Live now
Live now
Masquer
Source : Africa Images
Santé

Six nourrissons sont sauvés chaque minute dans le monde, grâce aux vaccins

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a publié une étude sur les conséquences positives de la vaccination de masse.

154 millions. C’est le nombre de vie que les vaccins ont permis de sauver ces 50 dernières années, selon une étude de l’OMS publiée mercredi 24 avril dans la revue scientifique The Lancet.

Les vaccins ont réduit la mortalité infantile de 40%

Soit six vies sauvées par minute. L’étude de l’OMS montre que la grande majorité d’entre elles, soit 101 millions, sont celles de nourrissons. Les vaccinations ont donc directement contribué à réduire la mortalité infantile de 40 % dans le monde et de plus de 50 % sur le continent africain.

« Grâce à la vaccination, jamais autant d’enfants n’ont pu survivre et se développer au-delà de leur cinquième anniversaire qu’à tout autre moment de l’histoire », a déclaré auprès de l’Agence France Presse Catherine Russell, directrice générale de l’Unicef.

Néanmoins, l’OMS souhaite rester « prudente », car l’étude ne porte que sur la vaccination contre 14 maladies, dont la diphtérie, l’hépatite B, la rougeole, la coqueluche, le tétanos ou encore la fièvre jaune.

Le vaccin contre la rougeole représente 60% des vies sauvées

Parmi les vaccins inclus dans l’étude, celui contre la rougeole a eu l’impact le plus significatif sur la réduction de la mortalité infantile, représentant 60 % des vies sauvées. Selon l’OMS, ce vaccin « restera probablement à l’avenir celui qui contribue le plus à prévenir des décès », peut-on lire dans le communiqué. Des effets significatifs également concernant le vaccin contre la polio, car plus de 20 millions de personnes qui auraient été paralysées peuvent désormais marcher, indique également l’OMS.

« Grâce aux vaccins, la variole a été éradiquée, la polio est sur le point de succomber et grâce au développement récent de vaccins contre des maladies comme le paludisme et le cancer du col de l’utérus, nous repoussons les frontières de la maladie, a déclaré dans un communiqué le directeur général de l’OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus. En poursuivant les recherches, les investissements et les collaborations, nous pouvons sauver des millions de vies supplémentaires aujourd’hui et dans les 50 prochaines années », a-t-il également relevé.

Un retard sur la vaccination de la rougeole

Mais l’OMS appelle en particulier à accélérer les efforts pour atteindre les 67 millions d’enfants qui n’ont pas reçu un ou plusieurs vaccins pendant les années de la pandémie de Covid-19, durant lesquelles les services de santé ont été fermés ou fortement perturbées.

De plus, l’organisation tire la sonnette d’alarme pour rougeole. Car en 2022, 33 millions d’enfants ont encore manqué une dose. Or une couverture de 95 % ou plus avec 2 doses de vaccin est nécessaire pour protéger les communautés contre les épidémies.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Santé

Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Source : npdesignde / Getty Images
Santé

Bed rotting : pourquoi glander au lit toute la journée est une mauvaise idée

3
femme-bar-verre-alcool // Source : URL
Santé

« À 29 ans, je dois arrêter l’alcool car c’est devenu incontrôlable » : dans la vie de Juliette, alcoolique mondaine

3
C'est l'appareil électroménager-star de nos cuisines ces dernières années : on veut bien évidemment parler de la friteuse à air chaud ! Louée pour sa praticité et sa rapidité, il se murmure néanmoins qu'elle serait cancérigène et dangereuse pour la santé. On démêle le vrai du faux.
Santé

Mal utilisées, les friteuses Airfryer peuvent-elles vraiment être toxiques pour la santé (comme l’affirme une étude coréenne) ?

Source : @Photo de Mikhail Nilov
Beauté

Un mouvement anti crème solaire sévit sur les réseaux sociaux et voici pourquoi c’est inquiétant

54
bethany-beck-unsplash mere sociale enfants d’arc en ciel
Daronne

Mère et atteinte de TDAH : « J’ai longtemps tenté de masquer mes difficultés quotidiennes »

14
Source : URL
Santé

Selon une nouvelle étude, il n’existe pas d’augmentation du risque de cancer pour les enfants nés d’une PMA

Source : URL
Beauté

Pourquoi vous devriez arrêter de faire des lissages brésiliens

La société s'écrit au féminin