Live now
Live now
Masquer
Emmanuelle, Noémie Merlant
Culture

Tout savoir sur Emmanuelle, le remake féministe du film érotique, par Audrey Diwan avec Noémie Merlant

Après avoir exploré la douleur dans l’Évènement, un film sur l’avortement, la cinéaste Audrey Diwan s’intéressera au plaisir en réalisant un remake d’Emmanuelle, le classique du cinéma érotique français. Si le nom de Léa Seydoux était attaché au projet, c’est finalement Noémie Merlant qui incarnera la jeune héroïne.

Difficile de ne pas frétiller d’impatience en apprenant que la réalisatrice féministe Audrey Diwan va signer un remake du film érotique culte Emmanuelle. Coécrit par un autre grand nom du cinéma français au féminin, Rebecca Zlotowski, le film mettra en scène une actrice s’étant illustrée dans de superbes rôles, notamment devant la caméra de Céline Sciamma : Noémie Merlant.

Emmanuelle, de quoi ça parle ?

Adapté du roman sulfureux de Emmanuelle Arsan, le film de 1974 racontait l’histoire d’une jeune femme de 19 ans qui s’installe en Thaïlande pour rejoindre son époux, duquel elle est séparée depuis 6 mois. Pour elle, ce pays va devenir le terrain d’une liberté nouvelle : celle des sens.

Que sait-on de son remake ? Dans les colonnes de Deadline, la réalisatrice Audrey Diwan a livré quelques pistes :

« Mon film va se passer de nos jours, Emmanuelle est une femme qui est proche de mon âge. Le film se déroulera à Hong Kong, dans l’hôtel de luxe où elle travaille. J’aime l’idée de ses couloirs où mes personnages se frôlent, se rencontrent, se cherchent.

Au-delà de la question des corps, je veux explorer celle d’un monde qui formate toute forme de relation, chercher comment ce système peut mal tourner, comment on se connecte aux autres, comment on touche à sa propre vulnérabilité. De quoi tisser entre eux des liens de plus en plus profonds. Avec un inconnu notamment, un client de l’hôtel. Mais je n’en dirai pas plus pour l’instant. C’est le principe, ce que nous montrons et ce que nous cachons. »

Qui est au casting d’Emmanuelle ?

Qui pour succéder à Sylvia Kristel, l’actrice ayant donné un visage à Emmanuelle dans le film original de Just Jaeckin sorti en 1974 et ayant rassemblé plus de 50 millions de spectateurs ?

En mai dernier, on apprenait que le choix d’Audrey Diwan s’était fixé sur l’une des plus grandes stars françaises, Léa Seydoux, dont on ne compte plus le nombre d’apparitions dans des films célèbres.

Pourtant, presque un an plus tard, le projet a évolué et c’est un nouveau nom qui a été avancé pour incarner Emmanuelle. Il s’agit de la révélation de Portrait de la jeune fille en feu, l’Innocent ou encore Tár, Noémie Merlant.

À ses côtés, on retrouvera la britannique Naomi Watts (Mulholland Drive), Jamie Campbell Bower vu dans Stranger Things Will Sharpe de The White Lotus ou encore Anthony Wong et Chacha Huang.

Noémie Merlant « redéfinit la femme française »

Pour Deadline, Audrey Diwan a expliqué pourquoi ce choix s’était finalement imposé à elle comme une évidence :

« J’adore Léa Seydoux, je veux faire un film avec elle un jour. Mais elle ne colle pas au personnage que j’imaginais. De Portrait de la jeune fille en feu à Tár, je n’ai cessé d’être séduite par la force du jeu de Noémie. Elle embrasse l’idée du personnage, capable de jouer à la fois l’autorité et la séduction. Elle redéfinit la femme française.

Son attitude, son sourire, ce soupçon d’insolence qui affleure à la surface de son visage. Je suis également sensible à l’idée de trouver en mon actrice une partenaire intellectuelle, avec qui créer le personnage. »

noémie merlant
Portait de la jeune fille en feu, © Pyramide

Un film féministe d’Audrey Diwan

Derrière ce remake du sulfureux film de Just Jaeckin, interdit aux moins de 16 ans lors de sa sortie dans les années 1970, on retrouve l’imaginaire de deux femmes cinéastes : Audrey Diwan et Rebecca Zlotowski, qui co-signeront le scénario.

La cinéaste Rebecca Zlotowski est connue pour ses films mettant en scène des personnages féminins riches, comme Une fille facile avec Zahia ou encore Les enfants des autres, porté par Virginie Efira.

Quant à la réalisatrice de ce remake, elle était au centre de l’attention des féministes en 2021 avec le sublime L’Évènement, un film sur un avortement clandestin dans les années 1960, qui faisait déjà la part belle à l’expérience de son héroïne principale. Le female gaze servant de matrice au cinéma d’Audrey Diwan, cette dernière a expliqué à Deadline :

« J’adore les histoires racontées à travers le corps, explique Audrey Diwan à Deadline. Avec L’Événement, j’ai passé ces dernières années à explorer l’idée de la douleur. Ensuite […] j’ai eu envie d’explorer le plaisir. »

Ça sort quand ?

Si on ignore encore la date de sortie précise du film, on sait que le tournage a débuté en octobre 2022 à Hong Kong. On s’autorise donc à penser qu’il ne faudra plus patienter trop longtemps.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de Ai Haibara
17 février 2023 à 17h02
Ai Haibara
Très intriguée par le "féministe", parce que l'original n'a rien de féministe. Quel malaise ce film.
1
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

« Penelope n’est jamais réduite à son corps », pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

1
Source : NBC
Séries

« Il me rend souvent visite » : Courtney Cox se confie sur Matthew Perry

netflix-selection-films-feministes
Cinéma

Les 7 meilleurs films et séries féministes à voir sur Netflix

3
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

La pop culture s'écrit au féminin