Live now
Live now
Masquer
Justine Triet conférence de presse // Source : https://www.youtube.com/watch?v=O7TzAD4gQLM
Culture

La méthode capillaire très étrange de Justine Triet pour faire triompher Anatomie d’une chute

La carrière d’Anatomie d’une chute ressemble à un rêve. À tel point que Justine Triet a peur de se réveiller. Invitée de Pierre Lescure, la réalisatrice a confié avoir de nombreux tocs. Superstitieuse, Justine Triet a arrêté de se couper les cheveux, par peur qu’une coiffure différente ne mette fin au beau triomphe d’Anatomie d’une chute.

Justine Triet, plusieurs fois nommée aux Oscars et aux César continue de séduire le public et la critique avec sa Palme d’Or, Anatomie d’une chute . Alors que ces deux cérémonies, les plus prestigieuses du cinéma américain et français, approchent, la réalisatrice a confié miser sur la superstition pour s’assurer de nouvelles récompenses.

À lire aussi : « Messi n’est jamais pris à cause de son physique » : rencontre avec l’incroyable chien d’Anatomie d’une Chute

« Je n’aime pas forcément ça »

Dans un extrait de l’émission « Beau Geste » de Pierre Lescure reperé par le Huffington Post, Triet a avoué avoir des « petits tocs ». Parmi eux, la réalisatrice a notamment arrêté de se couper les cheveux et ce, depuis plus d’un an.

« J’ai décidé qu’il fallait que j’attende la fin de la promo pour ne pas que ça me porte malheur. Donc capillairement, il y a des limites (rires.) », a-t-elle expliqué à Pierre Lescure, acceptant de ne pas toucher à ses cheveux avant la fin du mois de mars, après la cérémonie des Oscars. Justine Triet a également confié :

Je n’aime pas forcément ça. Pour chaque décision je fais des pile ou face. C’est pénible.

Anatomie d'une chute // Source : capture d'écran youtube
Anatomie d’une chute // Source : capture d’écran youtube

À l’heure actuelle, Anatomie d’une chute poursuit sa course effrénée vers le succès. Le film accumule les nominations. Avec 11 citations aux César, dont une pour la meilleure réalisation, le film est solidement positionné dans la course aux récompenses. Du côté des Oscars, Justine Triet et son œuvre sont en lice dans cinq catégories, dont celle du meilleur film, de la meilleure réalisatrice, de la meilleure actrice pour Sandra Hüller, du scénario original (pour Triet et Arthur Harari) et du meilleur montage.

Pour connaitre le verdict, rendez-vous le 23 février, puis le 12 mars. Difficile en revanche de savoir quand Justine Triet osera de nouveau s’approcher d’une paire de ciseaux.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1

La pop culture s'écrit au féminin