Live now
Live now
Masquer
cosmetiques-solides
Hygiène

Les cosmétiques solides sont cool pour la planète, mais sont-ils efficaces et bons pour la santé ?

Les cosmétiques solides ont révolutionnés notre manière de consommer la beauté. Mais sont-ils aussi bons pour pour la peau et la santé qu’on le croit ?

Autrefois présents seulement dans les rayons bio des supermarchés, les cosmétiques solides sont devenus peu à peu aussi cool que leurs homologues liquides. Formules pointues, actifs intéressants, bienfaits pour l’environnement… jusque-là on n’avait pas grand chose à leur reprocher !

Problème : le magazine 60 Millions de Consommateurs a trouvé la faille en étudiant dix shampooings, neuf dentifrices et huit déodorants solides différents. 

Cosmétiques solides : les bons points 

Moins d’emballage et des formulations plutôt correctes dans l’ensemble

L’avantage avec les cosmétiques solides, c’est qu’ils ne contiennent pas — ou peu — d’eau. Du coup, ils n’ont pas besoin d’être emballés dans du plastique pour pouvoir être conservés et amenés d’un point A à un point B !

Un réel avantage puisque qui dit moins d’eau et d’emballage, dit forcément moins de poids à transporter ce qui fait drastiquement baisser le bilan carbone par rapport à un produit liquide. 

Autre élément rassurant : tous les produits solides testé disposent, à quelques exceptions près, d’un Cosméto’Score A ou B ; pour rappel, il s’agit d’un système de notation des cosmétiques (indépendant des lobbies industriels) mis au point par l’Institut National de la consommation. Il permet d’évaluer « l’impact des produits à la fois pour la santé et pour l’environnement » selon 60 Millions de Consommateurs.

Si on parle de « quelques exceptions près », c’est parce que certains cosmétiques incluent des actifs ou molécules qui peuvent être « irritants, sensibilisants ou nocifs pour l’environnement ». 

sincerely-media-gKqUuChJ83g-unsplash
@sincerelymedia via Unsplash

Cosmétiques solides : les mauvais points 

Un manque d’efficacité des shampoings solides 

Les shampoings solides sont clivants. Soit on les adore car ils prennent peu de place et sont souvent formulés sans silicones, sulfates ou (mauvais) parabènes, soit on les déteste.

Dans l’ensemble, les vingts panélistes ont jugés l’efficacité de ce type de produit plutôt correcte mais après un mois de test, ces derniers reviennent souvent aux formats liquides et conventionnels pour obtenir plus d’efficience.  

Les dentifrices solides ne sont pas à la hauteur 

La particularité des dentifrices solides, c’est qu’ils sont généralement — tous sauf un ici — sans conservateurs. Un paramètre à prendre en compte puisque la bouche est un milieu très fertile pour les bactéries.

En partageant un seul et même galet dans une famille, par exemple (en y frottant régulièrement sa brosse à dents), on peut créer un terrain de choix pour le développement bactérien. 

Autre fait alarmant : les dentifrices solides contiennent tous des éléments moussants et abrasifs pour l’émail comme pour la santé bucco-dentaire (siwak, kaolin, hydroxyapatite, charbon, carbonate de calcium). 

Attention aux ingrédients allergisants dans les déodorants  

Si les déodorants testés pour 60 Millions de Consommateurs disposent en majorité d’une composition propre sans ingrédients controversés comme les sels d’aluminums, le magazine note tout de même qu’ils peuvent contenir des huiles essentielles allergisantes et sensibilisantes pour la peau mais aussi du bicarbonate de sodium.

Ces derniers sont présents pour assurer l’aspect anti-microbien des produits mais aussi pour les parfumer. En revanche, ils peuvent représenter un risque pour les nourrissons, les femmes enceintes (dans le cas des huiles essentielles) et pour les personnes ayant la peau fragile. Le risque ? Des réactions vives au bicarbonate de sodium. Alors restez vigilantes et testez les nouveaux produits sur de petites zones avant de vous en badigeonner !

À lire aussi : Pour la peau aussi, l’avoine fait des miracles : il n’y a pas que le porridge dans la vie !

Crédits de l’image de une : @Unsplash.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

11
Avatar de Ikaria
4 janvier 2023 à 09h01
Ikaria
@PrincessMey merci pour ton retour ! Je n’avais pas fait attention qu’Aroma-Zone proposait dû rechargeable. Je vais regarder aussi côté maquillage, ça peut être intéressant
@Matilda Verdebois je ne connaissais pas du tout mais d’après leur site ils ont l’air toujours ouvert. Je trouve le système de consigne pas mal, à voir après si les produits conviendraient à ma peau. Merci pour la recommendation en tout cas !
1
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Hygiène

Source : @Photo de Goby sur Unsplash
Hygiène

Brosse à dents électrique : connaissez-vous cette cette fonction principale (et très utile) ?

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
brosser-dents-matin-petit-dejeuner
Hygiène

Faut-il se laver les dents avant ou après le petit-déjeuner ?

2
poil-rasage-epilation-repousse
Beauté

Non, le rasage et l’épilation ne modifient pas le poil (même si on a l’impression du contraire)

5
Source : @ Anna Shvets
Bien-être

Que risque-t-on lorsqu’on se lave les mains trop souvent ? 

3
Source : @ROMAN ODINTSOV
Beauté

Non, tester un fond de teint sur sa main n’est pas la meilleure idée et voici pourquoi 

Les meilleures brosses à dents électriques // Source : Montage Audrey Godefroy pour Numerama, photo RossHelen
Hygiène

Brosse à dents électrique : nos conseils pour acheter le modèle fait pour vous

vulve-hygiene-intime-recommandations
Hygiène

Prendre soin de sa vulve : ce que les spécialistes recommandent

2
Culotte 100 % clipsable Valentina My Joy // Source : My Joy
Lifestyle

4 raisons de passer aux culottes menstruelles clipsables

[Site web] Visuel vertical Édito-2 copie
Bien-être

Une taie d’oreiller pas lavée depuis 7 jours serait plus sale que la lunette des toilettes d’après une étude 

37
elia-culotte-menstruelle-detachable-charlotte
Lifestyle

J’ai testé pour vous : la culotte menstruelle détachable au boulot

7

La vie s'écrit au féminin