Live now
Live now
Masquer
Source : Pexels / Marcelo Chagas
Célib

Zoé, 30 ans : « Être la seule invitée célibataire d’un dîner, c’est être obligée de faire un one woman show pour divertir les couples »

Chaque semaine dans Célib, des personnes de tous genres nous racontent les joies et les questionnements de leur célibat, qu’il soit choisi ou subi. Aujourd’hui, Zoé témoigne des clichés que doivent endurer les femmes célibataires dès qu’elles deviennent trentenaires.
  • Prénom ou pseudo : Zoé*
  • Âge : 30 ans
  • Lieu de vie : Cannes (c’est un village en terme d’habitants malgré les idées qu’on se fait sur cette ville)
  • Orientation sexuelle et/ou romantique : hétérosexuelle

Depuis quand êtes-vous célibataire ? 

Ma dernière relation était à distance. Je l’ai vu pour la dernière fois en avril 2022, on a rompu en juin. 

Je suis consciente d’être quelqu’un d’assez exigeant sur l’image du couple et de ce que j’attends. Ma plus longue relation amoureuse a duré 2 ans et demi. J’ai pu me rendre compte que dès que j’emménage avec quelqu’un, qu’une routine s’installe, je me lasse rapidement et finis par partir. Par ailleurs, je suis sortie avec des garçons sachant au fond de moi que je ne resterai pas avec eux toute ma vie, nos différences sur les choses fondamentales étant trop prononcées. Et pourtant, j’essayais. En revanche, maintenant, j’écoute avec plus d’attention mon premier ressenti, et je ne m’engage dans une relation que lorsque que je suis sûre et certaine. Et même si je n’ai pas forcément envie de maternité, je me dis, pour le prochain, choisis quelqu’un qui ferait un bon partenaire et un bon père. Chose dont je ne me préoccupais pas avant.  

Comment décririez-vous votre rapport au célibat ? 

Je ne le vis pas particulièrement mal, mais j’avoue me sentir seule parfois, le soir en particulier, ou quand je ne suis entourée que de couples. Et lorsque je fais des choses intéressantes, que je visite de nouveaux endroits, que je teste un resto… Que je vis tout simplement. J’aimerais pouvoir le partager.

Votre célibat a-t-il une incidence sur votre vie amicale ou familiale ?  

L’avantage du célibat, c’est que je suis souvent libre donc ça me permet d’être présente pour ma famille, et mes amies sont quasiment tous et toutes en couple.

Votre célibat a-t-il un impact sur votre moral au quotidien ?

Bizarrement le soir est le moment où j’apprécierais avoir quelqu’un auprès de moi. Sinon, au jour le jour, je me répète qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée. 

Pensez-vous qu’être célibataire vous permet des choses que vous ne pourriez pas faire en couple ? 

Je ne pense pas, j’ai toujours apprécié garder une certaine liberté lorsque j’étais en couple. Et mes partenaires me faisaient confiance. Donc pas de changement à ce niveau. Peut-être juste moins de culpabilité à privilégier des moments en famille.

À l’inverse, pensez-vous qu’être célibataire vous empêche de faire des choses que vous pourriez faire si vous étiez en couple ? 

Oui complètement. J’aimerais pouvoir aller au cinéma seule, boire un café, déjeuner, partir en voyage… J’admire ceux et celles qui en sont capables car c’est impossible encore pour moi. 

celib_Zoe_Carre

Cherchez-vous activement à trouver une relation amoureuse ? 

Non, pas activement du tout. Je suis une éternelle romantique, et je crois à la rencontre imprévue… J’ai quand même Tinder sur mon téléphone, c’est la seule appli de rencontres que j’ai téléchargée. Je ne fais quasiment que swiper à gauche, plutôt le soir, quand je m’ennuie. Mais même quand je suis sur Tinder, je n’y crois tellement pas que je ne mets aucune bonne volonté. Je ferais d’ailleurs mieux de lire ou regarder un doc sur Arte. 

Les rares dates où je me suis rendue, je paniquais alors que je savais très bien que le but de l’autre c’était de me ramener au plus vite dans son lit. 

Le célibat amoureux a-t-il un impact sur votre vie sexuelle ? 

Alors soyons honnête, j’ai une libido ni trop forte ni trop faible mais comme les essais de jouets n’ont pas fonctionné comme je l’espérais, de temps en temps je suis frustrée. Mais lorsque c’est le cas, je pense à autre chose. Ou je recontacte des anciennes connaissances, – pas des ex – mais des personnes avec qui j’ai déjà eu des relations sexuelles. 

Ressentez-vous une forme d’injonction à être en couple ? 

Oui, tout le monde s’attend qu’à mon âge, je sois en couple. C’est une des premières questions qu’on me pose. Je me sens clairement en décalage. Que cela vienne de certains des membres de ma famille, du corps médical, des connaissances, ou même de la société en général.

Quels sont vos projets pour le futur ? 

J’ai envie de déménager, de quitter cette région où je ne me sens vraiment pas à ma place et où j’ai trop de souvenirs.

Avez-vous une anecdote sur le célibat à partager ? 

« Dépêche toi, à partir de 30 ans tu perds de la valeur contrairement aux hommes. N’attends pas trop d’une relation. Au pire mets toi avec un mec gentil et riche et si le sexe n’est pas top, trompe-le. Tu ne trouveras jamais tout chez quelqu’un, on ne vit pas chez les bisounours » : dixit un pote qui n’en est plus un du coup…

Être la seule invitée célibataire d’un dîner, c’est être comme Bridget Jones, obligée de faire un one woman show pour divertir les couples

Et enfin, parce que je suis célibataire, je suis d’office appelée pour faire la nounou de mes potes parents…

Merci à Zoé* d’avoir répondu à nos questions sur son célibat !

* Le prénom a été modifié.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Célib

Source : Midjourney
Célib

Lili, 19 ans et célibataire depuis 2 ans : « Je suis en quête d’une vie libre et décomplexée »

19
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Midjourney
Célib

Sophie, 29 ans, solo depuis 3 ans et demi : « Le célibat a eu un impact plus que positif sur ma vie sexuelle »

"Se connaitre queer hors de la jeunesse et de la conso, des fêtes, est encore compliqué. Ça me manque pour penser à l’identité et l’amour sur le long terme", témoigne Alex, lesbienne célibataire de 39 ans, auprès de Madmoizelle // Source : Midjourney
Célib

« Je suis sortie avec des filles de façon fusionnelle, avant d’exploser et recommencer » : Alex, lesbienne célibataire de 39 ans

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d'Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans // Source : Midjourney
Célib

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d’Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans

2
Prune, 31 ans : « J'ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » // Source : Midjourney
Célib

« J’ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » : Prune, célibataire de 31 ans

Source : Midjourney
Célib

Mélissa, 25 ans, célib depuis 2 ans : « Être en couple n’empêche pas forcément de finir sa vie seule »

Source : URL
Célib

Patricia, 38 ans : « Je me considère comme une célibataire radicale »

2
Source : Midjourney
Célib

Margaux, 24 ans, célibataire depuis 5 ans : « À un moment, je cherchais et je voyais l’amour partout »

11
Source : Midjourney
Amours

Sophie, 39 ans : « J’essaye de soigner ma dépendance affective » 

Source : Unsplash / Daniel Lezuch
Célib

Chloé, 25 ans : « Pour les dates, je me dis toujours ‘au pire, je découvre un bar ou un resto sympa’ »

La vie s'écrit au féminin