Live now
Live now
Masquer
koh_lanta_la_legende
Télé-réalité

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 5 — Globalement, c’est le bordel

Koh-Lanta : La Légende, ça continue ! Comme chaque lendemain d’épisode, retrouvez sur Madmoizelle le récap signé par un fan de Koh-Lanta, très justement surnommé « Benji la Rage » 

Salut les p’tits poulpes ! C’est reparti pour un épisode de Koh-Lanta qui va nous rappeler les trois choses les plus inéluctables de la vie : la mort, les impôts, et les cascades rhétoriques de Coumba qui essaye de masquer ses quinze contradictions à la minute. Au programme : de la fausse stratégie, de la vraie stratégie, une suite d’événements un peu bordéliques et un montage-escargot qui vise à rendre l’épisode plus ennuyeux qu’il ne devrait l’être.

Vous connaissez Claude ? Il est bien Claude

Le résumé des épisodes précédents n’a qu’un membre du casting en tête : dès l’ouverture, Denis nous narre à quel point Claude est formidable. Il est sportif, attachant, il a trente victoires individuelles et collectives. Claude sait faire du bon café, Claude sent bon le sable chaud, Claude transcende le statut d’être humain pour ne faire plus qu’un avec le totem.

Dans deux épisodes, on sera dans le révisionnisme et Claude aura inventé Koh-Lanta. En attendant qu’il se trouve une chambre avec Denis, Clémentine, fraîchement éjectée, swipe à droite et rejoint l’Île des Nullos. Avant même que vous n’ayez le temps de comprendre qu’elle doit feindre de découvrir le twist qu’elle a déjà subi une fois, elle interrompt une dinette entre boys qui me fait soutenir qu’Ugo ressemble de plus en plus à un G.O Club Med. Il t’accueille avec le sourire, te cuisine un poulpe, et te pousse vers la sortie. 

Vous vous en doutez, Clémentine n’est pas en paix avec son éviction. « C’est le jeu, je l’accepte totalement, MAIS »… ouvrez les torrents de seum. Ce « mais » n’est pas dénué de sens : elle dénonce, avec sa verve bien à elle, le double-standard « des valeurs » dans Koh-Lanta. Ce sera le fil conducteur de cet épisode. 

Téhé a encore « gagné sur ses terres ». Un peu comme si je voulais faire Koh-Lanta à Asnières, ce que je fais déjà quotidiennement dans la ligne 13.

Un puzzle et des goodies

Il faut éliminer quelqu’un, et le petit mec en pagne de la production (est-ce le même plan à chaque fois ? Je devrais le vérifier) souffle dans sa conque pour annoncer le jeu de kermesse suivant.

Celui-là est un puzzle, comme très souvent piqué aux américains. Ugo s’en débarrasse et signe son quatrième sauvetage. Hélas pour Maxime, le puzzle a l’air un peu mal fichu et il subit quelques problèmes de spatialisation, ce qui le fait le sortir définitivement du jeu. Denis « Monoprix » Brogniart fête l’évènement en distribuant toujours plus de goodies aux survivants, dont la perte de poids est un poil inquiétante.

Attention, nouvelle règle !

Sur les camps, rien de nouveau, sinon une Jade toujours aussi colère. Pourquoi ? Je ne sais plus vraiment. Une histoire de parole non tenue, une vague corollaire du « pacte féminin », à ce stade, une pure invention de l’esprit qui sera lessivée et essorée deux heures durant.

Et quoi de mieux qu’un jeu de confort pour réconforter les âmes ? Les aventuriers peuvent gagner un petit tour dans un potager pour se remplir la panse. Vous, entre deux Dinosaurus©, ça ne vous fait pas grand-chose, mais je veux bien comprendre qu’après dix jours de privations coincé sur la même île que Clémentine, Laurent regarde un concombre comme je regarde un Giant Max après un confinement. 

Les aventuriers ! La semaine prochaine, je vous apporte de quoi poignarder Téhé dès la réunification ! (Capture d’écran, TF1)
Les aventuriers ! La semaine prochaine, je vous apporte de quoi poignarder Téhé dès la réunification ! (Capture d’écran, TF1)

Bref, encore un parcours du combattant qui semble vaguement généré au hasard, mais, je peux enfin le dire, ATTENTION NOUVELLE RÈGLE ! Pour une raison qui m’échappe encore, la victoire sera individuelle, ce qui annihile toute forme de suspense puisque Claude, Téhé et Laurent gagneront automatiquement.

On passera donc sur cette épreuve, sinon pour relever cette emphase : Téhé a encore gagné « sur ses terres ». Un peu comme si je voulais faire Koh-Lanta à Asnières, ce que je fais déjà quotidiennement dans la ligne 13. En tout cas, je ne pleurerai pas d’empathie quand l’inévitable moment « téléphone avec la famille » arrivera et qu’il se lamentera parce que sa famille est cinq-cents mètres plus loin. 

Protocole Phil et coquillage à soupe

Non, le monopole de l’émotion est réservé à Phil, qui enclenche enfin ce qu’on pourrait appeler le protocole Phil : parler de ses gosses. Musique triste qui souligne et surligne, voix chevrotante… et votre serviteur n’est pas émotionnellement impliqué. Denis Brogniart, avec cette histoire de panier à remplir à ras-bord, nous prodigue même un rarissime moment d’humour. Tellement rare qu’il sera remis en flashback une demi-heure plus tard. 

Remettons les choses dans l’ordre, car Koh-Lanta est monté un peu n’importe comment : section stratégie, section lol, section « les gens ont faim », et retour à la section stratégie.

Chez les rouges, on découvre l’unité de mesure du riz rationné : un coquillage qui ressemble à une cuillère à soupe par jour et par personne, ce qui explique beaucoup de choses. Pendant ce temps, Claude, Phil et Téhé s’en vont badiner dans l’Île du Jardin De Téhé, où les concernés vont avouer qu’ils « n’ont pas été vernis avec le manioc ».

Ah, le manioc. La trichouille de production la plus transparente de l’histoire de Koh-Lanta. Dès la troisième saison, c’était déjà une private joke sur les forums internet d’antan. Le magazine Society avait même dégainé un dossier Koh-Lanta qui prouvait que, à la surprise de personne, ce manioc uniformément trouvé par les candidats autour du monde, en période de faim, était replanté par la production. 

Le retour du Banane Bandit

Mais l’heure n’est pas au manioc. Tout un segment est consacré à Claude (qui confond d’ailleurs magnésium et potassium, voyez, chaque übermensch a sa faiblesse) et à son amour des bananes. Claude est le Banane Bandit : depuis dix ans, il les boulotte dans son coin. Les masques tombent !!

Les deux camps se prennent la tête sur les conséquences du « pacte féminin », qui n’a jamais vraiment eu lieu : il ne faut pas oublier que cette histoire n’était qu’un montée d’adrénaline de Coumba, qui n’assume plus du touuuuuuut cette ligne de front — maintenant que l’intégralité du casting restant fait semblant de désapprouver.

Beaucoup de lapalissades et si peu de constance, à l’inverse de Christelle (qui ne perd pas ses yeux revolvers pour Clémence), qui adopte la meilleure des stratégies en cas d’embrouille : le silence. 

#MoiDevantVosTweets (Capture d’écran, TF1)
#MoiDevantVosTweets (Capture d’écran, TF1)

C’est un bazar monstre : Coumba veut voter par sororité mais n’assume plus. Jade et Alix fomentent contre Téhé, mais Jade n’arrive pas à garder le plan pour elle : plan annulé. Loïc veut voter blanc (excellent résumé du bonhomme). De fil en aiguille, on arrive sur le plan larvé depuis le début — voter Clémence, qui a un collier. Et pour ne rien arranger à ce paragraphe incompréhensible, le futur jeu d’immunité sera à conseil immédiat, mais les spectateurs ET les candidats sont prévenus (???). 

Quatre immunisés sur six

On enchaîne sur une victoire des rouges (ce qui signifie une conséquence funeste), qui peuvent immuniser un jaune parce que pourquoi pas. Ce sera pour Phil : deuxième protocole Phil enclenché. Cinq minutes où je me noie dans mon bain, et c’est parti ! Le conseil c’est maintenant (geste parfaitement vertical et symétrique des bras) et le vote c’est tout de suite (geste parfaitement horizontal et symétrique des bras).

Clémence — Clémence — Clémence. La prévenue sort en collier et sauve sa peau sur ce round : applaudissements du public. Avec Coumba, déjà probablement protégée par ses alliances pré-jeu — idem pour Claude. Donc, 66% de la tribu est protégée et quelqu’un va attraper une balle perdue. Coumba vote Candice — « Prend ta place et arrête de suivre les autres » car on est pas à une contradiction près.

Clémence vote Sam, et Candice… votre pour Clémence. Elle sera protégée, et elle le sait. Mais elle oublie qu’un vote est un vote, que le sien est important, et oups elle vient de sortir sur égalité et rien de tout ça ne serait arrivé si elle n’avait pas sacrifié son propre bulletin. 

Certes, mais sinon ? 

  • Par Odin, par Saint Claude et par Saint Jude, je vous supplie d’arrêter de demander qui a voté quoi.
  • « Coumba est quelqu’un de loyal »(verbatim de Candice)
  • La rédaction est légèrement angoissée par les petits plans d’exposition de Denis qui, en plein centre du cadre, regarde directement la caméra. 
  • Pourquoi nos candidats de real-tv sont-ils aussi vulgaires ? On est encore loin de Pékin Express mais le « putain » est dégainé un peu trop facilement à une heure de grande écoute. 
  • « Il va falloir que je montre ce que je sais faire, parce que pour l’instant, j’ai pas fait grand-chose ». Namadia, en pleine crise de lucidité. Mais le Grand Prix de l’Invisibilité est, cette fois, remis à Sam. 
  • (Christelle fait une chute qui m’aurait personnellement tué) Denis, très prévenant, après coup : « Christelle, faites très attention »
  • Survivor était de retour la semaine dernière après une année d’absence et, de nouveau, un million de dollars est en jeu (comme dix Koh-Lanta… ou dix parties d’Une Famille En Or). Le retour était presque parfait, sauf un moment bien trop appuyé d’inclusivité prétendue qui était surtout un gros morceau de storytelling

À lire aussi : Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 4 — Guerre des sexes et riz gratuit

Crédit photo : Koh Lanta (TF1) / Capture d’écran

Les Commentaires
2

Avatar de pikalovescoke
2 octobre 2021 à 12h54
pikalovescoke
Plus la saison avance, plus mon amour pour Claude diminue. Il est très (trop) orgueilleux sur cette saison et le fait qu'il boit les paroles de Coumba
Par contre, je crois que c'est un coquillage de riz/repas pour toute la tribu, pas par aventurier (chez les rouges en tout cas. Rappel: ils ont que 300gr de riz. 300gr, c'est ce qu'on fait pour 4 adultes chez moi)
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Télé-réalité

Télé-réalité
Laurent de Koh Lanta grimace

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 7 — Un peu comme quelqu’un qui fait un dab

Benjamin Benoit

13 oct 2021

Télé-réalité
laurent-koh-lanta-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 6 — Environ de mourir

Benjamin Benoit

06 oct 2021

8
Télé-réalité
survivor-jeff-probst-vert

Quand l’inclusivité devient une performance, ça se voit : l’exemple malaisant de Survivor

Mymy Haegel

27 sep 2021

11
Télé-réalité
koh-lanta-laurent-paresseux-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 4 — Guerre des sexes et riz gratuit

Benjamin Benoit

22 sep 2021

Télé-réalité
koh-lanta-laurent-kok-kok-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 3 — Le pire cri de guerre est là, merci Laurent

Benjamin Benoit

15 sep 2021

Télé-réalité
Couple-téléréalité-naked-and-afraid-of-love

Un Koh-Lanta NSFW est la meilleure émission de dating du moment (et ça dure depuis 13 ans)

Télé-réalité
koh-lanta-la-legende-episode-2-verticale

Le récap salé de Koh Lanta : La Légende, épisode 2 — Le Pat Patrouille

Benjamin Benoit

01 sep 2021

Télé-réalité
koh-lanta-sam-la-legende-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 1 — On prend les mêmes et on recommence

Benjamin Benoit

25 août 2021

10
Télé-réalité
rupauls-drag-race-vert

« Nous avons une grande histoire du drag » : pourquoi la France mérite son RuPaul’s Drag Race

Méline Escrihuela

14 août 2021

Télé-réalité
too-hot-to-handle-saison-2

« Comment ce bikini tient-il ? » et autres questions que je me pose devant « Too Hot To Handle »

Mymy Haegel

29 juin 2021

3

La pop culture s'écrit au féminin