Live now
Live now
Masquer
Koh-Lanta-Legende-recap
Télé-réalité

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 12 — De la rage et des poèmes

Koh-Lanta : La Légende, ça continue ! Comme chaque lendemain d’épisode, retrouvez sur Madmoizelle le récap signé par un fan de Koh-Lanta qui, lui, ne se met pas d’avocat sur le visage. 

Salut les p’tits totems. Deux semaines sans Koh-Lanta, deux semaines sans seum, deux autres semaines où l’absence de Freddy pèse comme cette baisse de température qui accompagne celle de notre moral. L’hiver est-il plus nul que cette saison de Koh-Lanta ? Lui qui revient chaque année est constant dans sa médiocrité, cet effronté.

Mood
Mood

De la rage et des haïkus

Il va m’être difficile de meubler longtemps. Les candidats restants ont beaucoup trop parlé de nourriture, une énième épreuve éliminatoire nous a échangé Loïc pour une tornade de bad, Claude a été arrogant, Ugo a encore sauvé ses fesses pour un round et Alix a perdu au pile ou face.

C’est l’épisode. Il me faudrait plus de mots pour tenter d’expliquer la règle du hors-jeu au football. 

Mais cette semaine, grosse prise de risques : j’ai décidé de prendre toute cette rage, et d’en faire quelque chose de créatif, comme des haïkus.

Légende, Koh Lanta

Les candidats se détestent

L’Hiver, entre mâles

Après un résumé d’épisode (qui nous a prouvé que ce dernier était parfaitement superfétatoire), la dissonance cognitive agit : n’étaient-ils pas juste avant un conseil ? Pourquoi les colliers d’immunité de Claude et Laurent sont-ils encore valables ? Parce qu’il n’y a eu aucun round la semaine dernière.

Pas de jeu de kermesse, pas d’épreuve d’immunité ou de confort, juste une longue préparation à cette histoire de steak-frites sur laquelle on reviendra en temps voulu (exemple : quand l’un des concernés aura gagné la saison, c’est probable). Entre temps, pas grand chose à signaler ; du damage control, des passages inévitables chez TMPM, quelques articles moqueurs dans les canards généralistes ; et quelques nerds qui, tel votre serviteur, sont fatigués à l’idée de penser que Téhé n’était qu’un pauvre bougre que les autres candidats ont saoulé en boucle jusqu’à ce qu’il commande l’Uber Eats de la discorde. 

Dix minutes d’apathie devant, et derrière l’écran

Sous le soleil Tahitien, nos huit derniers candidats sont rincés. Loïc ne mange toujours pas ses légumes et il commence à se dessécher. Il envisage de manger des gens avec Sam, ce qui serait une issue funeste pour les candidats mais, c’est indéniable, un meilleur produit de télévision.

Tout un segment de dix minutes est consacré au nombre de coquillages (la cuillère locale) du jour. Un, puis deux, puis trois, puis huit, puis quatre, puis dix, puis E sur Pi, puis finalement vingt en hommage au nombre de victoires de Claude. La Nation est fascinée.

Je ne dis pas que les aventuriers se doivent d’avoir des aventures trépidantes 24/7, car n’importe quelle interview autour du monde vous apprendra qu’ils s’ennuient tous beaucoup. C’est davantage un problème de clairvoyance autour de la table de montage, et une volonté farouche de faire des épisodes trop long où la moitié est optionnelle. Dix minutes d’apathie devant et derrière l’écran. 

Même Denis n’a pas l’air en forme, et nous gratifie d’un « Vous allez jouer à un jeu de confort ô combien important compte tenu euh de la récompense ». Le pauvre en a marre aussi de cette saison. 

L’épreuve d’inconfort

Accrochez-vous bien à votre perruque, Denis enclenche ses quatre roues motrices et nous invente l’épreuve de confort éliminatoire. N’importe quoi. Nous sommes maintenant coincés dans un tunnel où deux personnes sortent par épisode, donc une sur deux sort parce que Dame Chance ne sourit pas à l’instant T, et c’est une insulte à la mécanique centrale du jeu (je referai le même spiel à chaque fois).

J’ai de la peine pour les candidats qui, désormais, vont se faire dessus à chaque épreuve et seront rassurés de voir qu’elle commence sans une embrouille surprise et unilatérale, comme si on était dans Secret Story. Ici la Voix, arrêtez avec cette zumba, par pitié. 

Mais bref, je ne suis pas producteur de Koh-Lanta et c’est donc un petit jeu de kermesse qui commence. Au moins, l’attention est là pour que tout le monde puisse avoir sa chance. Il faut mettre des boules dans des trous après un petit parcours de santé. Claude bouffe l’épreuve toute crue. La narration insiste, c’est sa « 21è victoire ».

Claude pêche, Claude ramasse des cailloux, Claude utilise son code #KOH21 sur Deliveroo, c’est une victoire

Ugo, le nouveau messie, suit la marche. On arrête de respirer sur la toute fin de l’épreuve ; Laurent a eu très chaud aux fesses, mais c’est Loïc qui finit dernier. Hélas, pour le téléspectateur, c’est aussi un peu prévisible. Il est possible que le jeune homme ne donne pas grand-chose aux caméras, et il n’a peut-être jamais participé à la moindre conversation qui a fait avancer le jeu. Mais c’est une règle implicite de montage : si on sort sur blessure/élimination surprise, on a donc un arc narratif qui va nulle part, on est donc largement ignoré du montage.

TOP POUR ÊTRE GENTIL
TOP POUR ÊTRE GENTIL

Épreuve éliminatoire et plan foireux

Et encore une fois, Koh-Lanta est victime de son propre storytelling : la dernière personne « positive » du casting sort sans jamais avoir reçu le moindre vote. « J’en ai marre de ces épreuves éliminatoires », ajoute le concerné, en larmes. Nous aussi, Loïc.

Tu ne devrais pas subir le planning foireux de l’émission — et s’il y a réellement une décision de caler trois ou quatre éliminations-surprise dans la seconde partie du jeu, elle est hors-sol et contre-productive.

Personne n’est content. Voici mon élégie.

Regard Bleu Acier

Élimination injuste

Le gentil Loïc

Les camarades sont tristes de perdre celui qui, à l’écran, n’a qu’un trait de caractère : il est « gentil », et nous en avions besoin. Laurent éructe sa catchphrase (vous m’entendez lever les yeux au ciel depuis votre poste), Sam à l’impression « d’avoir aussi perdu », et Denis fait une vrille avec le couteau déjà planté. « Vous méritez amplement votre place dans ce Koh Lanta La Légende ». Méritant mais il faut s’en aller maintenant.

Loïc rejoint donc Christelle et cet ange du ciel est la seule personne du casting à ne pas en faire des tonnes devant le panneau, c’est trop cute

Comme on le sait, Claude et Laurent avaient le ventre vide

Vous avez votre perruque toujours bien en main ? Claude choisit Laurent pour partager son confort. Il faut dire qu’ils en ont tous les deux bien besoin………………………….. (une infinité de points de suspension).

Ils ont le ventre vide

Claude et Laurent vont manger

De joyeux amis 

Mais avant, une petite page de pub pour Tahiti Nui© (la maison de Téhé) 
Mais avant, une petite page de pub pour Tahiti Nui© (la maison de Téhé) 

Bref, Satanas et Diabolo vont manger un pique-nique deluxe, se faire beurrer la biscotte et masser. Il y a quelques punchlines de notre Laurent de service, mais toutes les contre-plongées du monde ne rendent pas la séquence intéressante si on n’est pas attaché aux candidats.

Le duo valeureux est requinqué, stratégie c’est parti, les fous-rires sont garantis : il faut virer Ugo, car il n’y a plus que deux cuts à passer avant la Battle Royale finale. La semaine prochaine, on fera le tour des probabilités selon les configurations, mais retenez ceci ; il y a très peu de chances qu’Ugo ne gagne pas s’il arrive devant le vote final. Un gagnant viré en premier, c’est n’importe quoi, mais c’est le seul scénario qui puisse sauver cette histoire. 

De retour au camp, Sam-bot 3000 se décoince même un peu quand Téhé, Claude et Laurent ne sont pas dans le coin. Il repousse les limites de la sapologie avec un chapeau du plus bel effet. 

Petit budget mais grande dramaturgie

C’est parti pour l’immunité. Un épreuve LÉGENDAIRE de Koh-Lanta, petit budget mais grande dramaturgie : il faut faire une petite cascade d’équilibre sur l’eau et quelqu’un est éliminé à chaque fois, on dirait une saison de Top Chef en accéléré. 

Ci-joint le regard paniqué de Claude qui se fait sucrer sa place par Sam.

LA TERREUR
LA TERREUR

Ugo crée l’exploit et vainc tout le monde, dont Laurent en finale. Regardez ce passage de nouveau, il y a ce petit moment d’hésitation où les deux arrivent au bout de leur bambou et oublient une demi-seconde qu’il faut aller courir vers le totem. La Nation MadMoizelle célèbre tandis que Claude fait un petit caca nerveux, vraiment sympathique d’un bout à l’autre ce monsieur — SI et seulement si il a vraiment fait ce petit tantrum à ce moment là, car c’est typiquement une cascade de montage qui peut installer quelque chose plus tard.

Je le répète : trois fois de suite, Claude arrive au bout et n’a pas de votes car même le montage ne cache pas qu’il gave les autres candidats. 

Le choix du jour : Alix ou Alix

Protocole fin d’émission enclenché : après trois flashbacks de ce sprint final, l’épisode est conscient qu’il n’y a plus rien à dire. Il y a un groupe de personnes unifiées avec Jade en bout de liste, une personne immunisée, et Alix. Même pour Sam qui, au début de la saison, était très

Oui euh pas envie

De faire des alliance de genre

Ce serait pas juste .

Soudainement, là, c’est la « solidarité masculine ». À deux contre cinq, comprenez que « la menace » est réelle. Je répète ce que j’ai dit à l’épisode 1 : il n’y aucun souci à faire une alliance de genre, ce n’est qu’un critère objectif derrière lequel se réfugier. Mais ils ont toujours un mal fou à se justifier et ils en font des tonnes, surtout après ces entrechats « d’alliance féminine », pour planquer un bête bloc de votes, c’est adorable. 

Je sais qu’on est sur Madmoizelle, mais je suis navré : aucune femme n’a la parole dans cet épisode. Au conseil, seuls Satanas et Diabolo irradient de leur présence, et se font même un petit kif en sortant des colliers inutiles. Ils sentent qu’ils n’ont même pas besoin de le garder pour menacer les gens pour le dernier round tant la confiance est là.

Alix sort donc avec un grand total de dix-neuf (19) votes. Merci à elle d’avoir apporté un peu de punch, d’humour et de stratégie à cette saison aride, qui va donc se conclure entre couilles. 

Notre préférée, après Freddy, Clémence, Cindy, Ugo et le gentil Loïc
Notre préférée, après Freddy, Clémence, Cindy, Ugo et le gentil Loïc

Il reste quelques bulletins mais ils ne changeront pas l’issue du récap

  • Toujours pas d’images du jury (faites-les venir aux conseils, ça aide à orienter leur décision !) et c’est confirmé, il n’y a juste pas d’images potables de gens qui tiennent dans le même cadre sans vouloir se taper. Bonne ambiance.
  • « Ugo il doit être super fort à l’orientation à force de bosser avec des aigles royaux »
  • Rétrospectivement, l’épisode de la semaine dernière n’a eu pas la moindre incidence sur le reste de la saison, il est 100% optionnel et devient donc encore plus nul, nous atteignons la singularité du naze. La lumière se réfracte maintenant différemment autour de l’épisode 11 de Koh-Lanta : La Légende.
  • Sur l’air connu d’un rap à textes : Claude ♪ Laurent ♪ Claude et Laurent ♪ Claude Claude Laurent Laurent Clauuuude et Laurent ♪
  • Cette manie d’insérer un effet sonore exotique à chaque fois que quelqu’un dit un truc absurde ou rigolo me rend foufoufou. Je pense pouvoir déterminer seul ce qui est drôle ou pas les gars.  
  • La semaine prochaine / Épreuve Éliminatoire / Je deviens cinglé. 

À lire aussi : Guettez bien les placements au conseil de Koh-Lanta, ils ne sont pas anodins

Les Commentaires
3

Avatar de Matilda Verdebois
24 novembre 2021 à 20h10
Matilda Verdebois
Je suis pas trop d'accord avec l'analyse sur Claude et les autres candidats. Claude a toujours été entier et trop direct, c'est la raison pour laquelle il n'avait eu qu'un vote lors de ses deux finales.
Contenu spoiler caché.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Télé-réalité

Télé-réalité
Drag Race

Le premier candidat cis-hétéro de RuPaul’s Drag Race est annoncé, et ça ne ravit pas tout le monde

Eva Levy

03 déc 2021

9
Télé-réalité
Meilleur Pâtissier

Le récap du Meilleur Pâtissier is back ! Et le Canada fut un carnage

Eva Levy

03 déc 2021

Actualité mode
Le sac à main Area x MyReality de Christine Quinn intrigue dans Selling Sunset

Que raconte le sac-chaise inutilement brillant de Christine Quinn dans Selling Sunset ?

Anthony Vincent

03 déc 2021

Télé-réalité
koh_lanta_recap_sale_ep13

Le récap salé de Claude-Lanta : les Laurents, épisode 13 — N’importe quoi Denis

Benjamin Benoit

01 déc 2021

2
Grossesse
christine-quinn-pregnant-baby-shower-1638201031999

Il faut qu’on parle de la maternité selon Selling Sunset

Camille Abbey

30 nov 2021

Télé-réalité
[Site web] Visuel vertical (1)

Derrière le Botox et le drama, Selling Sunset saison 4 aborde de vrais sujets

Kalindi Ramphul

29 nov 2021

10
Télé-réalité
Drag-Race-France-débarque

C’est officiel : Drag Race France débarque bientôt sur nos écrans !

Anthony Vincent

17 nov 2021

11
Télé-réalité
alix-denonce-agression-telerealite

Alix Desmoineaux accuse un candidat de télé-réalité d’agression sexuelle, et dénonce le silence complice des productions

Kalindi Ramphul

16 nov 2021

4
Télé-réalité
Delphine-candidate-lesbienne-de-lamour-est-dans-le-pré-1

L’Amour est dans le pré accueille son premier baiser lesbien, et c’est une révolution

Anthony Vincent

19 oct 2021

Télé-réalité
Laurent de Koh Lanta grimace

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 7 — Un peu comme quelqu’un qui fait un dab

Benjamin Benoit

13 oct 2021

La pop culture s'écrit au féminin