Live now
Live now
Masquer
Webster2703 / Pixabay
Tech

Voici comment WhatsApp lutte contre le coronavirus !

L’appli de messagerie a créé ses propres « gestes barrières » pour lutter non pas contre la propagation du virus, mais des fake news !

Est-ce que toi aussi, tes parents ou tes grand-parents, nouveaux fans de WhatsApp depuis le début du confinement, t’envoient parfois des messages un peu chelous ?

Tu sais, le genre de messages que tu reçois à l’identique de plusieurs de tes proches et qui contiennent souvent des informations, soi-disant, « de source sûre » ?

Ces messages sont en fait des espèces de « chaînes » transférées massivement et dont il est très difficile de déterminer la source.

Alors attention à ne pas croire tout ce que tu reçois, et à vérifier les informations par des sources FIABLES ! WhatsApp n’en est pas forcément une. Pour t’informer sur le coronavirus, fais plutôt confiance aux organismes d’Etat, aux annonces officielles du gouvernement ou aux médias reconnus.

WhatsApp crée un geste barrière contre le coronavirus

Les gestes barrières sanitaires sont très importants en cette période d’épidémie de coronavirus, et WhatsApp a décidé de mettre en place une nouvelle sorte de gestes barrières… de nature numérique !

L’application de messagerie a en effet admis que son service était utilisé pour répandre des rumeurs et des fake news.

WhatsApp a donc décidé de restreindre la diffusion de messages très partagés le 7 avril, selon Numerama. Ces messages ne pourront plus être partagés qu’à une conversation à la fois.

Citée dans Numerama, voici ce que déclare la plateforme :

« Nous pensons qu’il est important de ralentir la diffusion de ces messages pour que WhatsApp reste une application de conversation personnelle. »

Quand on sait que WhatsApp a plus de 2 milliards d’utilisateurs dans le monde, instaurer des « gestes barrières numériques » est plus que nécessaire pour empêcher la propagation massive de fausses informations.

Selon Numerama, cette mesure a permis de réduire de 25% les transferts de messages.

À lire aussi : Facebook et Google favorisent-ils les fake news ?

Comme souvent lors d’un emballement médiatique sur un sujet, les fake news pullulent.

Soudainement, ton entourage se découvre un oncle au Ministère de l’Intérieur ou est en lien avec un médecin italien. Et les infos que ces personnes partagent sont souvent choquantes, flippantes ou surprenantes.

Pour démêler le vrai du faux et ne pas te faire avoir par de fausses annonces ou de mauvais conseils, voici quelques astuces.

Il est normal d’être en « boulimie d’information » pour vouloir mieux se protéger et comprendre la situation, mais lire tout et n’importe quoi ne fera que t’angoisser un peu plus sans t’offrir de réponses.

  • Par défaut, ne crois pas ce qui est écrit dans les chaînes WhatsApp ou Messenger, dans des threads de citoyens et citoyennes sur Twitter… ce ne sont pas des sources fiables.
  • En matière de santé, suis uniquement les recommandations des organismes d’État, à savoir Santé Publique France et le gouvernement.
  • En matière de sécurité, suis les annonces officielles du gouvernement sur des grands médias. Le Monde a un dossier très complet sur l’épidémie et ses conséquences en France.
  • Décourage tes proches de diffuser de fausses informations qui contribuent à créer des mouvements de panique (peur de pénurie par exemple). Pour t’aider, l’Agence France Presse (AFP) a développé une plateforme spéciale de fact-checking qui t’aidera à débunker la majorité des fake news sur le Coronavirus : AFP Factuel.
  • Fais des recherches. Tu entends parler d’une info surprenante ? Tape les mots-clés dans ta barre de recherches. Si aucun média national ne s’en est fait le relais, il est très probable que ce soit une fausse information.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Tech

Supprimer Instagram
Culture

Comment supprimer son compte Instagram ?

Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Humanoid Native
Source : Essow K de Pexels
Tech

SMS : avec cette astuce méconnue les enfant trompent (facilement) leurs parents

1
Source : Pexel
Tech

Votre compte Instagram ne marche plus ? Pas de panique, vous n’êtes pas seule

1
5
Lifestyle

Stylés et pointus, nos deux derniers coups de cœur signés Huawei

Taous Amrouche // Source : domaine public
Culture

Taos Amrouche : qui est l’artiste kabyle du doodle du jour ?

Source : Capture écran Instagram
Société

« Abrège frère » : accusé de misogynie, le Tiktokeur se défend

4
[Le pire du pire] Image de une • Verticale
Lifestyle

« C’était une réelle violation de mon intimité » : le pire du pire du cambriolage

Copie de [Image de une] Horizontale (1)
Culture

On a discuté polyamour et réalité virtuelle avec les autrices de la BD « Le Champ des possibles »

Taylor Swift en couverture du Time // Source : Times
Culture

Taylor Swift victime d’une prolifération de deepfakes pornographiques : il se passe quoi ?

1
numerama_a_hyper-realistic_photo_of_a_modern_working_woman_look_be8252ae-f40a-4fc5-bf13-dd8c283a9a91
Vie quotidienne

Journal de bord : j’ai essayé de comprendre l’intérêt d’une montre connectée

La pop culture s'écrit au féminin