Par  |  | Aucun Commentaire

Charlie en a marre que son genre blesse YouTube, entre autres réseaux. Elle a réuni une team de choc pour cette vidéo qui tombe à point le 8 mars.

Le 23 février 2019, ma dernière vidéo, fausse bande annonce de film d’auteur, est démonétisée et passe en moins de 18 ans pour :

  • Langage vulgaire
  • Images violentes et choquantes
  • Nudité et contenu à caractère sexuel
  • Représentation d’activités malveillantes ou dangereuses

Et pourtant, après plusieurs visionnages, rien de tout cela ne semble apparaître.

Alors pourquoi? Parce qu’on voit un demi-téton sous les quelques milliers de litres d’eau d’une piscine ? Parce que je dis le mot « con »?

À bien y réfléchir, c’est l’affaire de la quasi-totalité de mes vidéos sur YouTube…

Alors pourquoi ?

Pourquoi la vidéo de Mymy sur la culture du viol est démonétisée mais celle de Et tout le monde s’en fout ne l’est pas?

Pourquoi c’est le cas d’un vlog de Gaelle Garcia Diaz ? Parce qu’elle a l’outrecuidance de prononcer le mot « chatte » ?

À bien y regarder, c’est l’affaire de la quasi-totalité de vidéos faites par des femmes sur YouTube au sujet de leur corps.

Mais YouTube, qu’est ce qui te dégoûte plus dans un téton de femme qu’un téton d’homme?

Mais YouTube, comment tu fais lorsque le genre d’une personne est non-binaire ? Un PEGI 9 ? Une semi-démonétisation ?

Qu’est ce qui fait qu’un simple mot résonne comme du fiel pour toi dans la bouche d’une femme et comme une perle dans celle d’un homme ?

Mais YouTube, au fond je ne t’en veux pas pour la démonétisation. Je sais que c’est le système, les pubs, les annonceurs qui te l’imposent.

Mais je suis triste quand je pense à quand t’étais petit, que t’étais la première plateforme à payer et encourager la création de vidéo sans soucis de profit.

Je crois qu’il y a des gens en ton sein qui rêvent toujours à ton enfance et ses désirs — du moins je veux y croire.

YouTube, ce qui me dérange vraiment, c’est le PEGI 18. Parce que tu n’as pas, toi, à décider ce qu’une personne doit voir ou pas, tu n’as pas à imposer tes propres moeurs à des millions d’ados.

Car tes moeurs sont sexistes, YouTube, peut-être un peu conservatrices.

J’ai l’impression qu’être une femme, c’est déjà politique.

Et toi, que tu sois un homme, une femme, les deux, aucun des deux, tu peux avoir foi en ton militantisme.

On a souvent l’impression d’être minuscule, n’avoir aucun impact — en tout cas c’est ce que l’État et les médias essayent de nous faire croire. Mais tu peux faire bouger les choses, en parlant, criant, partageant et surtout en fonçant gueuler sur la place publique.

#moncorpssuryoutube

Charlotte Issaly

Charlotte Issaly


Tous ses articles

Commentaires

yeonra

@skippy01 mais ta deuxième proposition est géniale en vrai ! On connaît déjà la réponse, mais ce serait vraiment cool que des vidéastes masculins fassent ça. Y aurait plus de contre arguments possibles !
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!