Des femmes filmées à leur insu pendant le sexe témoignent

Les smartphones permettent aujourd'hui un nouveau genre d'agression sexuelle : filmer une partenaire discrètement, sans son consentement, et éventuellement utiliser les images comme moyen de pression. Des femmes qui ont pris leur partenaire en flag témoignent.

Des femmes filmées à leur insu pendant le sexe témoignent

Bravo, tu as pécho. Tu fais l’amour, c’est très sympa.

Quand soudain… ton ou ta partenaire braque son smartphone sur toi.

Sauf que tu n’avais pas du tout donné ton accord pour devenir une star du X là tout de suite.

Comme si l’on avait pas assez à géré niveau IST, grossesse non désirée et éducation au consentement, le 21ème siècle nous colle aux fesses une pression supplémentaire, celle du vol d’images intimes. 

Des femmes filmées à leur insu pendant un rapport sexuel racontent.

À lire aussi : Le « revenge porn » est désormais puni par la loi française !

Se filmer pendant leur sexe… au 21ème siècle

Dans mon imaginaire d’enfant des années 90, se filmer pendant un rapport sexuel, c’est tout une logistique.

J’imagine le caméscope familial sur un trépied au bout du lit et des partenaires en levrette qui se battent avec ce foutue télécommande qui n’a apparemment plus de piles.

Difficile dans ces conditions de filmer quelqu’un sans qu’il ne s’en aperçoive…

Mais ça, c’était avant ! À l’heure où tout le monde possède un smartphone, réaliser son petit porno maison en loucedé n’a jamais été aussi facile.

Tellement facile, que certains partenaires ne se gênent pas pour dégainer discrètement leur téléphone en plein acte, et sans demander le consentement de l’autre personne. 

Un gros problème en soi, auquel s’ajoute une menace supplémentaire permise par les nouvelles technologies : le revenge porn.

Si, à l’époque où mes parents n’étaient pas encore divorcés, la cassette vidéo d’un film amateur pouvait rester des années bien au chaud dans un placard, les images intimes d’aujourd’hui peuvent être partagées au monde entier en 2 clics et briser des vies à la vitesse de l’Internet haut débit. 

Bref, le 21è siècle a engendré un nouveau danger pour quiconque couche avec une personne équipée d’un téléphone. Sur Twitter, des femmes témoignent de la banalité de cette agression.

Filmées à leur insu pendant le sexe

Il y a un an, Clarisse partageait son histoire et appelait les utilisatrices de Twitter à répondre à cette question :

Elle reçoit une vague de témoignages semblables à ce qu’elle a vécu.

De nombreuses femmes racontent qu’elles se sont rendu compte que leur partenaire les filmait, sans leur accord, en plein ébat sexuel

Un an plus tard, Clarisse a décidé de reposer la même question. Elle explique qu’elle a reçu encore plus de témoignages cette fois-ci :

« La première fois, ça m’avait déjà fait me rendre compte que ça arrive plus souvent qu’on ne le pense, que je n’étais vraiment pas la seule.

La deuxième vague de témoignages cette année met en plus en évidence le fait que  les images servent souvent à faire du chantage.

Les femmes racontent que porter plainte est très compliqué car elles ont souvent honte. »

À lire aussi : Comment envoyer des nudes en (presque) toute sécurité

Que faire s’il me filme à mon insu pendant le sexe ?

Beaucoup de témoignages rapportent que les femmes filmées à leur insu sont parfois trop choquées ou prises au dépourvu pour agir au moment où elles s’en rendent compte. 

Alors que le revenge porn est désormais puni par la loi française, la honte peut aussi empêcher d’engager des poursuites judiciaires.

Pour se prémunir de ce genre d’agression, les solutions sont maigres, explique Clarisse :

« Certaines femmes ont commenté le thread en expliquant que c’était pour ça qu’il ne fallait pas avoir de plan cul et qu’il fallait seulement coucher avec son copain « officiel ».

Mais c’est faux, certaines femmes qui ont témoignées étaient avec leur compagnon habituel, et non un coup d’un soir

Techniquement, la seule précaution serait de faire en sorte que les téléphones soient posés le plus loin possible, même si je trouve ça triste  d’en arriver là. »

Pourtant, cela semble le seul moyen de se prémunir contre ces comportements irrespectueux qui trahissent la confiance que l’on a placé en l’autre.

Si une femme surprend son partenaire en train de la filmer à son insu, Clarisse conseille de réagir immédiatement :

« Personnellement, je culpabilise aujourd’hui de n’avoir rien osé dire à l’époque.

Plein de filles n’osent pas protester mais il ne faut pas se démonter, il faut dire clairement « Non, c’est mon image et tu n’as pas le droit ».

Pour moi, il ne faut pas continuer le rapport sexuel dans ce cas. C’est hyper irrespectueux, ça devrait tout simplement signer la fin de la relation avec cette personne. »

Je ne peux que valider ces bons conseils. Si le sujet t’inspire, réagis dans les commentaires !

À lire aussi : Une femme victime de « revenge porn » pose nue pour prendre sa revanche

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

missaaj

mais quand même, c'est ahurissant que des gens pensent vraiment que c'est d'accord de filmer à l'insu!!!! disons que je peux encore imaginer un gars sympa mais con, qui se dit "oh elle est trop belle," fais une photo et pense que cela flattera la fille, et l'efface directement si la fille le demande, en s'excusant. Ca, à la limite, même si très con, je peux encore imaginer, quelqu'un de pas tout à fait psychopate le faire MAIS...... filmer à l'insu et garder ça méchamment, vicieusement sur son ordinateur, comme menace future? ou même si c'ets le garder pour le regarder comme un bon souvenir, c'est assez effrayant....enfin, je ne sais pas, mais j'avoue que moi qui n'ai jamais envisagé la sexualité en dehors d'une relation amoureuse (que j'espère à vie, oui) eh bien, CA, un acte comme ça, je ne voudrais pas être en couple avec cette personne!!!! et je serais si déçue, aussi.

il y a VRAIMENT un besoin urgent d'éduquer les enfants et adolescents sur le consentement, peut-être pas en aprlant directement de cela, mais VRAIMENT c'est choquant!!! ces chiffres, cela donne froid dans le dos!!!

ceci dit, je me souviens d'une amie qui avait porté plainte avec ses collocs car le proprio avait mis une camera dans la douche! c'est dingue quand me^me, j'avais oublié, tellement ça m'avait choquée!

je suis d'accord avec le fait qu'en ne slutshamant jamais les autres filles, d'une certaine manière on donne moins de pouvoir à ces cons, si on réagit genre "ah oui, elle s'est fait deux mecs en une soirée, et alors? elle a une énergie, une force vitale que j'admire beaucoup"... moi parfois un mec ou l'autre a tenté de me faire le discours "toi fille bien et très correcte (timorée, oui!) tu te rends aps compte du nombre de fille qui couche le premier soir" et j'ai vraiment répondu sur le mode "et alors???"

en fait quand je vois le réchauffement climatique, je suis triste d'être née si tard, quand je vois à quel point on va encore avancer en féminisme et en égalité, je suis triste d'être née si tôt!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!