Live now
Live now
Masquer
Source : Madmoizelle
Sport

Paris 2024 : « Mon objectif, c’était de battre mon frère ! » rencontre avec B-Girl Syssy, prodige du breakdance

B-Girl Syssy pourrait bien représenter la France lors des Jeux Olympiques. C’est la première fois qu’une danse sportive intègre le programme olympique officiel. Rencontre.

À tout juste 16 ans, elle est l’espoir du Breakdance français et pourrait bien viser l’or, cet été, aux Jeux Olympiques de Paris. Madmoizelle a suivi la B-girl Syssy lors d’une journée d’entrainement à L’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP).

Une famille de danseurs

Depuis toute petite, Syssy baigne dans l’univers de la musique et de la danse. « J’ai 16 ans, et ça fait 10 ans que je fais du break. J’ai commencé à 5 ou 6 ans, depuis c’est ma passion, j’ai jamais arrêté ». Issue d’une famille de danseurs, la jeune prodige évoque pour Madmoizelle son enfance avec des parents artistes performeurs de danse africaine traditionnelle. C’est d’ailleurs cette discipline qui lui « a appris le rythme », souligne l’athlète.

Avant de découvrir le break, Syssy a d’abord testé la gym. « Je trouvais ça un peu strict », confie la jeune femme, qui choisit rapidement de suivre l’exemple de son frère breakdanceur. « Il danse depuis que j’ai un an. C’est une inspiration pour moi parce que c’est grâce à lui que j’ai commencé. C’est lui qui m’a appris. Mon objectif c’était de le battre » plaisante Syssy. Pari gagné : elle est aujourd’hui pressentie pour représenter la France aux Jeux Olympiques.

Une discipline qui a fait son entrée aux JO récemment

Si Syssy danse depuis qu’elle a cinq ans, le comité olympique, lui, a attendu les Jeux Olympiques de la jeunesse en 2018 pour ajouter le breakdance à la liste de ses disciplines. Une annonce surprise, qui s’est concrétisée rapidement. « Je ne m’y attendais pas, puis tout a évolué très vite ». À l’époque, la jeune fille a douze ans. Depuis, elle rode sa pratique. « Ça fait deux ans que je m’entraine dur, si je peux représenter la France aux JO de break, et en plus à la maison, ça serait incroyable ! ».

Pour cela, Syssy suit un entrainement strict. Trois fois par semaine, elle se rend à l’Insep pour une préparation physique suivie de sessions de break, accompagnée de ses coachs. Elle participe aussi régulièrement à des battles en conditions réelles, « le mieux pour s’entrainer » selon la jeune femme. Le reste du temps, elle affine sa pratique chez elle. Sans pour autant abandonner ses études, qu’elle poursuit à distance via le CNED, afin de « se consacrer à fond au break ».

Un CV bien étoffé

Un travail assidu qui paie, puisque l’adolescente a été repérée « en tant qu’espoir ». À huit ans, elle remporte le championnat de France, puis figure dans le top 3 français. Mais son palmarès ne s’arrête pas là. « J’ai remporté le Redbull BC One France, une qualification pour le Redbull BC One monde, une compétition prestigieuse dans le break ». Et une médaille de bronze aux Championnats du monde, son « premier championnat du monde officiel olympique », qui l’a « le plus marquée ».

Si elle se qualifie pour les JO, elle sera jugée sur cinq critères – originalité, musicalité, la technique, l’exécution et la performance – et affrontera ses concurrentes lors de battles individuelles organisées les 9 et 10 août. « Il me reste deux compétitions pour savoir si je suis sélectionnée ». On croise les doigts.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Sport

Athletes_JO_V
Sport

JO 2024 : ces 8 athlètes féminines qu’on espère voir briller aux Jeux de Paris

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Pexels
Santé

JO 2024 : le cycle menstruel a-t-il un impact sur les performances des sportives ?

2
131 - WinoraBikes-Rotterdam_Day-02 - L1120623
Lifestyle

« Le vélo électrique, éloigne les relous » : 3 bonnes raisons de se mettre au vélo électrique quand on est une meuf

football // Source : Unsplash / Emilio Garcia
Sport

Le sexisme se niche jusque dans les crampons des footballeuses, dénonce le Parlement britannique

1
Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

comment-marche-pole-dance
Sport

Arrêtez tout, je viens de comprendre le principe de la pole dance !

18
amelie-mauresmo
Justice

Humiliations, chantage et insultes : Amélie Mauresmo obtient gain de cause face à son ex-compagne

Copie de [Image de une] Shopping • Horizontale (1)
Mode

Vivez une Saint-Valentin sportive avec ces deux offres Nike

La société s'écrit au féminin