Live now
Live now
Masquer
Source : Sofyabolotinaphotos
Daronne

Photos d’enfants sur les réseaux sociaux : une nouvelle loi protège leur droit à l’image

Ce texte, voté à l’unanimité à l’Assemblée nationale, prévoit une interdiction totale de l’exercice du droit à l’image de certains parents qui postent de manière abusive des images de leurs enfants.

C’est une petite avancée. Mardi 6 février, l’Assemblée nationale a définitivement adopté à l’unanimité une proposition de loi visant à mieux protéger le droit à l’image des enfants face aux dérives de certains parents, qui les exposent sur les réseaux sociaux.

Ce texte, débattu une première fois en mars 2023 à l’Assemblée Nationale, a été voté en réponse aux dérapages dénoncés par plusieurs associations, dénonçant les parents qui partagent l’intimité de leurs enfants, afin d’obtenir des revenus publicitaires.

Une notion de « vie privée » pour les enfants

Concrètement, la loi introduit la notion de « vie privée » de l’enfant dans la définition de l’autorité parentale du Code civil. Mais elle précise que le droit à l’image du mineur est protégé « en commun » par les deux parents, en tenant compte de l’avis de l’enfant. S’il y a désaccord entre parents, le juge pourra interdire à l’un d’eux « de publier ou diffuser tout contenu relatif à l’enfant sans l’autorisation de l’autre parent », explique le texte consulté par l’Agence France Presse.

Dans les cas graves d’atteinte à la dignité d’un enfant, un juge pourra confier son droit à l’image à un autre membre de la famille. Lors de cas graves, le juge peut procéder à une délégation totale de l’exercice du droit à l’image des parents sur leurs enfants.

À lire aussi : Photos d’enfants sur les réseaux sociaux : l’Assemblée adopte la déchéance « d’autorité parentale numérique »

Le texte a néanmoins été critiqué par des associations, notamment La Voix de l’Enfant. Selon sa présidente, Martine Brousse, interrogée ce matin par franceinfo jeudi 8 février, cette loi est du « saupoudrage ». Si elle se « félicite que les politiques s’emparent de cette question », elle souhaite « une réelle réflexion, des travaux et une grande loi sur le numérique ». Elle estime que ce texte doit être accompagné d’une campagne de sensibilisation à destination des parents.

Car, pour rappel « 50 % des photographies qui s’échangent sur les forums pédopornographiques avaient été initialement publiées par les parents sur leurs réseaux sociaux », ont rappelé les députés, selon les chiffres d’une enquête Australienne qui date de 2015.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

Avant, j'avais des principes. Maintenant, j'ai des enfants. // Source : Pixelshot
Daronne

Ces promesses que je m’étais faites avant d’avoir des enfants

6
Source : sofyabolotinaphotos
Food

La recette facile des macarons de Saint-Pierre-et-Miquelon

6
Source : Canva pro
Daronne

Connaissez-vous la recette facile de la pâte à modeler maison

Source : Canva
Daronne

La nouvelle tendance TikTok ? Des parents filment leurs enfants dire des injures

6
Source : Getty Images Signature
Vis ta vie

Top 4 des types de clients croisés au café du coin, en télétravail

Source : @cakebycourtney sur TikTok - Capture d'écran
Sport

Alerte chialade : une petite fille aide sa mère à terminer son marathon

Source : Oneinchpunch
Chère Daronne

Help, je manque de confiance en moi et j’ai peur de tout faire foirer avec mon nouveau mec

5
Source : Photocreo
Daronne

Les athlètes, aussi parents, pourront bénéficier d’une dérogation pendant les JO de Paris 2024

Léonore Moncond’huy // Source : France 3 Régions
Actualités France

Vers une loi en faveur d’une indemnisation du congé maternité pour les élues ?

Peut-on détester les enfants des autres // Source : Getty Images signature
Daronne

A-t-on le droit de détester les enfants des autres ?

27

Pour les meufs qui gèrent