Ces femmes célèbres ou anonymes qui nous ont inspirées en 2019

C'est l'heure de tirer un bilan de cette année : Mymy a demandé aux meufs de l'équipe de madmoiZelle de lister les femmes qui les ont marquées, inspirées, tirées vers le haut en 2019 !

Ces femmes célèbres ou anonymes qui nous ont inspirées en 2019

C’est le 31 décembre, le dernier jour de 2019, et le moment parfait pour regarder en arrière sur 12 mois de féminisme, de meufs puissantes, marquantes, incontournables.

J’ai demandé à l’équipe de madmoiZelle de lister les femmes qui ont fait 2019, selon elles. Voici leurs réponses !

Les femmes activistes de 2019

Commençons par les femmes engagées, militantes, bref : celles qui font entendre leur voix pour faire avancer le monde dans la bonne direction.

Greta Thunberg, la femme de 2019, engagée pour la planète

Carotte est la rédac mode de madmoiZelle, et elle vient parler d’une femme qui représente deux causes lui tenant beaucoup à cœur : la défense de la planète, et celle d’une génération trop souvent méprisée.

Tu me dis femme de l’année je pense à Greta DIREC.

La meuf était pratiquement une enfant à ses « débuts », et elle est élue personnalité de l’année par le TIME !

Et pour cause… J’ai des frissons à chaque fois que j’entends un de ses discours ou que j’ai vent d’un de ses nouveaux moves.

Greta Thunberg a ébranlé le monde entier.

Certes, le combat n’est pas gagné, mais elle a eu un impact de FOLIE.

Genre, elle a largement aidé à déclencher la marche pour le climat qui s’est propagée dans le monde entier. J’ai des frissons (again) rien que d’y penser.

Et le fait que ce soit une MEUF si JEUNE, qu’elle tienne tête à des représentants politiques, qu’elle montre au monde à quel point certains sont des clowns qui n’en ont rien à foutre de la planète, des gens, de toute forme de vie…

Sans parler du fait qu’à chaque fois qu’un de ces « grands hommes » tente de la tourner en ridicule ou lui adresse une remarque condescendante voire rabaissante, elle arrive à détourner ses mots !

Greta a zéro time pour le bullshit, elle peut tenir tête easy au mec « le plus puissant du monde », car elle ne parle pas pour le plaisir des mots ni pour manipuler les foules.

Elle expose des faits sans broncher, c’est ça qui déstabilise les politiciens et les vieux boomers aigris. Et elle le fait avec ses deux petites tresses, avec son regard de « on me la fait pas, à moi ».

En totale modestie, sans aucune once d’égo mal placé.

MEILLEURE. MEUF. EVER.

Tellement fière que la gen Z soit si bien représentée ! « Les jeunes » sont tellement critiqués mais beaucoup ne se rendent pas compte qu’il ya DE TOUT dans cette génération, dont beaucoup de gens éveillés, politisés, engagés.

Selon moi, si la planète et la société vont mal c’est parce que trop de jeunes ne sont pas assez éduqués à militer, à défendre leurs idéaux et leurs avenir.

En même temps, quand ils maîtrisent bien leur sujet, ça donne des Greta Thunberg… Alors ça fait trembler les réacs arrogants !

Merci, Greta. Ça vient du CŒUR tout ça.

Zozibini Tunzi, Miss Univers 2019

Tu seras peut-être surprise de voir une Miss Univers dans ce classement, car les concours de beauté divisent beaucoup de féministes.

Pourtant, il me semble que le discours empouvoirant et inclusif que Zozibini Tunzi a prononcé au moment de son « couronnement » lui vaut bien une mention honorable !

Je pense que la chose la plus importante que nous devrions enseigner aux filles aujourd’hui, c’est d’avoir une position de leader.

C’est quelque chose qui manque chez les jeunes filles et chez les femmes depuis très longtemps, non pas parce que nous n’en avons pas envie, mais à cause de l’étiquette que nous a collée la société.

Je pense que nous sommes les êtres les plus puissants du monde, et que nous devrions avoir toutes les opportunités possibles.

C’est cela, que nous devrions enseigner à ces jeunes filles : à prendre de la place. Rien n’est aussi important que de prendre de la place dans la société et de s’imposer.

Les femmes de la marche #NousToutes 2019

Ce 23 novembre, c’était la marche #NousToutes 2019, un grand mouvement de protestation contre les violences sexistes (dont les féminicides) et sexuelles.

Partout en France, des hommes mais aussi et surtout des femmes ont défilé pour défendre l’égalité et porter la voix de celles qui n’en ont plus.

C’était fort, c’était beau, c’était un océan de violet (la couleur symbolique de l’évènement), et personnellement, chaque année, ça me rappelle que je ne suis pas seule à me battre contre le sexisme.

Je saisis l’occasion d’en placer une pour les Suisses, qui ont elles aussi défilé, le 14 juin 2019. C’était la grève féministe et des femmes, et ça avait de la gueule.

Chanel Miller, violée par Brock Turner

Chanel Miller est un nom qui est longtemps resté secret.

C’est celui de la femme que Brock Turner, « le violeur de Stanford », a attaquée alors qu’elle était en état d’ébriété — un crime devenu emblématique de la « culture du viol ».

En 2019, Chanel Miller est sortie de l’anonymat et a publié son histoire dans un livre au titre limpide : Know my name (Connaissez mon nom).

Anaïs Bourdet (Paye ta Shnek), activiste qui change de cap en 2019

Anaïs Bourdet, tu ne connais pas forcément son nom, mais tu as probablement été au contact de ses actions militantes.

Avec Paye ta Shnek, lancé en 2012, elle mettait en lumière la réalité des violences sexistes et sexuelles, en relayant des milliers de témoignages de femmes.

7 ans après, Anaïs Bourdet a annoncé la fin de Paye ta Shnek dans un message doux-amer. Cela a lancé une discussion salutaire sur un danger méconnu : le burn-out militant.

Rassure-toi, la fin de Paye ta Shnek n’est pas celle du militantisme d’Anaïs Bourdet : elle co-gère, avec Elsa Miské et Margaïd Quioc, le podcast YESSS, dédiée aux femmes warriors du quotidien. Tout un programme !

Irene et Ça Va Saigner : les menstruations visibles en 2019

Irene, une activiste féministe, a fait beaucoup parler d’elle cette année quand elle a décidé de vivre ses règles sans protection hygiénique.

Flux instinctif libre ? Non, action militante contre la précarité menstruelle, car encore trop de femmes ne peuvent pas assumer le coût financier des tampons, serviettes, etc. !

Visuellement, l’effet est puissant.

View this post on Instagram

RÉVOLUTION SE CONJUGUE AU FÉMININ Aujourd'hui, vendredi premier février 2019, mon sang a coulé dans Paris. Car il était temps de remettre les choses au clair : quoi que vous pensiez, nous avons le dernier mot. Nous avons le pouvoir de décision. Vous avez beau ne pas vouloir payer pour nos protections, vous avez beau trouver ma performance inutile, sale, ignoble, vous ne pourrez pas empêcher nos flux se libérer. Nous payons le prix de l'oppression, le prix de la mysoginie, le prix des inégalités, vous n'allez quand même pas croire que nous allons en plus payer pour foutre du chlore dans nos chattes pendant que vous continuez de stigmatiser et diaboliser notre sang, nos poils et notre merde. Aujourd'hui, j'ai laissé couler mon sang pendant 12h et j'ai réalisé à quel point cela ne m'a demandé aucun effort, aucun courage, aucune force. Ma journée a été d'une normalité ahurissante, ce qui, j'espère, vous fera trembler de peur. Car oui, contrairement à ce que les pubs de tampons montrent, avoir ses règles est banale, normal, quotidien. La moitié de la population les a. Ainsi, vous qui nous voulez complexées, ignorantes de notre propre nature et silencieuses, vous qui nous voulez dans la précarité économique, subissez notre nature, notre rage et notre détermination. Je ne perdrai pas une seule seconde à débattre. Je ne demande pas la prise en charge des protections périodiques réutilisables (dans la mesure du possible) pour toutes les personnes menstruées. Je l'exige. Vous n'êtes pas d'accord ? Je tâche. Le sang coule et le sexisme tâche. LA RÉVOLUTION EST FÉMINISTE Photo : @eliz_za1 Merci à @lafloredumal , à @cdelastreet et l'équipe de @madandwomen , à @madmoizelledotcom et à @cyclique_fr pour m'avoir accompagnée aujourd'hui ❤️ Merci à vous pour tous vos partages et mots d'amour, et tout particulièrement à @28.jours et à mes bien aimées @clitrevolution ❤️ Ce n'est que le début 🔥 #monsangcoule #çatache #lesexismetache #paris #feminist #feminism #feministe

A post shared by Irene [Iréné] (@irenevrose) on

L’action a été réitérée en juin par le collectif Ça Va Saigner, qui appelait les femmes à porter haut leur sang écarlate.

L’initiative ne fait pas l’unanimité, mais elle a le mérite de faire parler de la précarité menstruelle !

Les femmes de cinéma en 2019

Alix a commencé en tant que stagiaire côté ciné/séries chez madmoiZelle, et a repris le job de cette bonne Louise Pétrouchka : elle est devenue responsable des podcasts.

Voici les femmes de cinéma qui ont eu un impact sur elle en 2019.

Adèle Haenel, femme courageuse en 2019

Adèle Haenel a marqué mon année 2019 en dénonçant le harcèlement sexuel et les attouchements que le réalisateur Christophe Ruggia lui a fait subir quand elle était plus jeune.

C’est une actrice que j’aime, que j’admire, et qui a mis le doigt sur un tabou du cinéma français, lequel peine à s’éveiller parfois, malgré le mouvement #MeToo.

Adèle Haenel a réveillé ma conscience, a enclenché une sacrée réflexion et grâce à son courage, j’ai décidé de prendre plus de décisions engagées et de les assumer, concernant le cinéma mais aussi d’autres aspects de ma vie.

Chanya Button, réalisatrice marquante de 2019

Cette année, j’ai adoré réaliser des interviews pour madmoiZelle, et j’ai rencontré des meufs toutes talentueuses, inspirantes et fortes.

J’ai rencontré Chanya Button d’abord dans une salle de cinéma en voyant son film Vita et Virginia, l’histoire d’amour extraordinaire et passionnelle entre Virginia Woolf et une aristocrate, Vita Sackville West.

Un film d’auteur sur une idylle inspirée d’une histoire vraie, entre deux femmes puissantes du XXè siècle… Malheureusement, le succès commercial de Vita et Virginia n’a pas été retentissant.

Puis j’ai rencontré Chanya Button en chair et en os. Elle m’a accordé 20 minutes de son temps dans la cour d’un hôtel parisien, et son discours m’a complètement séduite.

Je suis sortie de notre entretien à la fois apaisée par sa douceur, et gonflée à bloc par son ambition.

Une réalisatrice de plus à suivre de près !

Mati Diop, la réalisatrice de 2019 selon Kalindi

Kalindi est responsable du cinéma et des séries télé chez madmoiZelle. C’est donc en toute logique qu’elle vient te parler d’une réalisatrice !

Mati Diop est LA réalisatrice qui a marqué le festival de Cannes cette année, en présentant Atlantique dans la compétition officielle.

Elle est toute première réalisatrice noire à avoir été sélectionnée pour concourir et à être repartie avec Le Grand Prix.

Son film a su toucher bien au-delà du microcosme cannois. Partout, Atlantique a été salué par le public, sans doute touché par l’ardeur de son récit.

Cette année, quand je pense star émergente du cinéma, je pense tout de suite Mati Diop.

Les femmes musiciennes en 2019

Niveau musique aussi, les femmes s’imposent ! Voici celles qui ont marqué l’équipe de madmoiZelle cette année.

Angèle, la chanteuse de 2019

Lucie n’est pas rédac musique, mais spécialiste ès beauté chez madmoiZelle. Pourtant c’est bien d’une chanteuse qu’elle veut te parler… une chanteuse que tu ne seras pas surprise de retrouver dans cette sélection !

Angèle fait définitivement partie des meufs de l’année 2019 selon moi. Son album Brol est sorti en octobre 2018, mais j’ai l’impression qu’elle n’a fait que progresser dans le game depuis.

La sortie du clip de Balance Ton Quoi a été un carton, de même que la chanson elle-même qui est passée non-stop à la radio pendant des mois, ce qui est assez dingue pour un titre sur le sexisme et le harcèlement de rue avec des paroles aussi explicites.

Pour moi, Balance Ton Quoi, c’est vraiment un beau symbole de 2019 : une meuf pas déso qui ose ouvrir sa gueule et qui s’en sert pour percer dans son domaine.

2019, c’est aussi l’année pendant laquelle Angèle a reçu 4 récompenses : le NRJ Music Award de la chanson française de l’année, celui de l’artiste féminine francophone de l’année, la Victoire du clip de l’année et celle de l’album révélation de l’année.

D’ailleurs, ce gain de notoriété a été soulevé avec fierté par son frère Roméo Elvis dans un post Instagram dont Camille t’a parlé sur madmoiZelle il y a quelques mois.

C’est la preuve que les mentalités évoluent petit à petit, et qu’une meuf peut être célébrée pour sa réussite au lieu d’être constamment considérée comme une menace pour ses pairs masculins.

Et puis il faut bien sûr que je mentionne aussi la réédition de son album, sortie à la rentrée, que je trouve formidable, avec notamment le titre Perdus, mon préféré.

En bref, une super bonne année pour Angèle qui poursuit sa tournée depuis plusieurs mois, et je ne peux qu’applaudir son succès auprès de toutes les générations !

Aloïse Sauvage, une artiste incontournable en 2019

Cassandre, community manager de madmoiZelle (suis-nous sur Instagram et Snapchat !), te présente 3 chanteuses qui ont fait 2019 pour elle, en commençant par Aloïse Sauvage !

J’ai découvert Aloïse Sauvage il y a deux ans grâce à ma cousine.

Aloïse Sauvage est une artiste très complète (chanteuse, circassienne, danseuse, actrice…), une bosseuse compulsive et guidée par son hyperactivité.

Si avant 2019, il n’y avait pas beaucoup de contenus d’elle en ligne, la sortie de Jimmy, son premier EP, en mars, a été un de mes gros ravissements musicaux de l’année.

Aloïse Sauvage m’enchante par ses chansons débordant de vie, d’agitation, qui me prennent aux tripes pour finir par ne me donner qu’une seule envie : me mettre en mouvement moi aussi.

Son premier album sera pour 2020 et j’ai tellement hâte !

Yseult, chanteuse puissante de 2019

Yseult, c’est un des gros crushs de Louise, qui m’a formée à mon arrivée chez madmoiZelle. Et si j’ai toujours aimé sa musique, ma passion pour cette meuf a clairement redoublé grâce à Loulou qui savait si bien en parler.

Yseult m’a clairement mise K.O. avec Noir, son EP sorti à l’automne.

Dans le titre Noir, ode à l’acceptation de soi, Yseult m’a percutée avec son histoire qu’elle nous offre entre deux envolées lyriques qui m’ont sonnée à grands coups de beauté.

Yseult, c’est l’émotion pure de celle qui a pris son temps pour sortir un projet qui n’est que justesse.

Doja Cat, rappeuse de 2019

Repérée en 2014, Doja Cat est une rappeuse et une chanteuse californienne qui a explosé en 2019 notamment grâce à son titre Juicy !

Pour moi, ce tube a été une porte d’entrée dans sa musique que j’ai adoréééée.

Doja Cat, c’est une meuf qui ne se pose pas mille questions, qui fait ce qu’elle veut et qui le fait bien. J’adore sa légèreté, son flow et sa fantaisie !

Lizzo, la pop star de 2019

Marie Camier, qui gère les évènements de madmoiZelle (dont les Grosses Teufs), t’offre son ode à Lizzo !

Cette année, Lizzo est restée pendant des mois dans les top charts américains avec son 3ème album Cuz I love you qui entremêle les titres les plus puissants et girl power que j’ai jamais entendus.

2019 semble être l’année de la consécration de cette nouvelle queen qui s’est retrouvée sur grand écran… dans Queens !

J’ai HÂTE que son talent rayonne suffisamment en France pour que Lizzo envahisse ma playlist karaoké de Grosse Teuf !

Billie Eilish, la weird kid de 2019

Difficile de retracer les femmes musiciennes de 2019 sans parler de Billie Eilish.

Elle a marqué les esprits avec ses sons qui cartonne, bien sûr, mais aussi avec son attitude, son look, son franc-parler, sa vulnérabilité, sa façon bien à elle d’être une meuf, en somme.

Billie Eilish fait souffler un vent de fraîcheur sur l’industrie musicale, inspire des centaines de milliers de fans à travers le monde, et ça fait du bien !

Les femmes d’Internet qui ont marqué 2019

Les meufs prennent la place qui leur revient sur Internet, donc voici une sélection de celles qui ont conquis le Web en 2019.

Anaïde Rozam, la meuf marrante de 2019

Queen Camille n’est pas que la reine du Q sur madmoiZelle, c’est aussi une meuf très marrante qui fait du stand-up. Elle te parle donc d’une femme qui lui a causé bien des fous rires en 2019.

Anaïde Rozam est certainement la meuf qui m’a fait le plus rire en 2019 !

Sur Instagram, la jeune comédienne partage de petits sketchs aux personnages ultra réalistes, dans des situations de la vie auxquelles tout le monde peut s’identifier.

View this post on Instagram

Le vin

A post shared by Anaïde Rozam (@anaide.rozam) on

Toujours juste et hilarante, Anaïde a rapidement trouvé son public et a fait la tournée des médias.

Mais la première fois que tu as entendu parler d’elle, c’était sur madmoiZelle ! J’ai eu la chance de faire sa oute première interview en octobre dernier, juste avant que cette perle ne conquiert le cœur et les zygomatiques de toute la France.

Pas de doute, je te reparlerai très vite d’elle en 2020 !

Léna Situations, girl boss d’Internet en 2019

Cassandre te partage sa passion pour Léna Mahfouf, alias Léna Situations !

Léna Mahfouf est clairement LA youtubeuse et la girl boss de l’année pour moi.

À 22 ans, Léna Situations a une des plus grosses communautés d’Internet, a sorti une collection capsule dans le prêt-à-porter, a publié un paquet de vidéos (notamment avec ses vlogs quotidiens en août et décembre)…

Entre sa carrière qui s’enflamme, sa réputation qui ne cesse de grandir, le monde qu’elle arpente et un rythme de vie surcaféiné, Léna sait aussi garder la tête froide pour maintenir un lien de qualité avec ses abonnés.

Et avec tout ça, la meuf est drôle. Que demander de plus ?

Lena Simonne, influenceuse engagée en 2019

Alix te présente ici Lena Simonne, une influenceuse pas tout à fait comme les autres.

J’avoue suivre peu d’influenceuses sur Instagram, car leur feed me lasse rapidement, mais Lena est une exception.

Je l’ai découverte en suivant le compte de son amoureux, Roméo Elvis, et j’ai été séduite par son style, son autodérision, et son engagement.

Lena Simonne pratique la sororité au quotidien, que ce soit pour soutenir ses copines dans leurs entreprises ou pour appeler à de nombreuses collectes caritatives, notamment pour aider les femmes dans la rue.

J’aime beaucoup la manière dont utilise son image et son influence pour défendre les causes qui lui tiennent à cœur, sans en faire son fer de lance.

Une belle découverte de cette année !

Luciole, génie méconnue de YouTube

Marie Camier reprend la plume pour te parler de Luciole — l’autrice de Squeezie, pas la chanteuse — et de Clarisse, plus bas !

Luciole est une meuf de l’ombre, et pourtant, son génie transpire dans les vidéos du premier youtubeur français, Squeezie.

Créatrice de questions plus cons les unes que les autres, dénicheuse d’accessoires claqués au sol (les dominos, TMTC), c’est une présence discrète mais forte dans un univers très masculin, comme l’a rappelé le YouTube Rewind 2019.

Laurene est dans tous les bons bails dès qu’il s’agit de faire du fun et j’espère que 2020 lui permettra, si elle le souhaite, d’être sur le devant de la scène !

Clarisse (Clarification), la sexualité décomplexée

Clarisse alias @_Clarification n’a pas sa langue dans sa poche, et des conservateurs se sont donnés pour mission de la lui faire avaler à plusieurs reprises.

Pourtant, sur Twitter et Insta, elle continue à raconter ses bails de vie ou de cul avec un ton décomplexé ultra rafraîchissant.

Maîtresse du niquage de complexes, prêtresse du story telling, Clarisse a mis dans ma timeline une dose très nécessaire de positivité, la voix d’une femme qui jamais ne se sent obligée de s’excuser.

De plus, elle donne souvent la parole à ses abonnées pour sensibiliser à des problématiques importantes, comme récemment quand elle a causé des mecs qui filment leurs partenaires sexuelles à leur insu.

Esther Reporter, le féminisme positif sur YouTube

Mymy te partage quelques-unes des meufs qui la font vibrer sur Internet !

Esther est une ancienne rédactrice de madmoiZelle qui s’est lancée en indépendante, notamment sur sa chaîne YouTube Esther Reporter.

Ce que je préfère dans ses productions, c’est la série mensuelle Les bonnes nouvelles du féminisme, qui liste les évènements positifs du mois concernant les droits des femmes.

Parce qu’être féministe, c’est trop souvent être face à une actualité plus que déprimante, je dis un grand merci à Esther Reporter !

Charlie de madmoiZelle, l’OVNI de YouTube

Oui, je prêche pour ma paroisse, je vais pas non plus m’excuser de bosser avec des meufs talentueuses !

Charlie officie chez madmoiZelle depuis 2 ans, et si tu connais probablement ses PETITIPS — aussi hilarants qu’utiles — tu as peut-être manqué les aspects plus atypiques de ses créations.

Que ce soit en maniant l’absurde dans AH BON, en poussant la chansonnette, en parlant des meufs sur YouTube ou avec cette vidéo sur le harcèlement de rue, Charlie excelle.

C’est une vraie fierté pour moi que madmoiZelle donne de la place, des moyens et de la visibilité à des meufs aussi talentueuses que Charlie !

La femme de 2019, c'est toi

C’est Mymy, la rédac chef de madmoiZelle. Et je me permets de clore cet article avec un petit bonus, si évident mais si important.

La femme de 2019, c’est toi. Toi qui lis ces lignes.

Ça fait plus de 7 ans que je bosse chez madmoiZelle, et chaque année, ça ne manque pas de me ravir, de me surprendre, de m’inspirer. D’être lue par toi. D’être écoutée par toi. D’être regardée par toi.

Il y a tellement de meufs que je croise, chaque jour, ou qui viennent vers moi, tellement de meufs qui sont des madmoiZelles et qui sont les meufs les plus cool du monde.

Tellement de mad courageuses, hilarantes, fortes, douces, empathiques, ambitieuses, déterminées, unies, solidaires, épanouies, heureuses.

C’est quand je vois l’étincelle briller dans tes yeux que je comprends le vrai sens du mot « empouvoirée ».

Sans toi, tu sais, je ne suis pas grand-chose. Alors merci, toi. Merci d’être toi.

À toi de venir enrichir cette liste dans les commentaires, je suis sûre qu’on a oublié PLEIN de femmes qui ont marqué 2019 !

Mymy Haegel

Mymy Haegel

Mymy est la rédactrice en chef de madmoiZelle. Elle est aussi dans la Brigade du Kif du super podcast Laisse-Moi Kiffer. Elle aime : avoir des opinions, les gens respectueux, et les spätzle.

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!