Live now
Live now
Masquer
Ces aliments périmés qui se conservent plus longtemps que vous ne pensez
Ecologie

Ces aliments périmés qui se conservent plus longtemps que vous ne le pensez

Sus au gaspillage alimentaire ! Voici quelques aliments que vous ne jetterez plus une fois la date de péremption officielle dépassée.

Le 16 octobre 2018

Le 16 octobre est la journée nationale contre le gaspillage alimentaire. Elle a été mise en place par le gouvernement français en 2013.

À l’occasion de cette journée, une pétition intitulée #Changetadate a été lancée par l’application Too Good To Go le 1er octobre 2018. Il s’agit d’une appli qui permet à des restaurants et supermarchés de vendre leurs invendus à moindre prix pour lutter contre le gaspillage. L’objectif de la pétition : demander l’allongement des dates limites de consommation (DLC) et de revoir la mention : « à consommer de préférence avant le » (DDM)

Pour bien comprendre l’enjeu des dates indiquées sur les aliments, il faut faire le point sur les sigles : la date de durabilité minimale (DDM) correspond à ce qu’on appelait jusqu’en 2015 la date limite d’utilisation optimale (DLUO) : il s’agit d’une recommandation de consommation, et non d’un impératif, d’où la mention à « consommer de préférence avant le… ».

Car au-delà de cette date, les qualités organoleptiques et nutritionnelles des aliments en question ne sont plus garanties par les producteurs : il est possible que ç’ait moins de goût, de moelleux, ou de vitamines, par exemple. Mais vous n’allez pas mourir empoisonnée pour autant, si vous mangez un yaourt à la DDM dépassée depuis 4 ou 5 jours, par exemple. Comme cela ne représente pas de danger sanitaire, leur vente continue d’être autorisée

La DDM concerne plutôt les produits d’épicerie (c’est-à-dire secs) et ne doit pas être confondue avec la date limite de consommation (DLC) qui concerne quant à elle les produits rapidement périssables comme le lait, les viandes en barquettes, les plats cuisinés frais, etc.

Bon à savoir si vous souhaitez faire moins de gaspillage :

  • S’il y a donc écrit sur un aliment « à consommer de préférence avant le » (donc c’est une DDM) c’est qu’il reste OK de le consommer après sa péremption officielle.
  • S’il y a écrit « à consommer avant le » (c’est donc une DLC), c’est qu’il vaut mieux respecter scrupuleusement cette date.

Les produits laitiers sont-ils vraiment nos amis pour la vie ?

Dans ma famille, personne ne sait jamais quand il faut jeter le lait ou les yaourts.

Mon père ne touche pas un yaourt aux fruits périmé depuis 12 heures, contrairement à ma mère qui ouvre une bouteille de lait vieille d’un mois en disant : « C’est encore bon hein ! ».

Je vais clore le sujet une bonne fois pour toutes.

Les yaourts, tant qu’ils ne sont à base d’œufs, peuvent être consommés trois mois après la date indiquée sur l’emballage (car c’est une DDM : il est écrit « à consommer de préférence avant le… » sur l’emballage).

Le lait UHT pasteurisé se garde deux mois après sa date de péremption.

De toute façon, je ne digère plus le lait.
De toute façon, je ne digère plus le lait.

Attention, s’il a été ouvert il vaut mieux le boire entre 2 et 5 jours après ouverture, à condition de l’avoir gardé au réfrigérateur. C’est d’ailleurs ce qui est écrit sur l’emballage, car les producteurs sont obligés de mentionner ce genre d’informations sanitaires.

Le cas du fromage

À la base, le frometon c’est de la moisissure. J’exagère à peine. Il s’agit précisément de lait coagulé qui a été égoutté puis suivi ou non de fermentation et d’affinage dans certains cas.

J’ai demandé davantage d’informations à Guillaume Gaubert, fromager et affineur chez Paroles de Fromagers. Il m’explique que le fromage est une forme de conservation du lait avant tout. Il y a peu de risques de tomber malade en mangeant un formage un peu vieux. Il conseille de se fier au goût, à l’odeur et à l’aspect du fromage.

S’il semble trop fort à votre goût, mieux vaut ne pas le manger tout simplement. Attention, ces conseils ne s’appliquent pas aux fromages frais comme la ricotta, la mozzarella etc.

Les trucs impérissables (ou presque)

Premier exemple : les pâtes, le riz, les lentilles, les légumineuses…

Il n’est pas nécessaire de respecter strictement la date de durabilité minimale indiquée sur les produits secs. Je parle bien de pâtes sèches et pas de pâtes fraîches qui elles doivent être gardées au frigo.

La farine peut se garder des années durant. Si votre farine traîne dans votre placard depuis 18 mois, elle est toujours consommable.

Attention aux charançons de riz

Cependant, prenez garde aux charançons de riz.

Ces insectes, qui adorent la chaleur, se nourrissent de céréales et peuvent se retrouver dans votre farine, ainsi que le riz et les pâtes.

Ils ne présentent aucun danger pour l’homme, même ingurgités (je le sais, j’en ai déjà mangé dans mes pâtes sans le vouloir).Mais ce n’est pas très amusant d’en découvrir une colonie au cœur des ses placards…

Enfin, les biscuits secs qui n’ont pas été ouverts de leur sachet hermétique : tant qu’ils ne deviennent pas tout mous, ils restent comestibles.

Même mous d’ailleurs, il est possible de les garder pour en faire des crumbles ou des cheesecakes.

Ah oui, et le sel est totalement impérissable. Point barre.

C’est de la poudre magique éternelle.
C’est de la poudre magique éternelle.

Le chocolat pour l’éternité

S’il est noir, le chocolat est impérissable. Il blanchira peut-être un petit peu mais n’en restera pas moins délicieux.

La fine pellicule blanche qui apparaît sur le chocolat après quelques temps de conservation est due au beurre de cacao remonté à la surface de la tablette.

Je n’aime que toi pour toujours.
Je n’aime que toi pour toujours.

Les chocolats au lait et blanc peuvent se garder très longtemps, entre 6 mois et un an.

Les bonbons à base de chocolat se conservent jusque 6 mois.

Les chocolats en tablette eux, sont comestibles pendant des années.

Les aliments lyophilisés

Les soupes en poudre ou le café lyophilisé… Ces aliments ont été déshydratés et ne présentent quasiment pas de risque de périmer.

Consommez-les sans crainte malgré la DDM dépassée.

Les herbes aromatiques et les thés

Qu’ils s’agissent d’épices, de thé ou de tisanes, les herbes sèches ne se périmeront pas, normalement.

Pour le thé, il est aussi question de DDM. Passée celle-ci, le thé aura peut-être perdu un peu de sa saveur mais n’en restera pas moins consommable.

De même pour les épices. Ainsi, ce flacon de piment d’Espelette aura peut-être moins de goût mais ne présentera aucun danger pour votre organisme.

Le miel et les confitures

Tout ce qui renferme une forte concentration de sucre se périme difficilement puisque le sucre est un conservateur naturel.

Donc le miel, les confitures (composées à plus de 50% de sucre) ainsi que votre sucre en poudre ne se périmeront jamais.

Parmi les autres aliments que vous pouvez manger après l’expiration de la DDM, il y a les surgelés, si et seulement s’ils n’ont jamais été décongelés.

Et toutes les boîtes de conserve tant qu’elles ne sont pas bombées…

Ne vous forcez pas si vous ne voulez pas !

Mon dernier conseil c’est de vous fier à votre instinct.

Si vous n’êtes vraiment pas convaincue du goût ou de l’odeur d’un produit, que la DLC ou DDM soit dépassée ou non, ne vous forcez pas.

Ce sera peut-être dans votre tête, mais cela vaut mieux que de finir la tête dans la cuvette pendant 12h, pas vrai ?

Quels aliments gardez-vous même après la DDM indiquée sur les étiquettes ?

À lire aussi : Peut-on vraiment manger un aliment tombé au sol avant cinq secondes ?

Crédit photo de Une : pexels-polina-tankilevitch-4443442

Les Commentaires
31

Avatar de Aska
21 octobre 2018 à 21h00
Aska
Pour ma part, il m'arrive régulièrement de manger mes yaourts 1 à 2 semaines après péremption.
Bon le chocolat, les biscuits secs, ... Ça coule de source que c'est impérissable. Par contre pas d'accord avec la confiture. Ça arrive que j'enlève le moisi si elle est encore bonne mais des fois elle change de goût et là, je jette.

Mais bon bref c'est surtout question de bon sens là dedans. On regarde l'aspect, on renifle et on goûte avant de voir si c'est consommable.

Ça m'est déjà arrivée de consommer de la soupe maison qui a tourné sans dommages.

Je trie toujours les aliments frais dans mon frigo par chronologie de date de péremption et si je vois que je pourrai pas manger avant la date limite, je congele.
1
Voir les 31 commentaires

Plus de contenus Ecologie

Société
foie-gras

Foie non grata : la mairie de Strasbourg bannit le foie gras de ses évènements officiels

Maëlle Le Corre

26 nov 2021

Beauté
Un flacon d'huile végétale et des brins de lavande posés sur un plateau en bois.

Ces marques beauté ont fait de l’upcycling leur cheval de bataille, voici comment

Accessoires Mode
La-marque-française-Atelier-Unes-propose-un-système-de-collants-consignables

Contre les collants qui filent et polluent à tout va, ces marques créent des modèles plus écolo

Anthony Vincent

09 nov 2021

4
Food
Le burger goût chair humaine de Oumpf

Des burgers vegan goût « humain » ? C’est réel, et c’est pour la bonne cause

Ecologie
assiette avec les lettres

L’histoire du véganisme est plus ancienne et plus politique que vous ne le pensez

Aïda Djoupa

01 nov 2021

1
Ecologie
sticker fuck climate crisis

« L’affaire du siècle » est terminée : l’État est condamné à réparer son « préjudice écologique »

Aïda Djoupa

18 oct 2021

Actualité mode
Coach pris la main dans le sac du greenwashing, jure de ne plus recommencer

Prise la main dans le sac du greenwashing, cette marque de luxe jure de ne plus recommencer

Anthony Vincent

13 oct 2021

Ecologie
les-bonnes-habitudes-campagne

Une fois de plus, le gouvernement prétend que l’écologie est une affaire de « petits gestes », de « bonnes habitudes »

Maëlle Le Corre

11 oct 2021

4
Ecologie
Fruits et légumes

Les fruits et légumes sous plastique au supermarché, ça change (un peu) en 2022

Eva Levy

11 oct 2021

Ecologie
Cop26_pessimiste

La COP26 se prépare et le bilan est déjà pessimiste

Aïda Djoupa

27 sep 2021

La société s'écrit au féminin