Live now
Live now
Masquer
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-06-24T161828.941
Livres

« Dans le cœur de mon père », rencontre avec l’autrice Nadia Aoi Ydi

« Dans le cœur de mon père » est le premier roman de Nadia Aoi Ydi. En l’espace de quelques 200 pages, l’autrice livre un hommage vibrant à son père et nous donne à voir en même temps tout un pan de l’histoire des personnes immigrées en France depuis le Maroc. Nous l’avons rencontrée.

Le résumé du livre :

En 1970, Ahmed, âgé de 18 ans, quitte la région du Rif pour la France avec l’espoir d’un avenir meilleur. Débarqué du Maroc, il se retrouve dans une petite baraque de fortune en banlieue parisienne. Un bleu de travail l’y attend, symbole de sa détermination à travailler dur pour réussir.

Vaillant et altruiste, Ahmed est venu pour construire sa vie et s’est mis à construire celle des autres. Pour cela, il a fait le choix d’une vie simple.

Ahmed est mon père, et il m’a inspirée tout au long de ma vie. Un lien spécial nous unit. Porteuse de son histoire et témoin d’une partie de sa vie, je raconte.

Quelle est la genèse du livre ? Comment a germé cette idée et cette envie d’écrire ?

Nadia Aoi Ydi : Cet ouvrage est un hommage à mon père qui a quitté sa terre natale du Maroc pour la France dans les années 1970, en quête d’un avenir meilleur. Je lui exprime ma profonde gratitude pour avoir été un père présent et aimant, mais également pour m’avoir inculqué des valeurs telles que le courage et le partage, de manière exemplaire. Un jour je lui ai dit : « je te jure qu’un jour j’écrirai un livre pour dire au monde entier quel merveilleux père tu es ! ». Je le vois prendre de l’âge et j’ai ressenti que c’était le bon moment. 

Quel a été le processus d’écriture du livre ? Avez-vous enquêté aux côtés de votre père pour reconstituer le récit de sa vie et la raconter ?

Nadia Aoi Ydi : L’ouvrage aborde divers sujets tels que l’arrivée de mon père dans les années 70, le regroupement familial, la richesse de la double culture, nos liens familiaux, ainsi que nos voyages enrichissants vers nos racines lors des vacances d’été.  J’ai passé du temps à écouter mon père partager des épisodes parfois poignants de sa vie. Ce n’a pas été une tâche facile de le questionner. Certains sujets restent en surface tandis que d’autres sont explorés en profondeur, ce qui fait l’authenticité du livre.

Dans le récit, vous écrivez éprouver le besoin viscéral que votre père vous comprenne. Est-ce dans cette démarche que vous avez écrit ?

Nadia Aoi Ydi : Non, ce n’était pas mon intention, mais en écrivant et en l’écoutant attentivement, j’ai réalisé la profonde sensibilité qui réside en lui. J’ai compris que c’était parce que nous partagions des similitudes. Il se reconnaissait en moi durant sa jeunesse.

Pour vous, est-il possible d’entrer dans le cœur de son père ? Ou il y aura toujours une partie insondable ?

Nadia Aoi Ydi : Bien sûr qu’on peut y entrer. C’est triste d’entendre le contraire, mais malheureusement cela arrive. Une fille a besoin de se sentir aimée et valorisée par son père. C’est une relation essentielle à l’épanouissement. Un père aimant, c’est transmettre à sa fille un amour fondateur qui l’a construira.

Pour la suite, avez-vous d’autres projets pour raconter votre père ou encore d’autres figures liées aux racines ?

Nadia Aoi Ydi : Je me suis déjà plongée dans l’écriture de mon deuxième livre, parallèlement j’organise des événements littéraires non seulement pour parler de mon livre, mais surtout pour écouter les autres. Je me suis rendu compte que ce sujet, lié à la gratitude envers nos parents, touche les cœurs et je veux créer des moments de partage. 

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-06-24T162057.568


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

[Image de une] Horizontale (16)
Culture

On démonte 5 idées reçues sur les liseuses

[Image de une] Horizontale (2)
Livres

« Je vis dans le monde parallèle de mon imagination », rencontre avec Kalindi Ramphul, autrice des Jours Mauves

Les violences, sa transition, sa musique Janis Sahraoui révèle ses visages dans un livre bouleversant // Source : Capture d'écran YouTube
Livres

Les violences, sa transition, sa musique : Janis Sahraoui révèle ses visages dans un livre bouleversant

1
livres-enfants
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en mai 2024

bruno-gomiero-jp7J14W9sSg-unsplash
Livres

On a trouvé l’application e-book dont vous n’allez plus vouloir vous passer

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

2
Portrait de l'autrice de La Charge raciale, Douce Dibondo, par Céline Nieszawer // Source : Céline Nieszawer
Société

« La suradaptation des personnes racisées est une épée de Damoclès » : Douce Dibondo (La Charge raciale)

2
ovidie-1
Culture

Et si les chiens étaient les meilleurs amis des femmes ?

La pop culture s'écrit au féminin