La nostalgie du début des années 2010 émerge sur les réseaux sociaux


L'année 2020 fait naître la nostalgie du début des années 2010. Sur Tiktok en particulier, les gens se rappellent notamment la fameuse esthétique Tumblr de cette période.

La nostalgie du début des années 2010 émerge sur les réseaux sociaux

Ces temps-ci, une certaine nostalgie des années 2010 émerge sur les réseaux sociaux. C’est le phénomène sur lequel s’est penchée une rédactrice de Vox en interrogeant des expertes.

Cette tendance consiste principalement à se remémorer avec mélancolie l’esthétique Tumblr de 2014 et du début des années 2010 en général.

La nostalgie du début des années 2010 apparaît sur les réseaux

En 2014, j’étais personnellement en première année d’études supérieures et je me sentais assez loin du monde.

Mais de 2011 à 2013, j’étais au lycée et en effet, cette période ravive des souvenirs et une esthétique particulière…

En ce qui concerne la tendance dont parle Vox, elle est surtout perpétuée par les actuels adolescents et jeunes adultes, et pour eux cela se réfère donc plutôt à leurs années collège et au début du lycée.

La volonté de certains à revivre une époque antérieure me rend perplexe. La société était forcément moins évoluée. Les droits des femmes, les droits LGBT, les tabous des règles, des maladies mentales… tout cela ne cesse de progresser et nostalgie ou non, je ne voudrais pour rien au monde revenir ne serait-ce qu’un an en arrière.

Cela dit, quand il s’agit uniquement de la nostalgie d’une esthétique, je comprends tout à fait. C’est le principe de la mode, de se servir dans les époques passées.

C’est d’ailleurs ce que fait la tendance romantique et le CottageCore, en prenant les bonnes choses qu’il y a à prendre dans le 18, 19 et début du 20ème siècle, des périodes qui furent de manière générale assez horribles pour beaucoup de gens (pour cause de maladies, pauvreté et j’en passe).

Reprendre une esthétique et certains éléments en les modernisant, c’est super. Prétendre vouloir être née à cette époque… C’est autre chose.

C’est une illusion et c’est là qu’une tendance commence un peu à me déranger. Il est toujours important de remettre les choses dans leur contexte !

La nostalgie des années 2010 ne semble pas faire l’éloge de cette période en elle-même, mais il n’est pas non plus uniquement question de regretter son esthétique. Je t’invite à continuer à lire car je vais développer.

En 2020, des jeunes gens sont nostalgiques de 2014

Cortney Kerans, responsable des communications chez Tumblr, a remarqué que quelque chose d’étrange se passait en ce moment.

Le film d’animation Megamind, sorti en 2010, aurait été le film le plus populaire de la plate-forme la semaine du 16 mars.

C’était d’après elle extrêmement étrange parce qu’il n’y avait rien dans l’actualité qui aurait pu faire reparler de ce film.

Lorsque Cortney Kerans a analysé les tendances, elle a alors remarqué que beaucoup de personnes qui étaient déjà sur les réseaux au début des années 2010 redécouvraient ces derniers temps leurs posts et intérêts de l’époque, comme les sagas Twilight ou Divergente.

Krystine Batcho, professeure de psychologie qui étudie la nostalgie au Collège Le Moyne, trouve que rien de tout cela n’est surprenant en période de pandémie mondiale.

La vie telle que nous la connaissions il y a un mois pourrait ne jamais être la même.

Nous aspirons donc à revivre notre passé à défaut d’autre chose.

Cette professeure en psychologie explique aussi que les jeunes qui atteignent la fin de leur adolescence et le début de la vingtaine sont le groupe d’âge le plus prédisposé au sentiment de nostalgie.

En effet, c’est un tournant décisif de la vie, où l’enfance se termine pour de bon.

Ce n’est donc pas réellement d’événements en particulier du début des années 2010 dont les gens sont nostalgiques. C’est le fait que ces années soient associées à une période de leur vie où ils étaient encore en plein milieu du lycée ou du collège, ce qui en fait une époque moins incertaine pour eux que leur quotidien actuel.

La professeure précise :

Ce dont les gens ont envie, c’est de la période où ils ont eu moins de soucis, le plus de plaisir innocent, et le plus grand soutien émotionnel pendant les moments difficiles.

Au final, il est tout à fait possible voire commun d’être nostalgique d’une période pas forcément confortable de notre vie ou qui ne nous évoque pas de bons souvenirs.

Anna Tulenko, une étudiante de 18 ans interrogée par le magazine, explique que cette nostalgie de l’année 2014 vient du fait que la musique qu’elle écoutait au moment de son adolescence par exemple, était justement une échappatoire.

La réécouter aujourd’hui fait naître et le sentiment réconfortant qui provoque la nostalgie.

Anna a composé une vidéo avec des amies, dans laquelle elles se transforment en les versions 2014 d’elles-mêmes.

@doofenshmirtz48POV: it’s 2014 ft. The girls❤️##workdistractions##fyp##foryou##tumblr##egirl##friends##girls##2014##indie##xyzbca##indiegirl##styleinspo##aesthetic##articmonkeys##fy♬ 2014 tingz – doofenshmirtz48

Le son utilisé se nomme 2014 things et c’est là que tu peux trouver d’autres vidéos qui mettent en lumière les tendances mode de 2014 et notamment l’esthétique Tumblr.

Si avec le temps, on en vient à réaliser que certaines de nos angoisses d’adolescentes étaient un peu futiles, la nostalgie vient du fait que malgré tout, cette période évoque un sentiment familier.

La pandémie de coronavirus est une raison supplémentaire de repenser à un temps qui paraît plus simple.

Comme c’est le cas de plus en plus, il existe de nombreuses tendances et le grunge n’était pas la seule à faire parler d’elle en 2014. Mais sur Tumblr, c’est celle qui prédominait.

Et évidemment, sur Tumblr, les looks sont toujours plus poussés que dans la vraie vie.

Ce que montre bien ce TikTok façon « attentes vs. réalité » !

@livythepiggy2014 tumblr was iconic… ##musiclives ##fyp ##foryou ##tiktokdiy ##leavingmybody ##tumblr♬ 2014 tingz – doofenshmirtz48

Si tu vivais une période décisive de ta vie début 2010, il est probable que ce soit une époque nostalgique pour toi parce que ça te ramène à une période à laquelle de nouvelles choses ont émergées.

Peut-être découvrais-tu une saga, une série, un livre ou un artiste qui ravivera toujours en toi des sentiments propres à ce moment de ta vie, qui ne sont pas forcément directement associés à cette découverte.

Des choses continuent à émerger chaque année, mais pour une raison qui m’échappe, ce n’est plus pareil lorsqu’on est adulte.

Les choses nous marquent davantage quand on est jeunes, sûrement parce qu’elles nous forgent et font partie de notre croissance et nous laisse alors une plus grosse marque.

Du moins, c’est mon propre ressenti.

2014, l’année du grand retour du grunge

En revanche, je me rappelle en effet qu’entre 2014 et 2016, il y avait une vraie tendance grunge, c’est là que le rouge à lèvres foncé à fait son gros come back. La couleur phare était le bordeaux en make up comme en maroquinerie, et les chokers connaissaient leur grand retour en force.

Le revival des années 1990 a, en effet, réellement débuté en 2014 et il était très grunge, il y avait peu de couleurs claires dans cette mode.

Aujourd’hui, la mode des années 1990 s’est étendue autant au 80’s qu’au 2000’s et revisite également ses cotés les plus amusants et colorés.

Je me rappelle me promener au centre commercial et me rendre réellement compte à quel point la mode était au grunge, sans que les gens ne s’en rendent forcément compte eux-même.

Je me rappelle avoir complimenté une amie sur son look hyper grunge et elle avait paru étonnée que je qualifie sa tenue ainsi. Elle avait suivi cette tendance du moment qui était partout et qui lui plaisait, sans forcément se rendre compte que ça faisait de sa tenue un look « grunge ».

La mode que je voyais partout dans les rues de la ville, c’était les chokers noirs, le rouge à lèvre foncé, les smokey eyes, beaucoup de bordeaux, de noir, des chemises à carreaux et des t-shirts de groupe

J’ai pensé que c’était amusant car j’ai toujours apprécié le look grunge/punk/rock sans vraiment adopter ce style à fond. En partie faute de trouver des vêtements qui me plaisaient vraiment dans ce style étant donné qu’évidemment, ils n’étaient pas commercialisés puisque ce n’était pas encore (ou plus) à la mode.

Je suivait d’ailleurs l’influenceuse Luanna qui pour moi était ultra originale dans son style grunge très 90’s, et elle m’a inspirée à chercher partout un choker sans succès.

Quelques années plus tard, ce style est devenu le style le plus répandu ! Les chokers, ce n’est plus cela qui manquait.

Pour le coup, les esthétiques montrés sur les TikToks plus hauts sont surtout propres à ce qui se passait sur Tumblr.

Certes, ce style grunge était bel et bien à la mode entre 2014 et 2016 et se voyait aussi dans la rue, mais en moins prononcé que sur les réseaux (comme c’est souvent le cas pour ce genre de tendances).

Ce que m’évoque la nostalgie des années 2010

En ce qui me concerne, le début des années 2010 est pour moi associé à mes années lycée et au début de mes études.

Ça m’évoque en effet la grande mode du genre fantastique et notamment des séries du genre qui ont marqué cette période pour moi comme Vampire Diaries et Teen Wolf.

C’est aussi une période marquée par la grande mode des films post-apocalyptiques jeune adulte comme Hunger Games Divergente, Labyrinthe… Et notamment des protagonistes adolescentes badass.

Harry Potter venait de se terminer, et c’était le moment pour d’autres grandes sagas de prendre le relais.

En terme d’esthétique et notamment de mode, le début des années 2010 marque la fin de la série Gossip Girl qui laisse place aux multiples inspirations mode de Pretty Little Liars.

C’était aussi la fin de la série Skins, qui cependant n’est jamais vraiment devenue passée. Aujourd’hui encore, les ados sur TikTok y font beaucoup référence.

À la fin du collège, je découvrais la série et les looks de Skins m’ont beaucoup marquée et ont continué de m’influencer au lycée.

D’ailleurs, en 2013 sortait la dernière saison de Skins. C’était aussi ma dernière année de lycée, et cette saison ne se passait plus au lycée mais cinq ans plus tard. Elle dressait le portrait d’une vie d’adulte bien loin de la folie douce des saisons précédentes, et montrait des quotidiens devenus mornes voire glauques, d’un réalisme parfois dérangeant.

Sympathique mise en bouche de la vie d’adulte !

C’est aussi la période à laquelle Taylor Momsen, découverte justement dans Gossip Girl, marquait la fin de cette période en se lançant dans une carrière de rockeuse. Elle aussi m’a accompagnée tout le lycée durant et a contribué a entretenir mes influences grungy déjà née en partie avec Skins.

À lire aussi : Ces meufs de séries hyper stylées qui m’ont inspirée au lycée

Le début des années 2010 rime aussi avec les premières soirées et donc les musiques de l’époque qui font toujours naître ce fameux sentiment nostalgique en moi quand elles parviennent à mes oreilles, du fait qu’elles sont associées à ces premiers pas sur le dancefloor (ici, comprendre le salon de mes copines/les vielle salles de village louées pour les anniversaires).

Bien que les choses allaient bien pour moi au lycée, elles auraient pu être vraiment ultra cool si je n’avais pas été prise dans une toile d’araignée de l’enfer qui s’appelle l’anxiété.

C’est avec le recul que je me rends d’autant plus compte que c’est la période qui fut la pire pour moi en terme d’anxiété et de déprime, encore une raison pour laquelle je ne voudrais pas revenir à cette époque antérieure.

Et pourtant, je confirme que ça ne m’empêche pas de ressentir une certaine nostalgie pour certains aspects de cette période !

Et toi, que t’évoque le début/milieu des années 2010 ? Quelle est la période qui te laisse le plus grand sentiment de nostalgie, que ç’ait été une période heureuse de ta vie ou non ?

À lire aussi : Adopte le look egirl, les meufs populaires de Tik Tok

Caroline Arénas

Caroline Arénas

Carotte est rédactrice Mode. Elle aime tout ce qui est les chiots, les graines et l'automne. C'est aussi elle qui écrit cette description à la troisième personne.

Tous ses articles

Commentaires

KittyKiller

Perso, le début des années 2010, ça m'évoque plutôt l'invasion des hipsters première génération (Wayfarers, moustache et chemise à carreaux) puis leur évolution (man-bun et t-shirt échancré), le boom du vintage et surtout des 80s', le minimalisme chic à la Phoebe Philo, le gros carton du pseudo-premium à la SMCP et The Kooples, la persistance des uniformes skinny - perfecto ou hoodie devant les lycées, tout du long la réelle popularisation du streetwear (coucou Gosha, coucou Ricardo Tisci), un peu plus tardivement le normcore, les Stan Smith, le denim japonais et les prémices du retour du ringard (claquettes de piscine - chaussettes, gros carton en école de mode circa 2014). (Et tout ça à la fois :dunno:) Mais je suis vieille, je commençais déjà à bosser à cette époque. Je m'amusais follement vestimentairement parlant dès que je sortais du taff (et un peu au taff aussi d'ailleurs, je commençais à prendre certaines libertés), mais je n'ai pas de grande nostalgie, il n'y a rien que j'ai encore envie de mettre que je ne puisse plus porter (et je m'éclate encore cent fois plus avec le revival late 90s' - early 00s'). En revanche il y a des articles qui m'apparaissent clairement datés (des formes de chaussures ou de jean, notamment).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!