Live now
Live now
Masquer
Source : Capture vidéo
Cinéma

Judith Godrèche a porté plainte contre Jacques Doillon pour viol quand elle avait 15 ans

Sur France Inter, la comédienne, qui vient de porter plainte contre le réalisateur Benoît Jacquot, accuse aussi Jacques Doillon, de l’avoir violée alors qu’elle tournait pour lui le film « La Fille de 15 ans » en 1989.

[Mise à jour du 8 février à 11h25]

Le cinéma français est-il enfin en train de faire sa révolution #MeToo ? Si les langues se délient peu à peu sur les abus permis durant de longues années dans ce milieu ultra-privilégié, où les violences sexuelles étaient permises au nom de « l’art », l’histoire retiendra notamment un nom, celui de Judith Godrèche.

La comédienne, qui a récemment réalisé pour Arte la mini-série Icon of French Cinema, largement inspirée de sa vie, a décidé de ne plus se taire. Dans une enquête parue dans Le Monde mercredi 7 février, Judith Godrèche indique avoir porté plainte pour « viols avec violences sur mineur de moins de 15 ans » contre Benoît Jacquot. De 1986 à 1992, elle a vécu une « relation d’emprise » avec le réalisateur. À leur rencontre, elle avait 14 ans, lui 39. Le parquet de Paris a indiqué dans la soirée avoir ouvert une enquête préliminaire.

Mais le réalisateur, qui l’a faite tourner dans Les Mendiants n’est pas seul à avoir profité de son ascendance sur cette jeune actrice alors mineure pour pouvoir abuser d’elle. Dans une interview accordée ce jeudi 8 février à Sonia Devillers sur France Inter, Judith Godrèche accuse le réalisateur Jacques Doillon de l’avoir agressée sexuellement à deux reprises lorsqu’elle avait 15 ans. Selon une nouvelle information Franceinfo, la comédienne a porté plainte pour viol contre Jacques Doillon en même temps que son dépôt de plainte visant Benoît Jacquot.

Jacques Doillon voulait « la même chose » que Benoît Jacquot

Au micro d’Inter, Judith Godrèche rapporte que les faits se sont déroulés en 1989, alors qu’elle tournait pour lui La Fille de 15 ans, l’histoire d’une adolescente entamant une relation amoureuse et sexuelle avec le père de son petit-ami.

Les faits se seraient déroulés à l’abri des regards, « dans la maison de Jane » Birkin, alors compagne de Jacques Doillon, « dans le bureau de Doillon ». « Personne ne l’a vu et je n’en ai parlé à personne », détaille Judith Godrèche, qui rapporte que cette « relation » était connue de Benoît Jacquot, et même consentie par lui. « Il est flatté, il se sent envié par Doillon […] C’est une forme de truc narcissique car il a quelque chose que les autres veulent. » Que veut Doillon d’elle, lui demande alors Sonia Devillers. « La même chose » que Benoît Jacquot, répond Judith Godrèche. « Votre corps ? ». La comédienne acquiesce.

Le tournage en lui-même a été profondément traumatisant pour Judith Godrèche puisque Jacques Doillon a renvoyé l’acteur principal pour prendre sa place face à la jeune actrice. « À Ibiza, il me faisait écrire des scènes la veille pour le lendemain. Et puis tout d’un coup, il décide qu’il y a une scène d’amour, une scène de sexe entre lui et moi. Et là, on fait 45 prises. Et j’enlève mon pull, et il me pelote, et il me roule des pelles. Et il y a Jane qui est là, et c’est une situation extrêmement douloureuse pour elle. »

Pour l’heure, Jacques Doillon n’a pas réagi à ces accusations.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

4
Avatar de KtyKoneko
9 février 2024 à 08h02
KtyKoneko
@PetitePaille Il est en effet, probable qu'il n'y aura aucune condamnation en justice de ces deux porcs... il ne devrais y avoir aucun délais de prescription pour ces crimes !!
en revanche, je pense que le témoignage de Judith Godrèche permettra à d'autres victimes de prendre la parole pour dénoncer les abus/viols qu'iels sont subis.
En tout cas, pour le moment, il n'y a aucune pétition pour protéger l'artiste/l'art/le cinéma d'un acharnement médiatique/de la cancel culture-Woke/des horribles féminazies
4
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : quand filmer des femmes réhumanise la Palestine, par Lina Soualem

Interview de María Riot, performer X et coordinatrice d'intimité // Source : Photo by @monica_figueras
Sexo

« Être performeuse X fait aussi de moi une meilleure coordinatrice d’intimité » : María Riot

Nora Hamzawi // Source : C à vous
Culture

Jacques Doillon : Nora Hamzawi s’oppose à la sortie du film CE2, dans lequel elle joue

le consentement // Source : jean paul rouve kim higelin
Culture

Calendrier, révélations : tout savoir sur les César 2024

1
Source : Madmoizelle
Culture

Violences sexuelles dans le cinéma : enfin un MeToo en France ? Pour les César, 50/50 nous a répondu

L'affiche officielle du film Challengers de Luca Guadagnino avec Zendaya // Source : DR
Cinéma

Zendaya, Mike Faist et Josh O’Connor dans la nouvelle bande-annonce du film Challengers de Luca Guadagnino

Source : Wikimedia Commons
Société

Isild Le Besco se dénonce sa relation « d’emprise destructrice » avec Benoît Jacquot

The Beatles // Source : tmdb
Culture

Les Beatles auront chacun droit à leur biopic pour raconter leur légende

Judith Godrèche // Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Aux César, Judith Godrèche prendra la parole sur les violences sexuelles dans le monde du cinéma

1
Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : tout savoir sur ce docu sublime sur l’exil de femmes palestiniennes

1

La pop culture s'écrit au féminin