Live now
Live now
Masquer
Judith Godrèche // Source : capture d'écran
Culture

Judith Godrèche aux César : lutter contre les VSS, « ce n’est rien comparé à deux mains dégueulasses sur mes seins de 15 ans »

Le soir des César, Judith Godrèche a livré un discours réellement salutaire, dénonçant le silence qui règne dans le monde du cinéma à propos des violences sexistes et sexuelles subies par de nombreuses personnes, femmes, hommes, enfants.

Avant même qu’elle ne prenne la parole, le public des César s’est levé pour l’applaudir longuement. Après avoir brisé le silence autour de Benoît Jacquot et Jacques Doillon, portant plainte et déliant les langues à propos de cinéastes accusés de harcèlement sexuel, d’agressions et de viols puis ouvert un lieu sûr pour témoigner, Judith Godrèche a brisé le silence assourdissant qui règne aux César :

« Dans ma rébellion je pensais à ces termes qu’on utilise sur un plateau : ‘silence, moteur demandé’. Cela fait maintenant trente ans que le silence est mon moteur. J’imagine pourtant l’incroyable mélodie que nous pourrions composer ensemble, faite de vérités. »

À lire aussi : Ode à Judith Godrèche : la muse libérée du cinéma français 

« Notre curieuse famille »

Brillante et engagée, Judith Godrèche s’est exprimée en tant que femme ayant été une petite fille victime d’emprise et de pédocriminalité mais aussi en tant que collectif. « Moi aussi je suis une foule face à vous, qui vous regarde dans les yeux ce soir », traduisant par cette métaphore le fait que son cas est loin d’être isolé. Judith Godrèche a confronté des institutions figées dans le marbre face à la violence inouie dont sont coupables certains hommes du monde du cinéma, en citant sa propre expérience sur le tournage de La Fille de 15 ans de Jacques Doillon :

À propos de mesures claires et systémiques à prendre contre ces violences sexistes et sexuelles, l’actrice et réalisatrice a assuré :

« Ça ne ferait pas mal. Juste des égratignures sur la carcasse de notre curieuse famille. Ce n’est tellement rien comparé à un coup de poing dans le nez, à une enfant prise d’assaut comme une ville assiégée. Par un adulte tout puissant sous le regard silencieux d’une équipe, à un réalisateur qui tout en chuchotant m’attire sur son lit sous prétexte d’apprendre à connaître qui je suis vraiment. Ce n’est tellement rien comparé à 45 prises, avec deux mains dégueulasses sur mes seins de 15 ans. »

Le discours de Judith Godrèche s’est soldé par une standing ovation du public de l’Olympia. Au-delà des applaudissements, reste à savoir quelles mesures concrètes seront désormais mises en place par les instituions régissant l’industrie du cinéma.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : @davidbeckham / Instagram
Musique

David Beckham filme la reformation éphémère des Spice Girls (et on veut en voir plus)

LDR being amazing // Source : capture d'écran Instagram
Culture

Les trois révélations que j’ai eues pendant un concert de Lana Del Rey

Harlan Coben Netflix
Culture

Suspens et plot twist fous : on a classé les 3 meilleures séries d’Harlan Coben sur Netflix

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1

La pop culture s'écrit au féminin