Les films de 2020 qui nous tentent le plus (1ère partie)

Quels sont les films de 2020 les plus attendus par la rédaction de madmoiZelle ? Découvre-le sans plus tarder.

Les films de 2020 qui nous tentent le plus (1ère partie)

Cette année cinéma s’annonce intense, douce lectrice.

Les rédactrices de madmoiZelle et moi-même nous sommes alliées pour te faire un petit tour d’horizon des films que l’on attend le plus d’ici à juillet 2020 !

Chacune des participantes à cette article a mis son nom en début de paragraphe ; si aucun nom n’est précisé, c’est que c’est moi au clavier.

Birds of Prey, le 5 février au cinéma

Ici Mymy !

Birds of Prey, au cinéma le 5 février, m’intrigue beaucoup, alors que je commence à être sérieusement lassée des films de super-héros.

Parce que là, ce ne sont pas des super-héros mais des super-méchants, et encore mieux que ça : des super-méchantES !

Dans l’univers DC, j’ai toujours préféré les vilains aux gentils, que je trouve souvent trop fades face à leurs extravagants ennemis. Et ennemies.

Avec Birds of Prey, je verrai l’œil d’une femme, la réalisatrice Cathy Yan, sur une bande de femmes qui vont sauver une jeune femme. Du jamais vu du côté des films de super-héros !

Et l’occasion, potentiellement, de redonner à Harley Quinn, que j’aime à la folie, ses lettres de noblesse. Je croise les doigts !

Invisible Man, le 26 février

Si tu lis régulièrement la rubrique cinéma de madmoiZelle, tu sais que je suis une passionnée d’horreur. J’en soupe matin, midi et soir.

Impossible alors de ne pas être charmée par les sirènes perfides de Invisible Man, dont le réalisateur, Leigh Whannell, a longtemps travaillé avec James Wan, créateur audacieux de blockbusters à succès comme Insidious.

Porté par une Elisabeth Moss au bord de la rupture nerveuse, Invisible Man s’annonce comme le gros carton horrifique de ce début d’année, et madmoiZelle en sera d’ailleurs la très fière partenaire.

Judy, le 26 février au cinéma

Hello, c’est Philippine !

Moi qui adore les biopics pour leur dimension pédagogique, je vais être servie en 2020.

Judy c’est le film qui relate la vie de Judy Garland, légende hollywoodienne devenue star grâce à son interprétation de Dorothy dans le magicien d’Oz.

Trente ans plus tard, Judy doit faire face aux grands problèmes auxquels nous confronte parfois l’existence.

Elle ne se produit plus aux États-Unis, doit faire face à des soucis d’agent et risque de perdre la garde de ses enfants.

Elle part alors à Londres pour se produire à guichets fermés et reprendre sa vie en main.

Avec une Renée Zellweger incroyablement touchante dans le rôle de Judy, le film m’a littéralement transportée, me faisant vibrer au coeur de cette industrie pailletée des années 70 au rythme des chansons iconiques de la diva.

Monos, le 4 mars au cinéma

Des images époustouflante et une tension palpable, voilà ce que dévoile la bande-annonce de Monos.

Tu peux y découvrir un groupe d’adolescents soldats, au sein d’un camp isolé dans les montagnes colombiennes qui est chargé de veiller à ce qu’une otage américaine, la Doctora, reste en vie.

Or, les choses ne se passent pas exactement comme prévues et les adolescents sont contraints de fuir dans la jungle.

J’ai vraiment hâte de découvrir ce film qui met en scène ces adolescents sauvages dans des décors à couper le souffle au rythme d’une bande-son des plus intenses.

En avant, le 4 mars au cinéma

Hello, c’est Caro !

J’attends toujours chaque nouveau Pixar avec impatience. Pixar = la vie.

Et d’aussi loin que je me rappelle, je n’ai jamais été déçue par un seul des films du studio. C’est un petit cocon qui propose des films doudous.

Et avec le pitch de celui-ci, je suis d’ores et déjà convaincue : « deux frères elfes se lancent dans une quête extraordinaire pour découvrir s’il reste encore un peu de magie dans le monde ».

Deux frères qui ne sont autres que… Tom Holland et Chris Pratt ! Mes acteurs d’Avengers prefs. Ça promet un duo de choc.

Et l’univers visuel a l’air fou !

Une sirène à Paris, le 11 mars au cinéma

Ce long-métrage de Mathias Malzieu (qui adapte ici son propre roman), que j’ai eu la chance de découvrir la semaine dernière, est un vrai régal.

Tout y est doux, à l’image de l’affection que se portent Gaspard et Lula, les héros romantiques du film.

Derrière ces personnages d’ailleurs, tu pourras retrouver deux acteurs fantastiques : Nicolas Duvauchelle et Marilyn Lima (que j’avais adoré dans Bang Gang).

Les deux excellent et ne sont pas les seuls. À leurs côtés, tu pourras remarquer la présence de Rossy de Palma, drôle et envoutante, comme toujours.

Je ne t’en dis pas plus, douce lectrice, je veux laisser encore un peu le mystère planer autour de cette belle idylle, qui saura faire chanter ton cœur j’en suis sûre, le 11 mars au cinéma.

Vivarium, le 11 mars au cinéma

Vivarium conjugue tous les éléments que j’aime voir sur grand écran.

Film de genre, il semble vouloir perdre ses spectateurs dans les méandres de son labyrinthe géographique et psychologique.

Les personnages, joués par Imogen Poots et Jesse Eisenberg, sont pris au piège dans un étrange lotissement, et subissent les idées névrotiques du réalisateur Lorcan Finnegan.

Jouissif !

Sans Un Bruit 2, le 18 mars au cinéma

Le premier opus m’avait séduite par son concept, j’ai donc particulièrement hâte de voir Sans un bruit 2 arriver le 18 mars.

Même si je suis déçue que John Krasinski quitte l’écran pour se concentrer sur la réalisation, je suis plus que ravie de voir Cillian Murphy au casting, aux côtés d’Emily Blunt et des déjà très talentueux Millicent Simmonds et Noah Jupe.

La bande-annonce promet une intrigue à la The Walking Dead, où les humains sont encore plus dangereux que les monstres.

J’attends avec impatience de voir la famille Abbot se confronter au monde extérieur.

Jumbo, le 18 mars au cinéma

Je ne connais pas cette réalisatrice, Zoé Wittock, mais rien que le casting féminin de ce film me fait mourir d’envie.

Je suis très cliente d’Emmanuelle Bercot (Mon Roi) et de Noémie Merlant (Portrait de la jeune fille en feu), alors les voir réunies à l’écran relève pour moi du fantasme.

D’autant plus que le synopsis de Jumbo est complètement fou puisque c’est l’histoire d’une jeune femme qui développe d’étranges sentiments amoureux envers Jumbo, l’attraction phare du parc d’attractions dans lequel elle travaille.

Un pitch qui n’est pas sans rappeler celui de Her, merveille de Spike Jonze sorti en 2014.

J’imagine déjà les plans de nuit d’un parc d’attraction, l’idée de ces couleurs néon dans la pénombre m’enchantent.

 Pinocchio, le 18 mars au cinéma

Tu connais sans doute le conte, douce lectrice, ainsi que la version de Walt Disney.

Cette fois-ci, tu auras droit à une mouture signée Matteo Garrone, le grand réalisateur italien de Gomorra et de Dogman.

Avec notamment Roberto Benigni, cette nouvelle version de Pinocchio, sans doute moins édulcorée que celle du dessin animé, devrait t’arracher quelques larmes et te faire philosopher quelques heures.

Je suis vraiment curieuse de voir la direction qu’a prise Garrone !

Mulan, le 25 mars au cinéma

Hello à toutes, c’est Camille.

Pour la petite fille « garçon manqué » que j’étais, Mulan a été une révélation et reste à ce jour en tête de mes Disney préférés.

La réinterprétation de cette héroïne grimée en homme, dans un film live-action qui promet d’être bien plus sérieux que le dessin animé, m’a filé des frissons rien que par sa bande-annonce !

Tends l’oreille et tu reconnaîtras un thème musical bien connu…

Filles de joie, le 18 mars au cinéma

Hello, c’est encore Alix.

La bande-annonce de Filles de joie m’a subjuguée… Je vois déjà un film fort, esthétique avec un sujet polémique et actuel.

J’ai vraiment hâte de revoir Sara Forestier à l’écran, elle qui arrive toujours à me transmettre des gros shots d’émotion.

Je ne tiens plus en place !

Les nouveaux mutants, le 1er avril au cinéma

Marvel innove, les gars !

Et ça, ça met du baume au jasmin à mon petit cœur meurtri par des blockbusters souvent un peu fades.

Pour mon plus grand plaisir, le mastodonte pare son bébé d’un voile tout nouveau : celui de la noirceur.

Le trailer de X-Men : Les Nouveaux Mutants flirte même avec les codes de l’horreur.

Alors j’arbore évidemment un sourire de ravie de la crèche, en bonne amatrice de ce qui fait flipper dans les chaumières.

D’autant que le réalisateur Josh Boone (Nos Étoiles Contraires) et son équipe ont misé sur la jeunesse coté casting.

On retrouvera donc Maisie Williams (Game of Thrones), Anya Taylor-Joy (SplitThe Witch), et Charlie Heaton (Stranger Things), entre autres talents. Des jeunes acteurs dont la cote de popularité n’a jamais été aussi haute.

Mignonnes, le 1er avril au cinéma

Hello again, c’est Philou !

De manière générale, j’adore les films de danse qui ne sont pas cucul à mort.

Alors le synopsis de Mignonnes m’a vraiment accrochée.

C’est l’histoire d’Amy, une petite fille fascinée par un groupe de danseuses, qui chorégraphie une danse sensuelle dans l’espoir d’intégrer leur bande et de fuir un bouleversement familial…

Je devine que Mignonnes va mêler la beauté de la danse à la laideur d’une réalité difficile et honnêtement j’ai hâte de voir ça.

Mourir peut attendre, le 8 avril au cinéma

Je suis une fan inconditionnelle de la saga James Bond depuis que je suis toute gamine.

Alors, un opus réalisé par Cary Joji Fukunaga, le créateur ambitieux de ManiacBeasts of No Nation, et Jane Eyre ne peut pas me laisser indifférente.

La patte du cinéaste se fait d’ailleurs sentir dans le trailer du film évènement, que je t’invite à mater sans plus attendre

Un ami extraordinaire, le 22 avril au cinéma

C’est Philou de nouveau !

La bande-annonce d’Un ami extraordinaire est une vraie invitation à la douceur et la bienveillance. 

J’aime vraiment beaucoup Tom Hanks dont le personnage à ici l’air d’être des plus touchants. 

D’autant que cette nouvelle réalisation de Marielle Heller (The diary of a teenage girl) est un biopic, à savoir l’un de mes genres cinématographiques préférés, comme je te le disais plus haut. 

C’est l’histoire de Fred Rogers, un homme de télé américain dont le programme éducatif Mister Rogers’ Neighborhood a été suivi par des millions de téléspectateurs entre 1968 et 2001.

À l’occasion d’une rencontre en vue d’écrire un article sur ce sujet, un journaliste du magazine Esquire va découvrir un homme à l’opposé de ce qu’il en pensait a priori.

Black Widow, le 29 avril au cinéma

De tous les films que la franchise Marvel a en préparation, Black Widow figure parmi ceux que j’attends le plus.

Sous les cheveux rouges et le costume anthracite de la super-héroïne, c’est bien Scarlett Johansson qui ira casser des gueules à bras raccourcis.

En terme de chronologie, Black Widow se situera après les événements de Captain America: Civil War et avant Avengers: Infinity War.

J’ai hâte d’en découvrir davantage sur cette super héroïne qui enflammera le printemps !

Light of my life, le 6 mai au cinéma

Difficile pour moi de résister à un film réalisé et emmené par Casey Affleck, dont les choix cinématographiques sont toujours très pointus (j’ai encore un souvenir ému de A Ghost Story).

Pour son troisième film, le cinéaste aux mille casquettes a vu les choses en grand, en présentant un monde post-apocalyptique dans lequel toutes les femmes ont été rayées de la carte, à l’exception de sa fille. 

Dans cet univers brutal dominé par les instincts primaires, son plus grand défi est ailleurs : maintenir l’illusion d’un quotidien insouciant.

J’en ai des frissons !

Artemis Fowl, le 27 mai au cinéma

Hello again, c’est encore Caro !

Il me tarde VRAIMENT de voir Artemis Fowl, de Kenneth Branagh car j’adore le cinéma de son créateur mais surtout car il s’agit de l’adaptation de l’une des sagas de mon enfance.

Cela faisait une éternité que j’attendais qu’un homme de cinéma s’en empare. 

Et après DES LUNES, c’est désormais chose faite.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’attends le film de pied ferme et espère très fort qu’il sera à la hauteur des années d’attente. 

Wonder Woman 1984, le 3 juin au cinéma

Une nouvelle armure écaillée au plastron doré qui n’est pas sans rappeler celle d’Aquaman, et un fond aux couleurs psychédéliques : Wonder Woman 1984 compte bien t’en mettre plein les yeux !

Le film, qui promet action, émotion et images à couper le souffle, est signé Patty Jenkins, réalisatrice du premier et acclamé Wonder Woman, et donne à nouveau le rôle-titre à Gal Gadot.

Il faudra patienter jusqu’en juin 2020 pour découvrir l’univers rétro spectaculaire de Wonder Woman 1984 mais avec toutes les merveilles à ingurgiter avant, je ne devrais pas voir le temps passer.

Tenet, le 22 juillet au cinéma

Salut lectrice, c’est encore Alix.

J’attends Tenet plus que le Messie. 

J’ai vraiment ultra hâte de faire bugger mon cerveau devant un autre film de Christopher Nolan qui réfléchit sur le temps et l’espace.

En plus ce casting de zinzin, avec John David Washington, Robert Pattinson et Elizabeth Debicki, je suis dans un état de surexcitation palpable.

Mais il faudra que je prenne mon mal en patience car il me reste quelques longs mois à patienter.

Et voilà douce lectrice, pour les films films que les rédactrices de madmoiZelle et moi attendons le plus pour les six premiers mois de l’année 2020.

Et toi, quels longs-métrages attends-tu particulièrement ? Viens les ajouter en commentaires.

À lire aussi : Une sirène à Paris, le conte onirique qui va faire chavirer ton cœur

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

Curiously

Alors perso: RADIOACTIVE! Le biopic sur Marie Curie!
Et sinon, Black Widow (parce que j'ai vu un tout petit bout du tournage, et que j'ai déménagé loin de la ville où ça se déroule après 4 années là-bas, donc nostalgie...) et Dune!!!
(Et aussi Artemis FOwl parce que j'adorais les romans quand j'étais gamine, et après cet article, probablement Tenet).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!