Live now
Live now
Masquer
les-meilleures-series-fin-avril-2022
Mode

Les 5 meilleures séries à voir en ce moment, entre SF léchée et comédie romantique gay

Le catalogue des plateformes de streaming ne cesse jamais de s’intensifier. En ce beau début d’avril, voilà quelles sont les nouvelles productions qui nous ont charmées.

Initialement publié le 29 avril 2022 — 

Difficile de serpenter en toute tranquillité parmi la myriade de contenus que proposent chaque semaine Netflix, Prime Video, OCS, Canal+, Disney+ et autres Apple TV+.

Pour vous aider à y voir clair, et surtout à faire des choix, on vous a concocté un petit guide des meilleurs programmes de cette fin de mois, qui succèdent aux excellents En Thérapie saison 2, Single Drunk Female, Sentinelles et Slow Horses, sortis plus tôt en avril.

Heartstopper, à voir sur Netflix

Les romances adolescentes prenant comme protagonistes principaux des personnes gays ne sont pas monnaie-courante et il est encourageant d’en voir une qui suscite l’intérêt des abonnés de la plateforme Netflix.

En effet, depuis quelques jours, la série Heartstopper, qui raconte l’histoire de Charlie et Nick, deux lycéens passionnés de rugby, qui deviennent vite amis, cartonne sur Netflix.

Rien d’étonnant à cela : le roman graphique dont l’histoire est tirée a été un véritable best-seller !

c572934_465586112-heartstopper-season1-episode4-00-22-06-09
Photo tirée de la série Heartstopper via Netflix

Heartstopper, c’est un roman graphique très cute, où les personnages sont attachants, solaires, où l’histoire d’amour rappelle celles de nos premiers émois et sent bon les fleurs et les chamallows.

Cela n’empêche pas des sujets majeurs d’être abordés — que ce soit la question de l’homophobie, des troubles du comportement alimentaire — mais ce qu’on retient surtout, ce sont les premières amours toutes douces, sans coup bas, sans trahison, sans drama. Merci quoi.

Voir Heartstopper sur Netflix

Bang Bang Baby, à voir sur Amazon Prime Video

Alice n’est pas une ado très joyeuse. Difficile pour elle de mener une vie insouciante, faite de fêtes et d’amitiés, quand son père a été tué sous ses yeux alors qu’elle n’était qu’une enfant.

Un jour, Alice tombe sur une photo dans un journal. La photo d’un homme qui ressemble étrangement à son père.

Alice, sûre que sa mère lui a menti sur le décès du paternel, prend un bus pour Milan et se rend dans une maison qu’elle croit être celle de sa grand-mère paternelle.

Elle y trouve bien la femme qu’elle était venue chercher, une femme abrupte et menaçante, qui prend toutefois immédiatement Alice sous son aile.

À la demande de l’adolescente, elle l’accompagne jusqu’à un centre de détention, où son père se tient dans une cellule.

Alice, émue, déconcertée, promet à son père de l’aider à sortir de là, et à faire disparaître les preuves de sa culpabilité dans on ne sait quelle affaire.

C’est le début d’une nouvelle vie pour Alice, une vie violente, au sein d’une organisation mafieuse, qui va profondément modifier sa vision du monde et de l’humanité.

Une série en forme de vraie petite claque qui a ébloui, au début du mois d’avril, le festival Canneséries.

Pour approfondir notre compréhension de cette série à la fois pop, de par son esthétique 80’s, et terriblement sombre, on a tenu à rencontrer son réalisateur. Vous pouvez d’ores et déjà lire son Interview ici !

Voir Bang Bang Baby sur Prime Video

We Own This City, à voir sur OCS

Voilà des semaines qu’on bave devant la bande-annonce de We Own This City. Déjà, parce que dedans il y a Jon Bernthal, aka l’un des acteurs les plus doués de sa génération, qu’on a pu apercevoir dans The Punisher ou plus anciennement dans The Walking Dead.

Ensuite, parce que c’est une série policière qui nous semblait particulièrement contemplative et dont la photo, soignée, présageait de quelques bonnes heures devant la télé.

Et force est de constater qu’on a pas été déçue ! We Own This City, bien qu’un poil lente, conjugue une splendide esthétique urbaine à un sens aigu du storytelling, sans oublier d’aborder des sujets inhérents à son thème comme les violences policières.

Adapté du livre éponyme du journaliste Justin Fenton, We Own This City raconte l’histoire de la Gun Trace Task Force de la police de Baltimore.

Ce groupe de travail a été conçu pour éloigner les criminels violents des rues de Baltimore face à la recrudescence de meurtres dans la ville.

L’unité a fini par fonctionner comme une organisation criminelle à part entière, avec des agents qui volent l’argent de personnes qu’ils prétendent suspectes, effectuent des perquisitions illégales, placent des preuves et extorquent de l’argent aux trafiquants de drogue.

Pas très jojo tout ça.

Voir We Own This City sur OCS

Russian Doll, saison 2, à voir sur Netlix

https://www.youtube.com/watch?v=QvEyUOoLehI

Depuis 1998, Natasha Lyonne a enchaîné plusieurs dizaines de tournages pour le cinéma et la télévision.

Pourtant, ce n’est réellement qu’en 2013 que l’actrice de 42 ans se fait connaître du grand public, pour son rôle dans l’excellente Orange Is the New Black.

Quelques années après que sa côte a explosé, elle a tenu en 2019 le rôle titre de la série Netflix drôle et poétique Poupée russe qui s’offre aujourd’hui une saison 2.

On se doute qu’avec les trois années qui ont passé depuis la sortie de la saison 1, vous avez totalement oublié les enjeux du programme. Peut-être même son intrigue. Alors laissez-nous vous faire une piqure de rappel.

Poupée russe, c’était l’histoire d’une femme prise au piège d’une mystérieuse boucle temporelle. Et la pire qui soit !

Chaque jour, la jeune femme revit une nuit de fête et d’ivresse à l’issue de laquelle elle décède.

Et à chaque fois, elle se réveille indemne, condamnée à revivre sa dernière soirée sur Terre.

Elle doit alors mener l’enquête pour comprendre ce qui lui est arrivé et sortir de cette boucle infernale.

Pour notre part, Poupée russe fût une belle et singulière découverte, dont le succès sur sa plateforme de naissance était largement méritée. Et que dire de cette saison 2, encore plus aboutie, encore plus rythmée, si ce n’est qu’on ne regrette pas d’avoir attendu.

Halo, à voir sur Canal+

Si vous êtes amatrice de jeux vidéo, alors vous avez sans doute entendu parler de Halo, un jeu résolument culte, sur lequel se sont acharnés pendant des heures des millions de gamers à travers le monde.

Désormais, ce jeu s’offre une série, d’ores et déjà disponible sur Canal+.

Portée par Pablo Schreiber, Shabana Azmi et Natascha McElhone, entre autres talents, Halo est un programme britannico-américain bien bourrin à base de méchantes créatures extra-terrestres, de types avec des gros guns et d’explosions, qui épouse parfaitement l’esthétique du jeu-vidéo, ce qui ne vous dépaysera pas si vous avez aimé y jouer.

Personnellement, on a pas été très emballée par les premiers épisodes du programme, mais c’est sans doute parce qu’on a jamais joué au jeu en question.

Halo, c’est l’histoire (un peu mal dégrossie) d’une guerre intergalactique qui se déroule au 26è siècle. Alors que l’humanité toute entière vit sous le joug d’une menace extraterrestre, le Dr. Halsey, une brillante scientifique, a créé les Spartans, des super-soldats génétiquement et technologiquement améliorés pour booster les capacités physiques et mentales. 

Il est donc temps de combattre.

Voir Halo sur Canal+

Vous avez désormais 5 belles séries à découvrir et mater ce week-end, et il y en a pour tous les goûts !

À lire aussi : Vous allez prendre une gifle devant cette série sur une ado en quête d’amour paternel, déjà dispo sur Prime

Crédit photo à la une : Heartstopper via Netflix


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Mode

6 gilets sans manches tendance pour le printemps-été 2024 // Source : Antik Batik / Balzac Paris / Shiwi via Zalando
Conseils mode

Les gilets sans manches sont-ils toujours tendance ?

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
edouard-baer
Mode

Édouard Baer accusé d’agressions sexuelles par six femmes

2
Monoprix sort une collection mode issue de stocks dormants de grandes maison du luxe à petit prix // Source : Monoprix
Actualité mode

Monoprix sort une collection mode faite avec les tissus de grandes maisons : du luxe à petit prix ?

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP, signe d'un retour de hype pour l'enseigne.jpg // Source : Capture d'écran Instagram de Zac Posen
Actualité mode

Anne Hathaway, éblouissante en robe GAP : signe d’un retour de hype pour l’enseigne ?

1
Source : Pexels
Mode

Mauvaise nouvelle, ce célèbre e-shop pour enfant est placé en redressement judiciaire

https://www.sorbetisland.com/ariel-one-size-one-piece-swimsuit.html // Source : Etam / Sorbet Island / La Redoute Colections
Conseils mode

4 maillots de bain one size (taille unique) chics et confortables à porter cet été et les suivants

1
Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

Capture d'écran TikTok d'une influenceuse faisant un haul de vêtements Shein // Source : @sunlizzeb
Actualité mode

SHEIN émet plus de CO2 que le Paraguay, d’après une nouvelle étude édifiante

1
Une femme essaye des vêtements au milieu d'une friperie
Actualité mode

Ces friperies à Paris vendent tout à 0,95 € (certains jours…)

À Cannes, Cate Blanchett portait-elle une robe drapeau de la Palestine // Source : Capture d'écran Twitter
Actualité mode

À Cannes, Cate Blanchett en robe drapeau de la Palestine ?

1

La vie s'écrit au féminin