Live now
Live now
Masquer
Source : Midjourney
Célib

Cécile, 42 ans, célibataire depuis 1 an et demi : « Sur les applis, les hommes veulent juste faire du bien à leur ego »

Chaque semaine dans Célib, des personnes de tous genres nous racontent les joies et les questionnements de leur célibat, qu’il soit choisi ou subi. Aujourd’hui, c’est Cécile qui doit jongler avec son envie de retrouver un partenaire et son statut de mère solo. 
  • Prénom : Cécile
  • Âge : 42 ans
  • Lieu de vie : Rennes (Ille-et-Vilaine)
  • Orientation sexuelle et/ou romantique : cis-hétéro

Depuis combien de temps êtes-vous célibataire ?

Depuis environ un an et demi. 

J’ai été en couple pendant quinze ans avec le père de ma fille. Nous étions jeunes quand nous nous sommes mis en couple. Nous avons eu notre fille après sept ans de relation. Ce n’est qu’à notre divorce que je me suis rendu compte de l’emprise qu’il avait sur moi. J’avais arrêté de voir petit à petit mes amis car il ne les aimait pas…  

Avec l’homme avec qui j’ai été en couple après, c’était diffèrent. Il était militaire (je suis très de gauche). Petit à petit, d’une relation fraîche et jolie, je me suis retrouvée dans une relation pantouflarde. Il n’avait pas ou peu d’amis, je culpabilisais de vouloir voir les miens seule… Il n’avait pas créé de lien avec ma fille alors que moi oui avec son fils. Ce n’était pas une relation équilibrée.

Flo Health : votre allié santé du quotidien
Profitez d’un mois d’essai à 1€ sur l’application Flo Health : suivi de cycle menstruel, accès à une vaste sélection d’articles santé, conseils personnalisés et discussions avec une grande communauté.

Comment décririez-vous votre célibat ? 

J’ai fait le choix de rompre avec ma dernière relation. Ce n’était pas une décision évidente. Maman d’une ado, lui papa d’un ado, nous envisagions de vivre tous ensemble. Mais je m’éteignais. J’ai choisi de rompre pour me retrouver et ne pas m’enfermer dans un schéma qui ne me correspondait plus.

Votre célibat a-t-il une incidence sur votre vie amicale ou familiale ?  

Oui ! Je me sens plus libre mais aussi très seule…

Estimez-vous que le célibat a un impact sur votre moral, au quotidien ? 

Parfois j’en suis contente et parfois cela me pèse… J’aimerais parfois pouvoir partager des moments de tendresse, de complicité avec quelqu’un.

Pensez-vous qu’être célibataire vous permet des choses que vous ne pourriez pas faire en couple ? 

Je pense que cela dépend de la vision que l’on a du couple, surtout ! Alors oui sans doute car le temps que je consacrerai à mon couple ne serait pas du temps solo ou avec mes amis… Mais cela reste très factuel.

À l’inverse, pensez-vous qu’être célibataire vous empêche de faire des choses que vous pourriez faire si vous étiez en couple ? 

Oui, certaines sorties que j’aimerais partager et que du coup je ne fais pas du tout : resto, balades…

Pour les restos, c’est parce que je me préoccupe du regard des autres. Je suis obèse et la problématique viens plus de ça. Sinon dans l’absolu, c’est que je préfère partager ce genre de moments. C’est plus un aspect qui est lié à l’éducation que j’ai reçue : je n’ai pas appris à prendre soin de moi, à trouver du temps pour moi.

Cherchez-vous activement à trouver une relation amoureuse ? 

Alors oui et non ! Je ne cherche pas absolument un amoureux, juste à faire des rencontres, un sex friend plutôt car désormais je ne souhaite plus vivre avec quelqu’un et je pense que les hommes n’ont pas le même regard et besoin là-dessus. J’ai conscience que ce serait mon idéal mais je suis lucide qu’à mon âge et avec mes envies, ça ne « matchera » pas forcément.

Je crois que les hommes qui cherchent une relation amoureuse veulent la plupart du temps partager un quotidien, vivre avec leur amoureuse. Ce qui moi ne me fait plus envie, c’est ce quotidien, cette charge mentale.  Je ne veut plus m’aigrir, reprocher à l’autre de ne pas faire ci ou ça.  Depuis que je vis seule je n’ai plus ces sentiments et ça me convient.  

Sinon, pour rencontrer des hommes, j’utilise Fruitz, Tinder, Happn, surtout le soir devant une série ou un film, quand je suis tranquille chez moi. Je discute régulièrement avec des personnes sur ces applis et j’ai parfois des dates mais cela reste proportionnellement peu comparé aux discussions entamées. Beaucoup d’hommes semblent n’avoir besoin que de redorer leur ego pour se faire du bien. Ils sont parfois même en couple quand on creuse bien ! Il est assez courant de se faire ghoster. Du coup, je ne vais qu’à des rendez-vous quand je suis quasi sûre de moi. S’il y a doute, c’est non.

Comment décririez-vous votre rapport aux rencontres ? 

J’ai des périodes où j’ai envie et d’autres non. Cela dépend aussi beaucoup de mon emploi du temps de maman en garde alternée. Les hommes qui sont sur les appli et n’ont pas d’enfants n’ont pas la « patience » de la rencontre.

Je ne fais des rencontres que lorsque je n’ai pas pas ma fille avec moi. Je ne veux pas lui imposer de rester seule pour aller à un rendez-vous. Elle passe avant tout. C’est de l’organisation. Quand il y a un match sur une appli, après avoir discuté un peu et si un rendez-vous se profile, il faut trouver un jour qui corresponde pour tout le monde. Parfois ça coince ou on me zappe car ça met trop de temps, mais c’est le jeu.

Le célibat amoureux a-t-il un impact sur votre vie sexuelle ? 

J’ai envie et besoin de rapports sexuels. Cela est même un peu plus complexe…

Mon besoin de contact physique (câlins…) n’est pas satisfait au quotidien, mes amis ne sont pas tactiles, donc pas de hug non plus. Mon rapport au corps est complexe mais j’ai ce besoin de contact, du coup la recherche de partenaires me permet de combler ce besoin. Ceci dit, je ne me précipite pas et ne vais pas avec n’importe qui n’importe quand ! Je me respecte.

Estimez-vous que le célibat a un impact sur vos finances ? 

Oui, je gère beaucoup mieux mon budget!

Avez-vous un budget dating ? 

Non, mais du temps oui ! Il faut se préparer, s’habiller, se maquiller… Rentrer dans la séduction, ce n’est pas forcément du budget, mais du temps oui!

Quels sont vos projets pour le futur ? 

J’aimerais avoir un amoureux, oui mais que chacun vive chez soi. Je ne veux plus m’occuper de la charge mentale supplémentaire que représente une relation où l’on vit ensemble.

Avez-vous une anecdote sur le célibat à partager ? 

Le surnom que m’ont donné mes amis : la baraque à frites. Parce qu’à une période, j’ai eu beaucoup de partenaires sexuels mais je l’assume très bien !

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

4
Avatar de Mema
1 juin 2024 à 13h06
Mema
Je comprends l'idée de recourir à des IA pour créer des visages à ces personnes qui ne souhaitent pas forcément témoigner à visage découvert, mais pourquoi toujours dans les standards de beauté ? Cette personne indique clairement dans l'article qu'elle est obèse, pourquoi ne pas en avoir tenu compte ?
Oui. La dame de la photo fait aussi plus que 42
0
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Célib

Source : Unsplash
Célib

Cindy, 29 ans, est asexuelle et aromantique : « trouver l’amour n’est pas ma priorité »

2
Culture

On démonte 5 idées reçues sur les liseuses

Humanoid Native
Source : Midjourney
Célib

Alice, célibataire depuis 4 ans : « J’ai tant attendu l’amour qu’à 25 ans, je n’ai rien »

9
Source : Midjourney
Célib

Anaïs, 31 ans, célibataire depuis 1 an : « Je peux faire le ménage à 3 heures du matin sans déranger personne »

3
Source : Midjourney
Célib

Oriane, 27 ans, célibataire depuis toujours : « J’ai bien plus envie d’avoir mon propre chez moi qu’un gosse et un mari »

1
Source : Midjourney
Célib

Marine, 26 ans : « Le célibat me donnerait une image de femme forte et libre… j’ai surtout envie qu’on me foute la paix ! »

1
Source : Midjourney
Célib

Lili, 19 ans et célibataire depuis 2 ans : « Je suis en quête d’une vie libre et décomplexée »

19
Source : Midjourney
Célib

Sophie, 29 ans, solo depuis 3 ans et demi : « Le célibat a eu un impact plus que positif sur ma vie sexuelle »

"Se connaitre queer hors de la jeunesse et de la conso, des fêtes, est encore compliqué. Ça me manque pour penser à l’identité et l’amour sur le long terme", témoigne Alex, lesbienne célibataire de 39 ans, auprès de Madmoizelle // Source : Midjourney
Célib

« Je suis sortie avec des filles de façon fusionnelle, avant d’exploser et recommencer » : Alex, lesbienne célibataire de 39 ans

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d'Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans // Source : Midjourney
Célib

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d’Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans

2
Prune, 31 ans : « J'ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » // Source : Midjourney
Célib

« J’ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » : Prune, célibataire de 31 ans

La vie s'écrit au féminin