Live now
Live now
Masquer
femme-précaire
Daronne

La mortalité des nourrissons est en hausse, et ce sont les femmes précaires qui sont les plus touchées

Un rapport publié par Santé Publique France révèle que 1700 nourrissons décèdent chaque année dans leurs 27 premiers jours de vie. C’est 25 % de plus qu’il y a 10 ans.

Selon un rapport publié par Santé Publique France, les morts périnatales auraient augmenté de 25 % en 10 ans. Chaque année en France, environ 7 000 enfants décèdent in utero ou pendant l’accouchement et 1 700 durant leur premier mois de vie. Ces chiffres inquiétants révèlent un problème global : la précarisation de nombreuses femmes en France et les impacts de cette précarisation sur leur santé et celle de leurs enfants.

La précarisation et son impact sur la santé des femmes enceintes

La santé des femmes se détériore depuis une dizaine d’années. Elles sont de plus en plus nombreuses à mener des grossesses en situation d’extrême précarité, avec tous les risques que cela implique. 

Si la France promet, en théorie, l’accès aux soins à toutes, il est en pratique très compliqué d’obtenir un suivi lorsque l’on vit dans la rue et/ou en situation irrégulière. Ces femmes ne disposent souvent pas d’un accompagnement régulier qui leur permettrait de détecter et de soigner de potentielles pathologies durant leur grossesse.

Le tabac ou l’alcool jouent également un rôle majeur dans les problèmes de santé périnatale. Si la consommation de produits dangereux ne concerne pas exclusivement les femmes en situation précaire, ces dernières ne bénéficient ni de l’accès à l’information ni de l’aide nécessaire pour limiter leurs pratiques à risques.

Des disparités en fonction des territoires

Tous les territoires ne sont pas logés à la même enseigne et possèdent leurs propres spécificités. Certains sont relativement épargnés par cette hausse des décès, quand d’autres sont touchés de plein fouet, notamment à cause des conditions de vie des femmes qui y habitent.

Des DROMS, comme la Guyane ou la Réunion, voient carrément leur taux de mortalité périnatale multipliée par quatre. 11 % des accouchements y sont financés par l’AME (Aide Médicale d’État, qui finance les soins des personnes en situation irrégulière) et une femme sur cinq vit sous le seuil de pauvreté.

La métropole n’est pas en reste, en Île-de-France, le nombre de femmes sans abris a été multiplié par quatre au cours de ces 10 dernières années, entraînant une hausse des grossesses menées dans la rue.

Les grossesses tardives, un facteur de risque réel, mais relatif

Les femmes tombent enceintes de plus en plus tard. En 2019, l’âge moyen pour devenir mère était de 30 ans, contre 26 ans en 1970. L’âge augmente les risques de pathologies et de mortalité chez la mère comme chez son enfant. Diabète gestationnel, prééclampsie, prématurité et autres joyeusetés, la liste est longue et les statistiques lapidaires.

Pas de panique, il ne s’agit que de statistiques. Cela ne signifie en aucun cas qu’une femme doit impérativement concevoir avant ses 35 ans. L’immense majorité des grossesses menées au-delà se dérouleront normalement. Il convient simplement d’être conscient que les risques augmentent avec l’âge et proposer aux femmes un accompagnement adapté qui réponde aux spécificités de ces grossesses.

Cette hausse de la mortalité périnatale nous alerte sur un problème global : la précarisation et le manque d’accès à l’information d’un grand nombre de femmes. Elle nous renseigne également sur la hausse des grossesses dites « tardives » et la nécessité d’apporter le suivi adapté pour limiter les risques.

Crédit photo image de une : Carolethacker

À lire aussi : Les Américaines racisées accouchent de plus en plus hors hôpital, contraintes par la précarité

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

parentalite-bienveillante-education
Daronne

La parentalité positive est-elle vraiment bienveillante ?

Sexo
Sponsorisé

Quatre choses à savoir sur les orgasmes multiples

Humanoid Native
toudou-france-inter
Podcasts

« Toudou », un podcast tendre et intelligent pour les moins de 4 ans

supermarché
Daronne

Leader Price procède à un rappel de compotes en gourde

Manon Portanier

01 déc 2022

crise-hopital-pediatrique
Daronne

Crise de la pédiatrie : 10 000 soignants dénoncent l’indifférence du président

crise-couple
Chère Daronne

Help ! Mon mec n’arrête pas de se plaindre et ça me rend complètement barjot

Chère Daronne

30 nov 2022

37
fast-food-enfant
Daronne

Surprise (non) ! les menus enfants des fast-foods ne sont pas adaptés… aux enfants !

ADD_Annonce
À propos de Madmoizelle

Retrouvez-nous ce soir à 20h30 sur Twitch avec Lisa Gachet !

Manon Portanier

29 nov 2022

QOAOC_V
Quand on aime, on compte

Alma, 565 € de dépenses par mois pour son bébé d’un an : « De neuf, je n’ai acheté que des chaussures »

Manon Portanier

29 nov 2022

11
femme-sans-abris
Daronne

Une tribune dénonce le « racisme d’État » à l’égard des femmes étrangères et de leurs enfants

jouets-noel
Daronne

Voici les 4 jouets les plus pourris de l’univers, à n’acheter sous aucun prétexte !

Pour les meufs qui gèrent