Live now
Live now
Masquer
Droits fondamentaux // Source : Matt Hrkac
Société

11 bonnes nouvelles de 2022 pour nous rappeler que cette année n’a pas été si pourrie

En 2022, ces news nous ont donné un peu la foi, et on n’en a eu bien besoin.

À chaque année qui se termine, on espère — sans trop y croire — que celle qui commence sera un chouïa moins chaotique. Et évidemment, ça n’est jamais le cas.

Si 2022 a encore été une montagne russe de nouvelles anxiogènes, entre des guerres, une inflation qui crève le plafond, et toujours pas de perspectives réjouissantes concernant le climat, on a aussi quand même eu deux-trois trucs qui nous ont donné de l’espoir pour la suite. Vous ne me croyez pas ? Allez, regardez plutôt…

L’allongement du délai d’IVG à 14 semaines

Victoire féministe à l’Assemblée ! Portée par la députée Albane Gaillot, la proposition de loi visant à étendre le délai d’accès à l’IVG de 12 à 14 semaines a été approuvée. Ont aussi été intégrées à la proposition l’autorisation pour les sages-femmes de pratiquer les IVG instrumentales et la suppression du délai de réflexion de deux jours pour confirmer une demande d’IVG en cas d’entretien psychosocial préalable.

vote-allongement-delai-IVG

L’AAH enfin déconjugalisée

Il était temps ! Après avoir été maintes fois freinée par le gouvernement, la mesure a été adoptée en juillet 2022 via un amendement dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat. Désormais, le calcul de l’Allocation Adulte Handicapé ne sera plus corrélé à la situation matrimoniale, ce qui va permettre à des dizaines de milliers de personnes de ne pas avoir à choisir entre leur couple et l’aide qu’elles perçoivent, mais aussi de ne plus être en situation de dépendance financière. Ainsi, la déconjugalisation s’inscrit dans une démarche féministe. Elle ne sera cependant effective qu’en octobre 2023.

L’endométriose bientôt considérée comme une ALD ?

C’est un débat qui avance lentement… mais sûrement ? La question d’inscrire l’endométriose, maladie gynécologique très répandue et handicapante, mais dont les conséquences sont encore souvent méprisées et ignorées, dans la liste des affections longue durée fait son chemin. Elle permettrait aux personnes touchées de bénéficier du remboursement de leurs soins, mais aussi de poser des arrêts maladie en cas de crise les rendant incapables de pouvoir travailler.

Macron interpellé par une lycéenne

Il était tout fraîchement élu… et a été remis à sa place par une jeune féministe face à un parterre de journalistes qui n’en a pas loupé une miette. « Vous mettez à la tête de l’État des hommes qui sont accusés de viol et de violences pour les femmes, pourquoi ? » Laura a saisi l’occasion d’interpeller le Président de la République sur la présence à son nouveau gouvernement de Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur et de Damien Abad, alors ministre des Solidarités, tous deux accusés de viols.

Un geste soutenu et repris sur les réseaux sociaux.

Le don du sang ouvert aux hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes

C’est la fin d’une interdiction vieille de plusieurs décennies. Depuis le 16 mars 2022, les hommes gays et bisexuels et ceux qui ont des relations sexuelles avec des hommes (HSH) vont pouvoir faire un don du sang s’ils le souhaitent, sans période d’abstinence requise, d’abord fixée à un an en 2016, puis à quatre mois en 2019.

Les thérapies de conversion officiellement interdite

Malgré des tentatives de retirer la protection des personnes trans du texte, la loi sur les thérapies de conversion est bien passée en janvier 2022. Elle permet d’interdire explicitement toutes formes de violences psychologiques, physiques ou sexuelles perpétrées en vue de faire changer l’orientation sexuelle ou l’identité de genre d’une personne.

L’Assemblée nationale vote la constitutionnalisation de l’IVG

Ce n’est qu’une première étape, mais elle est significative : l’Assemblée nationale a voté la proposition de loi portée par La France Insoumise visant à inscrire dans la Constitution le droit à l’IVG et à la contraception. Un signal fort pour protéger les droits sexuels et reproductifs après le retour en arrière opéré par les États-Unis en juin 2022 avec la révocation de Roe v Wade.

Mais le processus est loin d’être terminé pour la proposition de loi : à moins que le gouvernement ne s’en saisisse (elle deviendrait alors un projet de loi), elle devra être soumise à un référendum après avoir été adoptée par le Sénat où elle risque de rencontrer une forte opposition.

manif pro ivg usa

Changer de nom, c’est désormais une formalité

Il est désormais possible pour toute personne majeure de changer son nom de famille par simple déclaration à l’état civil et c’est aussi une avancée majeure pour les femmes. Depuis juillet 2022, vous pouvez prendre le nom du parent de votre choix et même y accoler un nom supplémentaire.

Annie Ernaux remporte le Prix Nobel

Annie Ernaux, autrice des Années ou de La Place a été sacrée Prix Nobel de littérature. Un prix prestigieux qui reconnaît toute la richesse de son œuvre et sa capacité à saisir avec précision la question de la classe sociale, ainsi que du genre, mais aussi à aborder le tabou de l’avortement.

Et pour ne rien gâcher, elle n’a pas manqué de tacler un certain Michel Houellebecq, lui aussi pressenti pour recevoir le Nobel cette année : « Quitte à avoir une audience avec ce prix, étant donné ses idées délétères, franchement, mieux vaut que ce soit moi ! » On n’aurait pas mieux dit nous-mêmes.

La CEDH tranche en faveur d’Éloïse Bouton et condamne la France

Ex-Femen et journaliste, Éloïse Bouton avait porté son affaire jusque devant la Cour européenne des droits de l’homme qui a tranché en sa faveur en reconnaissant la France a coupable d’une violation de l’article 10 de la Convention, qui garantit le droit à la liberté d’expression.

Éloïse Bouton avait été condamnée pour exhibition sexuelle après une action militante pro-IVG dans une église le 20 décembre 2013. Elle a donc réussi à faire entendre la portée politique de son happening. LA CEDH a reconnu que l’action avait pour « objectif de contribuer, par une performance délibérément provocante, au débat public sur les droits des femmes ».

Des clitos aux JO

Dévoilées en novembre 2022, les mascottes des Jeux olympiques de Paris 2024 ont pris tout le monde de court : inspirées du bonnet phrygien porté pendant la Révolution française, Les Phryges nous ont surtout fait penser à des clitoris aux yeux globuleux.

the phryges paris2024

À lire aussi : 2022 a été une sale année pour les droits des femmes dans le monde (et on devra rester vigilantes en 2023)

Crédit photo : Matt Hrkac via Flickr


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

Source : Instagram Judith Godreche
Société

« Laissez ma fille tranquille » : Judith Godrèche défend sa fille Tess Barthélémy, victime de slut-shaming à Cannes

1
Scarlett Johansson en icône 50's dans Asteroid City // Source : LLC
Société

Scarlett Johansson accuse OpenAI d’avoir reproduit sa voix sans permission pour ChatGPT

Source : Instagram/SebMellia
Société

Affaire Seb Mellia : une nouvelle plainte pour viols contre l’humoriste

Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

Source : Pexels
Société

C’est quoi la « Lip gloss tactic » ? Pour des vidéos virales, il suffirait… d’un gloss

1
Source : Alex Green
Société

« Je me suis retrouvée dans des situations dangereuses » : Lucie, ex-travailleuse sociale auprès des auteurs de violences conjugales

1
Source : Madmoizelle
Société

Congélation d’ovocytes : « On m’avait dit que ce serait un parcours du combattant, mais c’est bien pire »

7
Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Canva Pro
Société

Plusieurs associations appellent à intensifier la lutte contre la LGBTphobie en milieu scolaire

La société s'écrit au féminin