Live now
Live now
Masquer
Van de Velde
Société

Un sportif condamné pour viol a été sélectionné pour les JO de Paris

Un joueur de beach-volley néerlandais condamné pour le viol d’une fillette de 12 ans en 2014 représentera les Pays-Bas aux Jeux olympiques.

Encore un athlète dont la carrière aura été brisé par un scandale sexuel (second degré). Steven van de Velde, joueur de beach-volley, représentera bien les Pays-Bas aux Jeux olympiques, alors que l’homme a été condamné en 2014 à quatre ans de prison pour avoir violé une fillette de 12 ans au Royaume-Uni. Sorti de prison en 2017, il est désormais sélectionné pour les Jeux olympiques d’été à Paris (aux côtés de Matthew Immers). L’Association néerlandaise de volleyball et les organisateurs olympiques néerlandais ont maintenu leur décision malgré le tollé.

« Nous connaissons l’histoire de Steven, a déclaré le directeur général Michel Everaert dans un communiqué sur le site Internet de la fédération. Nous avons longuement discuté avec le Comité national olympique, la FIVB et Van de Velde lui-même avant qu’il ne revienne au sport.» Des experts auraient jugé très faible le risque de récidive du joueur. Il n’empêche, quel message cela envoie-t-il aux victimes ? Et il est clair que la présence d’un athlète condamné pour viol contrevient aux valeurs olympiques.

Une pétition sur Change.org demande au CIO le retrait du joueur.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

5
Avatar de Mayushi
9 juillet 2024 à 21h07
Mayushi
Le problème ici c'est qu'il a fait qu'un an de prison ferme et surtout pas vraiment beaucoup d'éducation / ré-éducation. Personnellement je suis contre la prison tout court, mais la peine devrait au moins de passer plusieurs années à s'éduquer sur la question des VSS, passer du temps à aider des victimes (une fois un certains niveau de maturité atteint sur la question, avec l'encadrement nécessaire etc.). Je ne pense pas qu'on puisse changer en 1 an de détention dans le système "classique" seulement. Tu développes pas d'empathie aussi vite dans le système carcéral et tu règles aucun problème de fond au final.
La victime elle aura pris perpet' il ne faut pas l'oublier non plus.
10
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Société

femme-course
Société

Comment atteindre une égalité femmes-hommes dans le sport ?

1
Source : unsplash
Psycho

On a testé cette appli anti-addiction qui promet de se libérer des réseaux sociaux

1
Source : Madmoizelle
Société

« Être gros, ce n’est pas facile dans l’espace public », dans le quotidien de Virginie Grossat, influenceuse grande taille

boire-plus-deau
Santé

La boisson qui hydrate le plus n’est pas l’eau

4
Source : Canva
Société

Violences conjugales et JO : « Si on veut isoler les agresseurs, il faut que toute la population se mobilise »

1
Crèmes solaires pour peaux noires SPF50
Santé

J’ai testé et approuvé sur peau noire 8 crèmes solaires SPF50 parfaites pour toutes les carnations

16
Canva
Société

Arnaques sur l’étiquette : 4 produits de l’été à éviter

1
laver-visage-douche
Lifestyle

Voici l’heure exacte à laquelle vous devriez vous doucher pour vous sentir moins stressé

1
Source : Pexels
Santé

J’ai fait un AVC à 33 ans : « Il ont négligé tous mes symptôles, pour eux c’était une migraine »

10
femme-battue-couple
Société

Violences sexistes et sexuelles pendant les JO : qu’est-ce qui est prévu ?

La société s'écrit au féminin