Live now
Live now
Masquer
L'actuel directeur artistique de la maison Saint Laurent, Anthony Vaccarello, a choisi la légende vivante Diana Ross comme nouvelle égérie, ici photographiée par David Sims. // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

À 79 ans, Diana Ross devient égérie Saint Laurent, et il était plus que temps pour cette légende vivante

Il aura fallu attendre l’année de ses 80 ans pour que la chanteuse Diana Ross (qui s’est fait connaître dès les années 1960 au sein du groupe The Supremes avec notamment « Baby Love ») devienne égérie Saint Laurent.

Chanteuse de tubes comme « I’m coming out », « Endless Love », « Baby Love », ou encore « Upside Down », Diana Ross devient le visage de la nouvelle campagne Saint Laurent printemps-été 2024 à l’âge vénérable de 79 ans. Elle en aura même 80 le 26 mars, ce qui en fait l’une des doyennes des égéries du luxe. Un petit pas contre l’âgisme de cette industrie qui pèse tant dans nos représentations, nos imaginaires, mais aussi nos complexes.

L’actuel directeur artistique de la maison Saint Laurent, Anthony Vaccarello, a choisi la légende vivante Diana Ross comme nouvelle égérie, ici photographiée par David Sims.

À lire aussi : Madonna s’insurge contre le sexisme et l’âgisme dont elle est une nouvelle fois victime

L’année de ses 80 ans, Diana Ross devient le nouveau visage de Saint Laurent

Diana Ross, hiératique, à Grand Central Station en 1968
Diana Ross, hiératique, à Grand Central Station en 1968, toute de Saint Laurent vêtue.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Diana Ross est depuis belle lurette une femme Saint Laurent. En effet, l’artiste s’est fait connaître dès les années 1960 comme la chanteuse principale du groupe The Supremes, devenant une figure mythique du label Motown. Elle démarre ensuite sa carrière solo, avec un premier tube, « Ain’t No Mountain High Enough » (écrite dès 1966 par Ashford & Simpson, popularisée l’année suivante par Marvin Gaye, avant que Diana Ross s’en empare en 1970). Elle enchaîne les succès musicaux dans les années 1970 et 1980, mais aussi cinématographiques, comme quand elle incarne la chanteuse Billie Holiday dans le film Lady Sings the Blues (1972).

Diana Ross dans la fameuse fourrure verte Saint Laurent de la collection du scandale « Libération » aux Image Awards en 1972
Diana Ross dans la fameuse fourrure verte Saint Laurent de la collection du scandale « Libération » aux Image Awards en 1972.

Durant sa carrière exemplaire, elle a souvent porté du Saint Laurent. En témoignent des clichés mythiques, comme une photo d’elle, hiératique, à Grand Central Station en 1968 ; dans la fameuse fourrure verte de la collection du scandale « Libération » aux Image Awards en 1972 ; dansant avec André Leon Talley au club iconique Studio 54 en 1979 ; ou encore en plein slow avec Monsieur Saint Laurent lui-même au Club 78 à Paris en 1980. Même une fois que le grand couturier avait pris sa retraite des podiums en 2002, elle a continué d’être une fidèle de la maison. Son apparition au Met Gala 2003 au bras de Tom Ford qui venait de reprendre la direction artistique du prêt-à-porter Saint Laurent l’illustre.

Diana Ross dansant en Saint Laurent avec André Leon Talley au club iconique Studio 54 en 1979
Diana Ross dansant en Saint Laurent avec André Leon Talley au club iconique Studio 54 en 1979.

À lire aussi : « Que dois-je faire ? Arrêter de vieillir ? » : Sarah Jessica Parker dénonce l’âgisme visant les femmes

DA de la maison depuis 2016, Anthony Vaccarello a donc toutes les bonnes raisons de nommer l’icône Diana Ross comme nouvelle égérie, comme l’illustre cette campagne révélée le 9 janvier 2024. Et qu’elle le devienne l’année de ses 80 ans apparaît comme un savoureux pied de nez au culte de la jeunesse habituelle dans l’industrie de la mode.

Diana Ross en plein slow avec Monsieur Saint Laurent lui-même au Club 78 à Paris en 1980
Diana Ross en plein slow avec Monsieur Saint Laurent lui-même au Club 78 à Paris en 1980.

Espérons simplement que ce genre d’initiatives se multiplient, pour ne pas être l’exception qui confirme la règle de loin en loin, comme avec Joan Didion pour Céline en 2015 à l’âge de 80 ans ou encore Maggie Smith pour Loewe à 88 ans.

Diana Ross en Saint Laurent par Tom Ford qui était d’ailleurs à son bras, au Met Gala 2003

Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualité mode

Bilal Hassani pour Zalando // Source : Zalando
Mode

Bilal Hassani : « Le vêtement peut nous rassurer et nous armer de confiance »

Pour le musical du Diable s'habille en Prada, Vanessa Williams sera Miranda Priestly // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

Pour le musical du Diable s’habille en Prada, Vanessa Williams sera Miranda Priestly

Que trouve-t-on dans la boutique culturelle Saint Laurent Babylone ? // Source : Courtesy of Saint Laurent
Actualité mode

Pourquoi Saint Laurent ouvre sa librairie (ou la culture comme nouveau produit d’appel) ?

1
Tendances mode 2024 : quels sont les looks, pièces, et couleurs sur lesquels miser les yeux fermés ? // Source : Gucci ; Chanel, Miu Miu ; Gucci ; Celine
Actualité mode

Tendances mode 2024 : quels sont les looks, pièces, et couleurs sur lesquels miser ?

4
La top plus size Paloma Elsesser signe une lettre ouverte sur la grossophobie dans la mode // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

La mannequin plus size Paloma Elsesser signe une lettre ouverte sur la grossophobie dans la mode

3
Autopsie du dressing de l'artiste Thérèse // Source : URL
Mode

Thérèse, 700 € de shopping annuel : « Les vide-greniers de campagne regorgent de méga pépites »

Zendaya en costume de robot Thierry Mugler d'archive pour l'avant-première de Dune // Source : Capture d'écran Instagram
Actualité mode

Zendaya en costume de robot Thierry Mugler d’archive pour l’avant-première de Dune 2

Quand le designer Thom Browne joue les maîtres corbeau version Edgar Allan poe bien perché
Mode

Quand le défilé Thom Browne s’inspire d’Egar Allan Poe

4
Juliette Binoche dans la peau de Gabrielle Chanel pour la série The New Look de Apple TV+ // Source : Lorenzo Agius pour Apple TV+
Actualité mode

Juliette Binoche en Gabrielle Chanel, Ben Mendelsohn en Christian Dior : la série The New Look est sortie !

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

Dans la série des enseignes mode qui ferment en France, Burton of London est placée en liquidation judiciaire

La vie s'écrit au féminin