Live now
Live now
Masquer
femme-enceinte-medicament
Grossesse

Topiramate : l’ANSM alerte les femmes enceintes sur de possibles risques

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte les femmes enceintes quant à la consommation de l’antiépileptique topiramate.

Le topiramate, médicament utilisé contre les crises d’épilepsie, serait extrêmement dangereux pendant la grossesse, car il provoquerait, notamment, des troubles intellectuels et physiques chez le fœtus.

Dans un récent communiqué, l’ANSM alerte les femmes enceintes :

Chez la femme enceinte (…), le topiramate ne doit pas être utilisé dans l’épilepsie sauf en cas de nécessité absolue.

ANSM

Le topiramate : un danger pour le fœtus durant la grossesse

Le topiramate, vendu sous la marque Epitomax par le laboratoire Janssen — mais aussi sous forme de génériques, est habituellement prescrit par les professionnels de santé contre les crises d’épilepsie ou les fortes migraines.

En 2019, l’autorité du médicament avait déjà mis en garde la population quant aux troubles que provoqueraient ce médicament sur le fœtus, comme les risques de malformations – bec-de-lièvre, mauvais placement de l’urètre sur le pénis – ou le risque de peser un poids très faible à la naissance.

Mais si l’ANSM insiste de nouveau cette année sur le fait que la consommation du topiramate est dangereuse pour les personnes enceintes, c’est parce qu’une étude scandinave, publiée dans la revue JAMA Neurology, a publié des chiffres inquiétants : les risques de troubles intellectuels chez les fœtus exposés à ce médicament avaient presque quadruplé, tout comme le risque de troubles de l’autisme.

Pour les personnes enceintes, la consommation de ce médicament aurait donc des conséquences très sérieuses, et l’autorité du médicament appelle les femmes enceintes — ou qui ont pour projet de l’être, à se rapprocher de leur médecin pour évaluer leurs possibilités.

À lire aussi : Consommation de médicament pendant la grossesse : l’ANSM tire le signal d’alarme

Crédit photo image de une : FluxFactory

Les Commentaires
5

Avatar de miniro
1 juillet 2022 à 09h28
miniro
J'avais vu un reportage d'une lanceuse d'alerte épileptique concernant le Dépakine dont elle a été victime qui expliquait qu'en fait, c'était tous les anti-épileptiques qui posaient problème et que soit il fallait renoncer à la grossesse, soit arrêter le traitement.
En tout cas, c'est ce que j'ai compris.
https://www.vidal.fr/maladies/systeme-nerveux/epilepsie/grossesse.html#:~:text=Les%20effets%20des%20m%C3%A9dicaments%20anti%C3%A9pileptiques,'une%20association%20d'anti%C3%A9pileptiques.
1656667660709.png
4
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Grossesse

rachel-emma-friends
Parentalité

« Alors, vous le faites quand le petit frère ? » Ça suffit, oui ?

Manon Portanier

27 jan 2023

30
Lifestyle

5 conseils pour une Saint-Valentin sous le signe de l’amour de soi

Humanoid Native
fausse-couche
Grossesse

La Syntec a créé un congé exceptionnel pour les femmes qui vivent un arrêt naturel de grossesse 

Manon Portanier

26 jan 2023

4
repas-noel
Grossesse

Quels aliments sont à éviter à Noël pendant la grossesse ?

Manon Portanier

20 déc 2022

11
test-grossesse-urinaise-se-tromper
Grossesse

Test de grossesse urinaire : peut-il se tromper ?

Crédit : Pexels / Amina Filkins
Daronne

Existe-t-il une charge mentale du départ à la maternité ?

femme-enceinte-triste
Grossesse

Le thème de grossesse gériatrique est inacceptable, et on vous dit pourquoi

couple-heureux
Couple

TEST – Savez-vous si vous êtes avec la bonne personne pour faire un enfant ?

Manon Portanier

20 oct 2022

7
Témoignages

Notre fils est mort à la naissance et notre monde s’est effondré

Une madmoiZelle

15 oct 2022

1
femme-enceinte-600
Grossesse

J’ai détesté être enceinte, et alors ?

Manon Portanier

14 oct 2022

6
Crédit : Jonathan Borba / Pexels
Daronne

Dans les maternités, la lente évolution de la place du coparent

Pour les meufs qui gèrent