D’où vient l’injonction à l’épilation féminine ?


Savais-tu que dans l'Antiquité, les hommes aussi s'épilaient ? France Culture retrace l'évolution de l'épilation dans nos sociétés occidentales, de pratique mixte peu commune à l'injonction féminine que l'on connaît aujourd'hui.

épilation féminine injonction

Le savais-tu ? L’épilation n’a pas toujours été une injonction, et encore moins réservée aux meufs.

À l’origine de l’épilation comme injonction féminine, un reportage France Culture

France Culture s’est récemment penché sur la question dans une vidéo que je me devais de te partager !

Le reportage À l’origine de l’épilation comme injonction féminine retrace l’histoire de l’épilation, mais surtout de son évolution dans la société.

De pratique mixte dans l’Antiquité à symbole de féminité (en opposition à la barbe devenue symbole de masculinité au XVIème siècle), jusqu’à devenir norme ancrée dans le quotidien des femmes, l’épilation est passée par de nombreux stades.

Je t’invite à regarder cette vidéo très intéressante (qui dure 5 minutes seulement) pour en savoir plus !

Le décalage entre les représentations et les pratiques

Ce qui me frappe en particulier dans cette vidéo, c’est de constater que même lorsque les femmes ne s’épilaient pas vraiment, leur corps dans l’art et dans les sphères « publiques » (la danse, le théâtre, la prostitution) était représenté sans poils.

Or, j’ai l’impression que c’est ce qu’il se passe encore aujourd’hui, dans une moindre mesure certes puisqu’une grande majorité de femmes s’épilent désormais.

Mais alors que l’injonction à l’épilation commence doucement à être déconstruite, les représentations féminines, que ce soit à la télé, sur les réseaux ou encore dans le porno, restent majoritairement imberbes.

En tout cas cette vidéo de France Culture me conforte dans l’idée que si les femmes continuent d’avoir des complexes et de se plier aux injonctions, c’est parce qu’encore trop peu de représentations réalistes leur sont montrées pour qu’elles acceptent leur corps tel qu’il est.

À lire aussi : J’ai l’impression que le tabou des poils féminins s’atténue… pincez-moi, je rêve ?!

Lucie Niekrasz

Lucie Niekrasz

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

Neverland90

@jorda
Ca doit dépendre, c'est sûre que pour le visage c'est le rasoir mais pour le reste du corps je ne sais pas. Mais pour la catégorie de sportif dont je parlais comme les culturistes, je crois qu'ils s'épilent.
En général, l'épilation a la réputation de donner une repousse plus longue contrairement au rasoir ou la repousse serait plus rapide.
Beaucoup de femmes alternent entre épilation et rasage, je suppose que ça peut-être pareil chez les hommes. Et les esthéticiennes reçoivent de plus en plus d'hommes pour des épilations intégrales.
Si j'en crois cet article, les hommes constituent une nouvelle clientèle s'agissant de l'épilation.

Comme quoi, alors que les femmes sont proches de se débarrasser de l'injonction de l'épilation/du sans poil, ça va sûrement devenir une norme générale dans le futur.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!