Céline Sciamma explore les relations mère-fille différemment dans son nouveau film


Céline Sciamma continue de tirer le portrait de femmes dans son tout nouveau film Petite Maman, une fiction qui explore de nouveaux horizons et séduit déjà les critiques.

Céline Sciamma explore les relations mère-fille différemment dans son nouveau film

Après l’incandescent Portrait de la jeune fille en feu, Céline Sciamma explore de nouveau le féminin en construction dans son nouveau film Petite Maman.

Mais ici, les personnages sont bien différents.

Petite Maman de Céline Sciamma, qu’est-ce que c’est ?

Présenté cette semaine à la Berlinale, l’un des festivals de cinéma les plus importants au monde, qui se tient tous les ans depuis 1951 dans la capitale allemande (mais se déroule cette année en ligne), Petite Maman a pu répandre un peu de la magie de Céline Sciamma sur les écrans d’ordinateur.

Petite Maman, c’est le cinquième long-métrage de sa réalisatrice, qui a toujours à cœur de raconter des histoires de femmes. Dans cette nouvelle fiction, Céline Sciamma balade sa caméra sur le visage de Nelly, qui a huit ans et vient de perdre sa grand-mère.

Elle part avec ses parents vider la maison d’enfance de sa mère, Marion. Nelly est heureuse d’explorer cette maison et les bois qui l’entourent, où sa mère construisait une cabane. Un matin, la tristesse pousse la mère à partir.

C’est là que l’héroïne rencontre une petite fille dans les bois. Elle construit une cabane, elle a son âge et elle s’appelle Marion. Il s’agit de sa propre mère, lorsqu’elle était petite…

À la lisière du fantastique, Céline Sciamma explore en seulement 1h12 de nouveaux horizons filmiques. Et ça semble lui réussir !

Petite Maman, encensé après son passage à la Berlinale

Il est rare que les œuvres de la cinéaste n’aient pas droit à une pluie d’éloges. Depuis son tout premier film Naissance des pieuvres, en 2007, Céline Sciamma s’offre généralement bonne presse — jusqu’à remporter un César en 2020 pour Portrait de la jeune fille en feu.

Et cette année ne fera pas exception.

En effet, dans Paris Match, on peut lire au sujet de Petite Maman : « Peut-être le plus beau film de Céline Sciamma depuis “Tomboy” ». Dans Télérama, Frédéric Strauss écrit « Étonnant et admirable film qui parle de tristesse, de consolation, de séparation et de réunion, avec beaucoup de pudeur et avec autant de passion ». Libération quant à lui expose : « Un nouveau Sciamma emballant qui a ses chances au palmarès ».

Ainsi, il ne serait pas étonnant que ce court film de 1h12 vaille à Céline Sciamma quelques récompenses et une place dans nos cœurs. C’est en tout cas tout ce qu’on lui souhaite !

Pour l’instant, Petite Maman, avec Joséphine Sanz, Gabrielle Sanz et Nina Meurisse, n’est pas daté, mais devrait sortir au cinéma courant de l’année 2021, si toutefois les salles rouvrent un jour.

À lire aussi : L’une des meilleures séries du printemps est sur Salto, et elle ne ressemble à aucune autre

Kalindi Ramphul

Kalindi Ramphul


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!