Live now
Live now
Masquer
Source : Midjourney
Célib

Alice, célibataire depuis 4 ans : « J’ai tant attendu l’amour qu’à 25 ans, je n’ai rien »

Chaque semaine dans Célib, des personnes de tous genres nous racontent les joies et les questionnements de leur célibat, qu’il soit choisi ou subi. Aujourd’hui, c’est Alice* 25 ans, qui nous raconte comment et pourquoi elle cherche une relation sérieuse.
  • Prénom : Alice*
  • Âge : 25 ans
  • Lieu de vie : à la campagne, mais j’ai beaucoup bougé car je faisais les saisons
  • Orientation sexuelle et/ou romantique : hétéro

Depuis combien de temps êtes-vous célibataire ? 

J’ai eu une relation d’environ deux ans, et je suis célibataire depuis quatre ans maintenant. Entre temps, j’ai eu un plan cul ++, en mode couple dans la façon d’être. Mais les sentiments n’étaient pas réciproques de son côté.

Comment décririez-vous votre célibat ? 

J’ai toujours pensé trouver quelqu’un avec qui me poser, puis acheter une maison ensemble, avoir des enfants… Au final, j’ai tant attendu qu’à 25 ans, je n’ai rien et je vis chez mes parents car je n’ai rien de stable dans ma vie.

Désormais, je pense à faire des plans toute seule comme par exemple l’achat d’un appartement/ d’une maison alors que j’ai toujours pensé le faire à deux.

D’un point de vue émotionnel, ce qui est compliqué c’est que dès que j’ai un début de relation, j’ai tant d’amour à donner que ça peut faire fuir la personne – ce que je comprends car un homme trop facilement amoureux me fait fuir.

Votre célibat a-t-il une incidence sur votre vie amicale ou familiale ?  

Niveau famille, forcément on me demande « alors les amours ? » Je passe vite sur le sujet en général, parce que c’est souvent trop long a expliquer. Mais sinon, c’est un sujet assez léger tout de même, j’ai encore des célibataires dans la famille je ne suis pas la dernière.

Je suis bien entourée par des amis avec qui je parle facilement de mes échecs, de mes rencontres, et qui me donnent leurs avis (que je n’écoute pas toujours, j’avoue).

Estimez-vous que le célibat a un impact sur votre moral, au quotidien ? 

Oui forcément, car je n’ai pas quelqu’un qui m’attend le soir, qui partage des projets avec moi et qui m’aime romantiquement.

Pensez-vous qu’être célibataire vous permet des choses que vous ne pourriez pas faire en couple ? 

Oui, on peut forcément s’autoriser plus de choses en étant célibataire : aller à une soirée avec des inconnus, rencontrer de nouvelles personnes sans penser à se justifier auprès de quelqu’un… Mais c’est clair que je pourrais m’en passer.

À l’inverse, pensez-vous qu’être célibataire vous empêche de faire des choses que vous pourriez faire si vous étiez en couple ?

Bien sûr ! Les petites sorties et les voyages en amoureux, ça fait rêver !

Le lieu géographique où vous vivez a-t-il un impact sur votre rapport aux relations amoureuses ?

Je ne sais pas, car avant je faisais les saisons, donc j’ai quand même souvent bougé de région, en restant des périodes de six mois par-ci par-là.

Au final, ça aurait pu augmenter la chance de rencontrer quelqu’un, plutôt que de rester dans ma région native et de rencontrer la plupart des personnes que je connais par le collège et lycée.

Je suis de retour dans ma région depuis six mois car j’en ai marre de cette situation instable et d’être loin de ma famille. Mais qui sait, peut-être être que je rencontrerai cette personne ici, ou tout le contraire malheureusement. Je n’ai hélas pas la réponse.

[Célib] Visuel intérieur • Citation

Cherchez-vous activement à trouver une relation amoureuse ? 

Activement pas forcément. J’ai été inscrite sur plusieurs sites de rencontre, il ne me reste que Badoo. Je n’aime pas Tinder, il y a dessus trop de gens que je connais.

Mais tout ceux que j’ai pu rencontrer sur ce site n’étaient pas intéressés par des relations sérieuses. Et c’est vrai que les relations d’un soir, c’est tellement plus facile à trouver.

Des fois, des profils m’intéressent vraiment mais je ne sais jamais quoi dire par message. Pourtant, j’ai l’impression qu’il faut avoir un minimum d’atomes crochus pour rencontrer la personne.

Pour conclure, aucune appli ne m’a jamais vraiment servie pour trouver une relation sérieuse.

Comment décririez-vous votre rapport aux rencontres ? 

Je trouve ça gênant, de rencontrer une personne qu’on ne connaît pas du tout ! On n’a peut-être aucun point en commun et on peut se retrouver bloqué (le temps d’un verre ou d’un repas) avec quelqu’un qui nous intéresse pas du tout au final.

Mais ça ne peut être aussi que la première impression, on peut abandonner au premier rendez-vous alors qu’en se connaissant, ça peut mener à quelque chose.

Pour moi, le mieuxest une rencontre en soirée ou avec des amis, quelque part où on est soi-même et où on se pose ce genre de questions.  

Ressentez-vous une forme de pression à chercher activement un ou une partenaire amoureux·se ? 

Avant oui, mais maintenant j’ai décidé de suivre l’adage « ça viendra quand ça viendra et surtout quand on s’y attend pas ».

Je crois un peu au destin. J’espère qu’il ne me fait pas espérer pour rien.

Le célibat amoureux a-t-il un impact sur votre vie sexuelle ? 

Comme je disais plus haut, j’ai eu un plan cul donc niveau sexe j’étais vraiment bien, mais à côté on ne cherchait personne et on restait dans cette relation ambiguë.

Maintenant, même si le sexe me paraît indispensable, je préfère attendre de trouver une personne avec qui ça pourrait marcher car j’ai eu beaucoup de relations où d’abord on couchait ensemble et après j’espérais davantage.

Mais j’ai l’impression que c’est le contraire pour les hommes, que s’ils y arrivent trop facilement, ils ne voient pas d’avenir avec la fille.

Ressentez-vous une forme d’injonction à être en couple ? 

Non, c’est vraiment une envie et pas une obligation. 

Estimez-vous que le célibat a un impact sur vos finances ? 

Hmmm bonne question ! Je dépense beaucoup plus facilement en étant célibataire car je n’ai pas toujours eu de loyer à payer (entre les saisons logées et les retours chez les parents).

Donc j’ai eu de grosses dépenses que je n’aurais pas forcément pu faire aussi facilement à deux.

Mais j’ai également fait des grosses dépenses après mes ruptures, notamment dans les vêtements car j’avais l’envie de me relooker pour plaire, pour me sentir belle et séduisante à nouveau.

Avez-vous un budget dating ? 

Non car je fait peu de rencontres.

Quels sont vos projets pour le futur ?

Oui, mais le célibat a de gros impacts sur mes projets comme acheter un bien immobilier. Seule, c’est beaucoup plus restreint niveau budget ! Avant je pensais n’acheter qu’une maison dans ma vie, la maison de mes rêves. Mais maintenant, il faut penser à ce qui est faisable avec mon seul budget, donc ce sera un premier achat j’imagine.

Pour les enfants, j’ai encore le temps mais si je ne trouve pas avant mes trente ans, c’est clair que je vais sérieusement stresser. Car pour moi avant de s’engager à faire des enfants, il faut bien connaître la personne, donc au moins être en couple quatre ou cinq ans.

Avez-vous une anecdote sur le célibat à partager ? 

En ce moment, je me dis que si mon ex ne m’avait pas trompée, j’aurais déjà eu un enfant avec lui et que je serais bloquée à vie avec un mec infidèle. Donc je relativise, mais être célib depuis quatre ans, quand même c’est long hein ! 

Après en petite anecdote, un homme que j’ai vu une seule fois pour faire des choses pas très sérieuse m’a dit un mois après qu’il voulait se mettre en couple avec moi, alors qu’on n’avait pas tant parlé en vrai, encore moins par message et que moi j’ai eu zéro alchimie. Donc c’était flatteur, mais arrivé de nulle part.

* Le prénom a été modifié.

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

9
Avatar de Alexy
27 juin 2024 à 15h06
Alexy
Je me reconnais un peu dans ce témoignage car à 25 ans, ma vie "amoureuse" était assez proche de celle de cette madz. Je voyais mes ami.e.s autour de moi être dans des relations stables, faire des projets, ça me déprimait profondément.
Mais, même si ça semble bateau, il ne faut jamais désespérer. J'ai rencontré quelqu'un à 28 ans et nous sommes ensembles depuis 13 ans maintenant.
3
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Célib

Source : Unsplash
Célib

Cindy, 29 ans, est asexuelle et aromantique : « trouver l’amour n’est pas ma priorité »

2
Culture

On démonte 5 idées reçues sur les liseuses

Humanoid Native
Source : Midjourney
Célib

Anaïs, 31 ans, célibataire depuis 1 an : « Je peux faire le ménage à 3 heures du matin sans déranger personne »

3
Source : Midjourney
Célib

Oriane, 27 ans, célibataire depuis toujours : « J’ai bien plus envie d’avoir mon propre chez moi qu’un gosse et un mari »

1
Source : Midjourney
Célib

Cécile, 42 ans, célibataire depuis 1 an et demi : « Sur les applis, les hommes veulent juste faire du bien à leur ego »

4
Source : Midjourney
Célib

Marine, 26 ans : « Le célibat me donnerait une image de femme forte et libre… j’ai surtout envie qu’on me foute la paix ! »

1
Source : Midjourney
Célib

Lili, 19 ans et célibataire depuis 2 ans : « Je suis en quête d’une vie libre et décomplexée »

19
Source : Midjourney
Célib

Sophie, 29 ans, solo depuis 3 ans et demi : « Le célibat a eu un impact plus que positif sur ma vie sexuelle »

"Se connaitre queer hors de la jeunesse et de la conso, des fêtes, est encore compliqué. Ça me manque pour penser à l’identité et l’amour sur le long terme", témoigne Alex, lesbienne célibataire de 39 ans, auprès de Madmoizelle // Source : Midjourney
Célib

« Je suis sortie avec des filles de façon fusionnelle, avant d’exploser et recommencer » : Alex, lesbienne célibataire de 39 ans

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d'Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans // Source : Midjourney
Célib

« Je co-parente mon enfant avec ma mère » : témoignage d’Olivia, lesbienne célibataire de 42 ans

2
Prune, 31 ans : « J'ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » // Source : Midjourney
Célib

« J’ai toujours sécurisé mon prochain crush avant de rompre » : Prune, célibataire de 31 ans

La vie s'écrit au féminin