Ce préservatif spécial consentement ne peut s’ouvrir qu’à 4 mains

Pour promouvoir la notion de consentement, une entreprise a inventé la capote qui ne s'ouvre que si le rapport sexuel est désiré par les deux partenaires.

Ce préservatif spécial consentement ne peut s’ouvrir qu’à 4 mains

Je ne compte plus les fois où je me suis battue, les mains tremblantes d’excitation, avec un emballage de capote récalcitrant, avant de le jeter sur mon partenaire, en lui indiquant de se démerder.

Mais si ce paquet de préservatif qui vient de voir le jour en Argentine est difficile à ouvrir, c’est pour la bonne cause !

Un préservatif qui s’ouvre à 4 mains

L’entreprise spécialisée dans la vente de sextoys Tulipán a inventé le premier préservatif spécial consentement.

Baptisé Placer Consentido, il est emprisonné dans un emballage qui ne peut s’ouvrir que si deux personnes exercent une pression simultanée sur des points précis du packaging.

Ok, je vous entends déjà élaborer des stratagèmes pour hacker le système avec vos deux mains à vous, et vous seule, mais la mission première de ce préservatif spécial consentement est éducative !

Côté sexe, si c’est pas oui, c’est non

Cette nouvelle capote n’a pas pour but d’empêcher les agressions sexuelles (la question des IST et de la contraception se pose rarement en cas de viol…).

Elle ne peut rien non plus contre le stealthing, cette pratique illégale qui consiste à retirer le préservatif sans préavis pendant l’acte.

Son objectif est d’abord d’éduquer au consentement, de réaffirmer cette notion comme condition sine qua non de tout rapport sexuel afin de rappeler que si ce n’est pas oui, c’est non.

Ce préservatif est déjà distribué gratuitement dans les bars de Buenos Aires et devrait bientôt être commercialisé dans tout le pays.

Et toi, qu’est-ce que tu penses de la capote à consentement ? 

À lire aussi : Les préservatifs qui changent de couleurs au contact de MST/IST

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Pelleas

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je vois l'idée, mais je trouve ça franchement validiste et potentiellement dangereux parce que si c'est trop galère à ouvrir et que c'est distribué en soirée, on risque juste d'avoir plus de rapports non protégés parce que "OSEF j'ai envie on arrive pas à ouvrir le paquet on le fait quand même".
Oui pour le concept, non pour son utilisation.
Sauf que dans ce cas la ce n'est pas le produit, mais le comportement des gens qui est problématique. Et je ne pense pas forcement que ce soit le fait d'avoir des capotes à disposition (et gratuites) qui va faire que les gens vont avoir des rapports sexuels. Dans le même genre, ce n'est pas parce que l'on met des distributeurs de capote dans les lycées que cela incite les ados à faire du sexe.

Et puis bon ça à l'air d’être juste un emballage en carton vaguement plastifié. Donc clairement arrachable en bourrinant un peu. Donc même si on ne l'utilise pas sur le moment, cela fait toujours une capote de plus à fourrer dans sa table de chevet.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!