Live now
Live now
Masquer
Source : Capture écran Instagram
Société

« Abrège frère » : accusé de misogynie, le Tiktokeur se défend

Dans un entretien accordé au « Parisien » des semaines de silence face aux critiques, le créateur de contenu a pris la parole au sujet du harcèlement sexiste engendré par la tendance qu’il a lancée.

« A toutes ces personnes qui font du cyberharcèlement, s’il vous plaît, stoppez ». C’est avec ces mots que le créateur de « Abrège frère », compte TikTok qui a atteint le million d’abonnés en seulement quelques semaines, est sorti du silence dans une interview accordée au Parisien, ce mardi 27 février. 

« Abrège frère » accusé de misogynie

Depuis plusieurs semaines, il subit de nombreuses critiques. Inspiré de tiktokeurs étrangers, le jeune homme derrière Abrège frère reprend, notamment via son compte Instagram, des vidéos « story time » de personnes racontant une histoire sur la plateforme, pour les résumer en quelques secondes.

Sauf que l’écrasante majorité des vidéos « abrégées » sont faites par des femmes, qui derrière, subissent un cyberharcèlement misogyne de la part de la communauté du TikTokeur.

« Je suis une personne qui respecte la femme »

Pour se défendre, le créateur de contenu a déclaré auprès de nos confrères du Parisien ne pas avoir eu conscience de participer au cyberharcèlement des TikTokeuses en les « abrégeant » : « Je ne fais pas de distinction de sexe ou d’origine quand je choisis d’abréger quelqu’un. Mais quand on scrolle sur nos écrans, la majorité des ‘story time’ sont racontées par des femmes ».

Et pour cause, il y a quelques jours, la créatrice de contenu Alena, qui témoignait sur la plateforme : « dès qu’il y a une meuf qui parle pendant plus d’une minute sur Tiktok et que son Tiktok marche bien, vous êtes sûrs de trouver au moins cinq commentaires de personnes qui vont tagger Abrège frère en lui disant des trucs hyper violents », déplore-t-elle dans une vidéo.

Des remarques récurrentes auxquelles « Abrège frère » répond : « Ce sont des gens que je connais qui m’ont dit qu’on me qualifiait de misogyne. Alors que je suis tout l’inverse de ça », avant de continuer : « Je ne suis pas misogyne, au contraire je pense que je suis une personne qui respecte la femme ». Tout de même conscient de « la méchanceté » et de « la haine » en ligne « antérieures à son concept », il a tenu à déclarer que le cyberharcèlement est « contre ses valeurs ».


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

4
Avatar de SoChanie
29 février 2024 à 09h02
SoChanie
Sinon, en réponse à cette hype abregefrere, y'a un compte insta (peut-être TikTok ?) qui s'est lancé qui s'appelle reflechis_frere, qui a le même principe mais avec des mascu toxiques. D'ailleurs, je suis épatée du nombre de vente de coaching masculiniste qui existe.
5
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Société

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Source : Capture d'écran
Société

« Malheureusement, j’en ai aussi fait les frais », Marine Lorphelin s’exprime sur les violences sexuelles à l’hôpital

fessee-interdite-violences-educatives
Société

En 2024, un juge relaxe un père violent au nom du « droit de correction », où va-t-on sérieusement ?

2
Sora Shimazaki / Pexels
Actualités

Un pédocriminel interdit d’IA pour les 5 prochaines années par la justice britannique, une première

3
Source : URL
Société

 « Il va la tuer… » Dans une vidéo virale, elle interpelle Macron sur les violences faites à sa mère par son ex-compagnon

Source : Robin JARRY
Sport

3 conseils pour mieux gérer sa pratique sportive quand on a ses règles

1
Source : SHVETS production de Pexels
Société

Une enquête du Parisien révèle des violences sexuelles à l’Institut national de jeunes sourds de Paris

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Violences sexuelles à l’Hôpital : Roselyne Bachelot, émue, confie son expérience dans C à vous

police pixabay
Société

À Metz, un policier qui frappait son ex-femme et ses enfants a été relaxé par la Cour d’Appel

7

La société s'écrit au féminin