Comment ne pas déprimer à l’arrivée de la grisaille

Tu deviens immanquablement triste quand le temps se couvre en automne ? Voici les techniques pour passer de l'autre côté de la déprime et rejoindre les zinzins de l'automne.

Comment ne pas déprimer à l’arrivée de la grisaille

C’est l’automne, et si ça réjouit la team automne, ça attriste la team été.

Personnellement, je suis team automne à 200%.

Le truc, c’est que ça n’a pas toujours été le cas ! Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, la météo bougonne de l’automne me rendait très triste, et je me préparais mollement à être déprimée jusqu’au retour du printemps.

Comme c’était hyper nul comme vie, j’ai décidé de changer ça en cherchant des moyens d’apprécier ce que je ne pouvais finalement pas changer.

Tu peux décider de ce que tu aimes, parfois

Ça m’a toujours saoulée de pas aimer des trucs. Quand j’étais petite, j’avais la réputation de ne pas être difficile en terme de bouffe. Du coup, quand je découvrais un aliment que je n’aimais pas, ça m’énervais et j’essayais d’apprendre à l’aimer.

Bon, depuis que je suis végétarienne (et encore, je ne consomme quasiment jamais de produits laitiers) j’ai dû abandonner ma volonté de ne pas être difficile sur la nourriture.

Mais ce genre de comportement a atteint d’autres domaines que la bouffe. Comme je te le disais, il y a une époque où je ne supportais pas l’automne.

J’ai toujours apprécié la rentrée, car j’aime le changement, et que l’arrivée d’Halloween m’a toujours réjouie.

L’été, c’est long, alors j’aimais bien qu’on passe à autre chose… Tant qu’il faisait encore un peu beau et bon !

Mais dès qu’octobre et novembre arrivaient, la déprime suivait. Je ne supportais pas de me rendre en cours sous la pluie. Je n’avais qu’une envie : rester sous ma couette.

Le gris avait aussi un gros impact sur mon humeur et j’avais l’impression d’être éteinte toute la période de l’automne/hiver, et de ne reprendre vie qu’au retour du printemps.

Et puis un jour, j’ai découvert Kalyn Nicholson, que je t’ai déjà évoqué dans un article sur le bonheur, justement.

Les fans de l’automne, ce monde parallèle

Fan de l’automne de longue date, Kalyn Nicholson était le cosy personnifié. Tout dans son esthétique et son mode de vie me donnait envie de m’emmitoufler dans un pull et d’écouter la pluie tomber à la fenêtre.

Mais surtout, elle savait comment rendre le mauvais temps agréable. Avec des lumières, des bougies, des décorations et le bon état d’esprit, ça changeait TOUT !

J’avais découvert le pouvoir du cosy et je ne ferai plus jamais marche arrière.

Je me suis rendue compte qu’en été, c’était beaucoup plus difficile de recréer cette ambiance cosy. Il fallait qu’il fasse moche pour laisser briller pleinement les lumières (c’est profond ce que je dis t’as vu).

Bien sûr, j’avais encore des jours où le mauvais temps me déprimait… Alors j’allumais mes bougies, je mangeais un bon mug cake et je profitais de la chaleur que m’offrait le fait d’avoir un toit, par exemple.

Ne jamais sous-estimer les petites choses de la vie. Je tiens d’ailleurs à te faire remarquer que de l’eau coule à l’infini de ton robinet. DE L’EAU. COULE. DU ROBINET. C’est si fou.

J’ai ensuite découvert tout un nouvel univers, celui des fans de l’automne.

En ce qui concerne l’hiver, j’ai toujours un peu de mal. Car en automne, il y a Halloween, et Noël n’est pas très loin.

Mais l’hiver me semble dépourvu d’événements heureux qui pourraient illuminer la saison… Maintenant, comme je te l’ai dit, je refuse de laisser la météo me déprimer !

Je suis donc en train de dompter l’hiver aussi, et je t’en parlerai surement lorsque la saison sera venue…

Comment ne pas être triste quand vient l’automne

Je vais maintenant te donner toutes mes astuces pour rendre le mauvais temps agréable. Finie la déprime saisonnière !

Je vais te révéler tous mes secrets, pour qu’à la fin de cet article, tu sois prête à accueillir la pluie avec joie.

Le pouvoir du cosy en automne

J’en parle tout le temps. Si tu lis mes articles, tu dois en avoir marre. Mais le cosy est le secret anti-déprime.

Laisse-moi donc te rappeler ses principes.

Le cosy se compose de guirlandes LED et de bougies. Faire un effort de décoration pour rendre ton chez toi agréable est aussi recommandé.

Cosy ne veux pas dire grosse flemme et journée sous la couette. Tu maitrises le cosy quand tu es capable de l’emporter avec toi.

Le cosy, c’est aussi savourer une boisson chaude dans un gros pull, peu importe où tu te trouves. Travailler sur ton ordinateur dans un  endroit cool en sirotant ton café, c’est aussi le cosy.

Écouter une playlist d’automne le matin en commençant ta journée, c’est aussi du cosy.

Tu sais quoi, tu peux même amener ta bougie LED partout où tu vas, si tu as envie. Ainsi que ta citrouille décorative. Parce que pourquoi pas ?

Mon astuce, c’est aussi d’avoir un joli fond d’écran. Actuellement, je suis immergée dans l’automne avec une mosaïque de photos dans lesquelles j’ai envie de plonger tout entière.

Je t’ai d’ailleurs expliqué comment je fais mes fonds d’écran avec la méthode du visionboard !

Sortir prendre l’air même quand il fait moche

Même si tu n’en a pas envie, je te conseille de te forcer à sortir si tu veux être bien.

Tu te remercieras après, crois-moi. Moi-même, j’ai régulièrement la flemme d’aller me promener. Mais je SAIS qu’en revenant, je me sentirai dix fois mieux et je serais hyper contente d’y être aller.

La clé, c’est de ne pas y réfléchir à deux fois. Compte jusqu’à cinq et quand tu as fini, TU TE LÈVES ET TU SORS.

Si tu y réfléchis trop, tu vas te trouver plein d’excuses et au final, tu te sentiras mal, nulle et triste, au lieu d’être revigorée par la mise en mouvement de ton corps et les ingurgitations de bouffées d’air frais.

De plus, sortir et faire un peu d’exercice libère des endorphines, qui vont favoriser la bonne humeur. Tu as tout à y gagner.

Bien manger, un anti-déprime quand il fait moche

La période de l’automne/hiver propose tant de possibilités en terme bouffe ! C’est le meilleur moment pour te faire plaisir.

En été, tu n’as pas envie de plats chauds, et tu te tournes surtout vers des salades et autres toasts. Parfois même, la chaleur agit comme un coupe-faim.

Et puis tu as bien trop chaud pour passer du temps au fourneaux.

Mais quand il fait froid, cuisiner, ça réchauffe ! Et les plats les plus réconfortants sont souvent des plats chauds.

De plus, quand il fait vraiment trop moche pour sortir, cuisiner peut être une activité des plus sympathiques.

Amuse-toi à faire des gâteaux en tout genre, ça t’occupera une bonne partie de l’après-midi et ensuite, tu pourras déguster ton œuvre et la partager avec d’autres goulues.

Faire quelque chose que tu aimes

Plus je fais quelque chose qui me plait dans la vie, moins je redoute le temps gris.

Car quand tu n’as déjà pas envie de te lever le matin, c’est d’autant plus compliqué quand le temps n’est pas à ton goût.

Mais si tu AS  ENVIE de te lever le matin, la météo comptera tout de suite beaucoup moins !

Il est peut-être judicieux de te demander si c’est vraiment l’automne qui t’impacte autant, ou si c’est ton quotidien en lui-même.

Si tu es au lycée et que tu ne t’y plais pas, ça va être compliqué de changer d’environnement, je te l’accorde. C’est pourquoi appliquer les précédents conseils t’aideront justement à affronter cette période.

Mais si tes études ou ton métier ne te plaisent pas… Bon, je ne te dis pas de tout plaquer pour vivre tes rêves, on n’est pas dans un film.

Mais c’est peut-être le moment de réfléchir à d’autres horizons. Peut-être que ce qu’il te faut, c’est simplement pratiquer une activité en dehors de ton travail ou de tes études qui ne te passionnent peut-être pas.

Au lieu d’avoir hâte de rentrer chez toi et de subir métro-boulot-dodo, tu auras hâte de te rendre au club de lecture, dans ton association ou je ne sais où !

Et tu penseras tout de suite beaucoup moins à la météo.

Chaque saison à ses avantages

Je pense qu’il est important de se rappeler que chaque saison a ses avantages.

Si c’était l’été toute l’année durant, ne finirais-tu pas par te lasser ? Tu es si heureuse quand il revient parce que tu l’as attendu !

C’est un peu comme manger une pizza. Si tu en manges tous les jours, tu finiras par être blasée, voire dégoutée.

Alors que si tu te fixes une spirée pizza par semaine, tu l’attendras avec impatience… Ce qui créera de l’excitation et une grande satisfaction au moment de l’engloutir.

C’est la même chose pour les saisons ! Moi qui préfère nettement l’automne à l’été, je suis quand même contente qu’il y ait l’été, comme ça, je suis toute guillerette quand l’automne que j’ai tant attendu pointe nouveau le bout de ses feuilles orangées.

J’espère que ces astuces marcheront pour toi, et je te souhaite un bel automne, rempli de balades et de tarte à la citrouille.

Si tu testes tout ça, donne-moi des nouvelles dans les commentaires !

À lire aussi : Les deux types de personnes à l’arrivée de l’automne

Carotte

Carotte

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

stl44

Vos commentaires comme l'article sont très coocoonings et touchants. On vient d'emménager dans une nouvelle maison avec mon amoureux et là vous venez de me donner une raison de plus pour défaire vite les cartons et faire une déco toute coocooning et agréable :). J'aime beaucoup l'automne aussi car on prend plus de distance avec les gens (les gens sortent moins et sont plus dans leur bulle) et moi qui ait beaucoup de mal avec la foule ça me fait beaucoup de bien :). Et j'adore l'automne car c'est bientôt Noël et l'heure des décos de Noël . J'aime Noël pour ces lumières, le froid, la recherche des cadeaux (même si je m'y prends toujours que 5 jours avant XD). Bref. Vive l'automne et merci pour les commentaires que j'ai trouvés très poétiques et introspectifs :)
Des poutous d'amour à toutes ❤
 
Dernière édition :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!