoire de l’art. Après avoir officié à France 3, Grazia, et Le Figaro, il a batifolé en freelance pendant trois ans, cofondé le podcast Extimité en 2018, avant de rejoindre Madmoizelle en mars 2021. Il y partage désormais sa passion pour une mode d’auteurs et d’autrices (surtout les designers belges aux noms imprononçables, sa passion) afin de rappeler que les vêtements sont aussi une affaire d’humains, et pas que des produits industriels à gros logos (sa phobie). La rumeur veut qu’il ait plaqué son ex parce qu’il a osé s’endormir devant une vidéo du défilé Haider Ackermann printemps-été 2013… Enfin, la définition du style selon Anthony Vincent, c’est le philosophe Bilal Hassani qui la résume le mieux : « Y’a pas de bad taste, y’a que des choix. »

Son Twitter : @anthonyvnct

 

Virginie Lamort de Gail, journaliste beauté

Depuis 2013, Virginie est la reine de beauté de Madmoizelle. Après une parenthèse entrepreneuriale et deux enfants, elle est de retour sur le magazine où elle continue de distiller ses précieux conseils et de lutter à sa façon contre les injonctions dans le monde de la beauté, avec élégance et humour. Enfin, sauf quand son amour pour les stars mortes de la chanson prend le dessus et qu’elle vous laisse dans la tête les pires airs de la variété française.

 

Barbara Olivieri, journaliste beauté

Barbara et la beauté, c’est un peu comme les glaces quand il fait chaud ou la chantilly sur les fraises… C’est indissociable. Née à Marseille, elle a toujours préféré passer ses pauses dej’ à lire Jalouse et Nylon sur la plage qu’à réviser son prochain contrôle de maths. Un sens des priorités qui l’a mené à partir à Paris pour faire des études de stylisme afin de rejoindre les rédactions de Elle, de L’Officiel, de Be, de Gala ou d’Holissence. Et si son amour de la mode est indiscutable, c’est plutôt ses années de galères cutanées qui l’ont placée sur la route de la beauté. Son but aujourd’hui ? Prodiguer ses meilleurs conseils tendances, skincare, make up, haircare et bien-être pour que vous vous sentiez prête à conquérir le monde. On raconte que lorsqu’elle n’écrit pas, elle fait beaucoup de musique, appelle son chat noir « mon fils » et aime souvent relire les romans de Jonathan Safran Foer (seulement les passages tristes), mais rien n’a jamais encore été prouvé.

Son Instagram : @barbara_olivieri

 

 

Kalindi Ramphul, journaliste culture

Dans sa tête, Kalindi a remporté 14 César et 8 Oscars qu’elle a récupérés sur scène dans une robe fourreau vert sapin. Dans la vraie vie, Kalindi parle de celles et ceux qui en gagnent réellement. Aussi fan d’Anne Fontaine que de Carpenter, elle s’applique à voir un maximum de films pour se la péter en soirées (et aussi un peu parce que c’est son métier). Elle est également une extraordinaire dénicheuse de papiers-peints floraux, une passionnée d’agences immobilières et une grande amoureuse de Michel Sarran. Et tout ça, elle le raconte en long, en large et en travers dans le podcast Laisse-moi kiffer depuis quelques années déjà !

Son Instagram : @kalramphul

 

 

Sylsphée Bertili, journaliste culture

Grande fan de Beyoncé, Sylsphée est convaincue qu’elle n’aurait pas été la même personne si elle n’avait pas découvert Irreplaceable à 10 ans. Comprenez cette phrase comme vous voulez. Entre deux chorégraphies devant son miroir, elle regarde moult séries télé et lit moult livres, toujours à la recherche de l’œuvre qui la fera vibrer. Et lorsqu’elle l’a trouvée ? Eh bien elle en parle sur Madmoizelle, pardi !

Son Instagram : @_blackhannahmontana

 

 

Aida Djoupa, éditrice témoignages

Dans ses vies précédentes, Aïda a mangé des glaces à Rome, étudié la philosophie et édité des manuels d’allemand. Elle aime savoir ce qui se passe dans la tête des autres, et faire de la place aux discours qu’on entend nulle part. Quand elle n’est pas occupée à éditer vos témoignages avec amour, elle lit beaucoup de livres, écoute beaucoup de rap, et essaie désespérément d’apprendre à jouer de la batterie. La légende raconte qu’elle a souvent des opinions énervées, pourtant elle se trouve vraiment très tempérée et sympa.

 

 

Manon Portanier, journaliste actualités et parentalité

Spécialiste des blagues nulles mais drôles, Manon est aussi rédactrice parentalité chez Daronne. Dans une autre vie, elle avait monté son entreprise d’organisation de concerts rock, histoire de prouver à tout Paris que les meufs aussi kiffent les pogos et les salles de concert. Aujourd’hui mère d’une tornade de 4 ans et lassée du monde de la nuit, elle est retournée à son premier amour l’écriture, mais toujours en utilisant à outrance du second voire du troisième degré.

Son Instagram : @manonpw

 

 

La régie publicitaire

Marie Vrignaud, directrice de clientèle

Il vous faudra à peine quelques heures pour deviner le signe astrologique de Marie : déterminée, pragmatique, fonceuse mais aussi sacrément têtue, elle est évidemment Taureau ! Après plusieurs années dans des agences média, elle est arrivée à la régie commerciale de Madmoizelle en 2018 où elle a n’a jamais eu peur d’user de l’un de ses skills préférés : l’opportunisme. Ses deux autres passions sont certainement les plus compatibles au monde : faire du sport et manger.

Son Instagram : @marierunsnyc

 

 

Margot Zandonella, cheffe de publicité

Margot est ce qu’on appelle une passionnée. Curieuse et intéressée par à peu prêt tout ce qui l’entoure : de la mode à la littérature en passant par le théâtre, la peinture ou encore la gastronomie. Dans la vie elle aime découvrir, partager et tout simplement vivre un tas de nouvelles expériences ! Toujours partante lorsqu’il s’agit de discuter d’un sujet quelqu’il soit, apprendre de nouvelles choses ou encore rire et partager un moment sympa. Adepte des descriptions passionnées lorsqu’elle nous décrit ce qu’elle aime, elle pourrait même parfois vous convaincre de vous intéresser à des choses que vous n’auriez jamais imaginé… Attention néanmoins, car elle a la fâcheuse tendance à ne pas se souvenir du nom du dernier restaurant qu’elle a testé ou du film qu’elle a vu la veille malgré son envie de les partager !

Son Instagram : @margot.z

 

 

Rochann Novin, cheffe de projet publicitaire

Rochann est passionnée de culture, surtout de littérature — elle admet volontiers un gros crush artistique pour Kundera. Cultivatrice de paradoxes, elle allie un côté très bordélique dans la vie à une rigueur sans faille pour son boulot qui demande d’être ultra-organisée. Après des passages dans la pub et la production, la voici chez Madmoizelle ! L’occasion d’embrasser enfin ses valeurs féministes, même au travail. Niveau objectifs de vie, ne l’embêtez pas avec ça : elle déteste savoir de quoi demain sera fait.

Son Instagram : @rochannrovin

 

 

Sophie Castelain-Youssouf, responsable brand content

Sophie a grandi en Midi-Pyrénées, mais fait semblant d’être une vraie parisienne depuis 2013. Ne lui parlez pas de campagne, c’est une citadine pure et dure, que les grands espaces vides angoissent assez vite. D’ailleurs si vous la croisez (en ville), ce sera certainement à vélo, le seul moyen de transport digne de ce nom à ses yeux. Elle adore expérimenter de nouvelles choses dans tous les domaines : de nouveaux mets culinaires, de nouveaux sports, de nouveaux films, de nouvelles boissons, de nouvelles destinations… Sophie saura toujours vous conseiller de supers adresses selon l’arrondissement dans lequel vous vous trouvez. Une curiosité débordante qu’elle mettra certainement sur le dos de son signe astro : oui, elle est Gémeaux.

Son Instagram : @jus_dabricot_

 

 

Margaux Roger, traffic manager

Margaux est une autodidacte-née : passionnée de ce monde merveilleux qu’est Internet, mais aussi de musique (surtout en live !) et de mode (surtout de seconde main !), elle déploie sa curiosité sur Madmoizelle à la régie commerciale. Le féminisme, c’est une évidence pour elle depuis qu’elle est ado, même si elle continue encore et toujours de se remettre en question pour en apprendre davantage. Son objectif ? Il est aussi simple que délicat : continuer à mêler au quotidien ses passions et les causes qui lui tiennent à cœur.

Son Instagram : @cotonanglais

 

 

La vidéo

Romane Milloch, responsable vidéo

Romane, grande sportive depuis l’enfance, est passée des tatamis aux terrains de rugby. Malgré sa ceinture noire, elle a failli mourir en gravissant le Mont Fuji. Ado, déjà, elle vendait ses talents de photographe entre deux pintes dans les bars de sa ville. Désormais, c’est notre chargée de vidéo constamment vêtue d’une salopette ! Après avoir été témoins de situations sexistes lors de ses expériences précédentes, elle a fait le choix de se tourner vers la presse féministe.

Son Instagram : @romilloch

 

 

Inès Pollon, motion designer

Inès à 25 ans, elle ne fait que 1m56 pourtant elle est plus grande que sa mère. Elle adore le rap (son chat ne s’appelle pas Babinks pour rien) et elle a plus de 500 heures de jeu sur Animal Crossing. Passionnée de vieilleries analogiques : elle pratique la photo argentique et collectionne les vieux caméscopes VHS, qu’elle adore chiner. Elle est motion designer chez Madmoizelle la semaine et réalise des clips pour ses potes le week-end.

Son Instagram : @inespopo

 

 

Amina Chagar, alternante vidéo

1m58 de passion. Née à Agadir. Pur jus berbère. Avant de savoir marcher, Amina savait déjà réclamer du thé vert et du pain. Elle a passé sa jeunesse dans l’Essonne où elle s’est transformée en rat de bibliothèque sociable. Amoureuse des mots et des images, elle préfère être derrière la caméra plutôt que devant. Pro du code switching et fan invétérée de littérature anglo-saxonne. Elle aime les classiques (Austen, Dickens ou encore Atwood) autant que la littérature jeunesse. Ses péchés mignons ? Les romans, les séries historiques et / ou dystopiques mais aussi se perdre sur YouTube vers de nouvelles cultures…

Son Instagram : @swryiza3afakm

 

 

Le graphisme

Aude-Line Bénazet, graphiste

Digne représentante de la Mayenne et sosie officiel d’Arya Stark, Aude-Line est la graphiste de Madmoizelle. Après avoir été nounou pour des candidats de télé-réalité, directrice artistique pour une marque de vêtements et motion designer pour Public Sénat (la chaîne TV pour personnes âgées), elle est désormais parmi nous pour réaliser des visuels attrayants et vous en mettre plein les mirettes. Au-delà de sa passion pour l’illustration et le théâtre d’impro, Aude-Line s’est initiée à toute sorte d’activités aussi inutiles que cocasses telles que : jouer aux échecs, tirer les cartes, faire du diabolo, regarder la pétanque à la télé, marcher en moonwalk, nager une longueur dans une piscine municipale sans respirer, etc…

Son Instagram : @aude_line.benazet

 

 

Lingjie Gong, alternante graphiste

Lingjie, graphiste/illustratrice chez Madmoizelle, vient du pays du panda et chante parfois en quatre langues. Après deux expositions faites dans des cafés à Paris, elle est encore en train de préparer sa première bande-dessinée en français pour parler ses rencontres dans l’Hexagone, et cherche encore et toujours plus d’opportunités dans la vidéo, la micro-édition, ou encore les installations virtuelles.

Son Instagram : @schild_illustrator

 

 

Les podcasts

Alix Martineau, responsable du studio podcasts

On dit que la première fois qu’Alix a ri, les tympans de ses parents ont vibré si fort qu’ils ont cru qu’un tremblement de terre allait ravager la région nantaise. Heureusement pour vos oreilles, depuis 2019, elle s’applique à écarter son micro quand elle s’esclaffe dans les podcasts de Madmoizelle dont elle est la responsable. Avant, elle travaillait dans le cinéma, passion qu’elle continue de cultiver ici aux côtés de ses petites sœurs : les interviews, le Québec, et le circuit électronique du zoom H6 APH.

Son Instagram : @alixmrtn

 

 

Paola Serafin, stagiaire podcasts

Cancer ascendant Cancer, vous l’avez dans le mille : Paola est une grande sensible. Férue d’astrologie et de tirage de cartes, elle porte un amour inconditionnel à ses soirées pyjama entre copines, où elle peut laisser s’exprimer sa passion comme elle l’entend. Théâtreuse dans l’âme et dans la tête, elle a passé quinze ans de sa vie sur scène. Valet, petite peste du premier rang, mère forcenée : elle se plaît à incarner tous les rôles, et c’est dans celui de journaliste podcasts qu’elle évolue aujourd’hui ! Son rêve ultime ? Devenir une sorcière-voyageuse et jeter un mauvais sort au patriarcat dans chaque recoins de la planète où il se permet d’exister. Ouais, y’a du taf.

Son Instagram : @paola_srf

 

 

Les réseaux sociaux

Rebecca Adegoke, social media manager

Raheel, plus connue sous le nom de Rebecca, est Cancer ascendant Bélier (il paraît que c’est une donnée importante sur les réseaux sociaux). Enfant des 90’s, elle était destinée à une carrière de star du hip-hop aux États-Unis. Elle voulait travailler avec les plus grandes : Rihanna, Béyoncé, Aaliyah ou encore Jennifer Lopez. Avec l’avènement des réseaux sociaux, elle a tenté le tout pour le tout pour se faire connaître mais… devenir une star, n’est pas chose aisée (surtout quand son seul talent finalement, c’est de faire rire sa communauté Instagram). Alors, elle se contente de faire des entreprises des stars des réseaux sociaux. Mais elle n’a pas dit son dernier mot. Peut-être qu’une influenceuse sommeille en elle, stay tuned !

Son Instagram : @beccacine

 

 

La technique

Anne Folliet, développeuse

Anne est la développeuse de Madmoizelle, quand elle n’est pas occupée à poncer tous les jeux de société du monde. Son déclic féministe, elle ne s’en souvient pas : elle est tombée dans la marmite quand elle était petite, tout simplement ! Dans la vie, son plus grand but est d’atteindre le jour où personne ne lui demandera « Quel est ton but dans la vie ? ». Ou alors de finir sa pile de jeux de plateau, ça dépend des jours.

 

 

Les ressources humaines

Magalie Vattement, responsable RH

Dynamique (à la limite de l’hyperactivité), touche-à-tout (elle a vécu quelques vies professionnelles palpitantes) et passionnée de littérature (elle a notamment une étonnante passion pour Antoine Blondin), Magalie conjugue harmonieusement un engouement réel pour son travail de consultante RH au sein de Direction RH et une vie de famille heureuse entre son mari, son fils… et son chien ! Très fidèle en amitié, elle tente depuis des décennies de convertir son entourage aux joies de regarder le biathlon à la télé et rêve en cachette d’écrire un roman dans une maison isolée des Alpes-de-Haute-Provence !

Son Instagram : @MaggMV

 

 

Et pour les anciennes et anciens membres de l’équipe madmoiZelle, cliquez ici !