Live now
Live now
Masquer
pexels-cottonbro-aah deconjugalisation vote amendement
Société

L’Assemblée nationale vote la déconjugalisation de l’AAH

L’Allocation Adultes Handicapés est en passe d’être enfin déconjugalisée. C’est par voie d’amendement lors de l’examen de la loi sur le pouvoir d’achat que les députés ont voté l’individualisation de cette allocation. Une victoire pour les associations et les activistes qui ont lutté pendant des années pour obtenir cette avancée. Mais le combat n’est pas terminé.

Le projet de loi sur le pouvoir d’achat est actuellement discuté à l’Assemblée nationale, parfois jusque tard dans la nuit, et c’est dans ce cadre que les députés ont examiné et voté un amendement pour la déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapés (AAH).

C’est quoi, la déconjugalisation de l’AAH ?

L’Allocation Adultes Handicapés, ou AAH, est une prestation sociale versée aux personnes handicapées en France pour compenser l’inaccessibilité du monde du travail.

D’un montant maximal de 902,70€, son calcul prend aujourd’hui en compte les revenus du ou de la partenaire de l’allocataire : si une personne handicapée vit avec une personne qui travaille, elle verra son AAH diminuer, voire disparaître.

Face à ce calcul qui place les allocataires dans une situation de dépendance économique vis-à-vis de leurs partenaires, une mobilisation en faveur d’une loi amenant à individualiser le calcul de l’AAH dure depuis plusieurs mois.

Un vote sans appel à 428 voix pour et 1 voix contre, qui a été applaudi par les parlementaires.

vote amendement AAH deconjugalisation LCP

La fin de la bataille parlementaire pour la déconjugalisation de l’AAH ? Pas si sûr…

Comme quoi, ça n’était peut-être pas si compliqué ?

Madmoizelle a suivi de près la bataille parlementaire sur le sujet durant le dernier quinquennat. Malgré un consensus sur l’ensemble de l’hémicycle, chaque tentative d’instaurer l’individualisation de l’AAH s’est heurtée au refus de La République en Marche, notamment en la personne de Sophie Cluzel, alors secrétaire d’État en charge du handicap. La majorité avait alors opté pour la mise en place d’un abattement forfaitaire de 5 000 euros sur le revenu du conjoint.

Si les députés ont ce jeudi 21 juillet acté que le calcul de l’AAH ne sera plus corrélé à la situation matrimoniale, il faudra attendre la mise en place effective d’une telle mesure… soit en octobre 2023. Impossible de faire plus court selon la rapporteure Charlotte Parmentier-Lecocq, malgré les demandes de la gauche, mais aussi du Rassemblement national.

Comment la majorité est-elle passée en quelques mois d’une opposition frontale à la déconjugalisation à l’adoption de cet amendement ? L’élection présidentielle a-t-elle favorisé un revirement chez Emmanuel Macron, qui a ainsi pu faire la promesse de « bouger » sur la question en avril dernier ?

Toujours est-il que les activistes mobilisés pendant des années sur le sujet, ne comptent pas relâcher la pression. Auprès de Libération, Lili, militante dans la commission antivalidiste de l’association Act Up-Paris, qui s’est beaucoup mobilisée sur le sujet, craint de voir les conditions d’attributions se durcir en contrepartie de la déconjugalisation de l’AAH : « L’AAH risque d’être beaucoup plus difficile à obtenir », affirme-t-elle. Une façon d’amortir les coûts engendrés par cette modification.

Sans oublier que la Première ministre Élisabeth Borne, si elle a suivi la nouvelle ligne du Président, a tout de même rétorqué en juin à une femme ne pouvant plus avoir d’activité en raison de son handicap, qu’elle devrait « reprendre une activité professionnelle. » Un signal à ne pas négliger dans un avenir proche où l’AAH sera certes déconjugalisée mais où il sera plus difficile d’y avoir droit.

Pour Céline Extenso, co-fondatrice de l’association handi-féministe Les Dévalideuses, il s’agit aussi de ne pas s’arrêter en si bon chemin mais d’envisager enfin la déconjugalisation des autres minima sociaux.

À lire aussi : La question du validisme sera-t-elle prise au sérieux par les candidats à la présidentielle 2022 ?

Crédit photo : Cottonbro via Pexels

Les Commentaires
1

Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
22 juillet 2022 à 19h22
Ariel du Pays Imaginaire
Ah enfin!!!
Mais si c'est pour que cette alloc soit plus difficile à obtenir les militant-es n'ont pas fini de devoir se battre...
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

La société s'écrit au féminin