Live now
Live now
Masquer
meilleures-series-netflix
Culture

Les 16 meilleures séries à voir absolument sur Netflix

Avec cette sélection de séries triées sur le volet, vous avez la garantie de vous lancer dans des séries qui vous donneront envie de rentrer chez vous plus vite pour connaitre la suite des aventures de vos personnages chouchous. Bienvenue dans le top des meilleures séries actuellement disponibles sur Netflix.

Le catalogue des séries Netflix a beau être légèrement surchargé, on y trouve bon nombre des meilleures séries jamais produites. De la plus sexy à la plus palpitante en passant par la plus drôle : voici le guide ultime des meilleures séries Netflix.

La plus dérangeante et imprévisible : Mon petit Renne

Inspiré d’une histoire vraie, Mon petit renne suit Donny (Richard Gadd), un serveur dans un pub dans un quartier populaire de Londres. Un jour, une femme entre en pleurs dans le bar. Empathique, il offre un verre à cette dame de vingt ans son aînée qui prétend être une célèbre avocate. Un geste qui lui coutera très cher. À partir de cet épisode, Martha, (incarnée par l’excellente Jessica Gunning) se lancera dans un harcèlement acharné envers Donny. Une escalade de violence qui ira jusqu’à l’irréparable…

Mon petit renne  // Source : Netflix
Mon petit renne // Source : Netflix

En avril 2024, cette série de l’humoriste Richard Gadd a créé une véritable onde de choc parmi les spectateurs et dans l’industrie du divertissement. Elle a notamment connu certaines dérives en provoquant une chasse à l’homme de deux personnages dont Richard Gadd dénonce la violence. Derrière ses airs de thriller sur une serial stalkeuse, cette série décortique avec brio le fléau de la transphobie, de l’homophobie et des violences sexuelles qui rongent les relations humaines et brisent de jeunes talents. On vous recommande d’être particulièrement vigilant avec l’épisode 4.

La meilleure série doudou pour un bon shoot de nostalgie des années 2000 : Girlmore Girls

Dans la petite ville de Stars Hollow, Lorelai et sa fille adolescente Rory (qu’elle a elle-même eu à 16 ans) vivent paisiblement et cultivent une relation mère/fille très fusionnelle. Jusqu’au jour où Lorelai décide de recontacter ses parents avec qui elle est fâchée pour leur demander de l’aide afin de payer les études de Rory.

C’est le point de départ de Gilmore Girls qui vous replongera direct dans la mode et l’ambiance du début des années 2000. La série est interminable (153 épisodes de 42 minutes !) et il ne se passe rien d’extraordinaire, mais les personnages principaux et secondaires sont si savoureux qu’on suit avec plaisir leurs histoires de cœur, d’amitiés et de boulot.

C’est une série qui vous plaira, si comme moi, vous aimez bien vous enthousiasmer à chaque crush de vos copines. Et que vous kiffez l’atmosphère « Amérique profonde », à base de pancakes avalés au comptoir du diner, de citrouilles sous le porche et de Noël enchanté avec de la vraie neige. Tout ce dont on a besoin en ce moment.

La meilleure série pour rire et réfléchir au sens de la vie : Acharnés

On a rarement vu un début de série aussi improbable que celui d’Acharnés. Frustré de ne pas avoir pu se faire rembourser ses barbecues parce qu’il a perdu les tickets, Danny fait une marche arrière sans être attentif et manque de heurter une voiture, ce qui lui vaut un doigt d’honneur de la condutrcrice.

Danny ne supporte pas cette insulte, Amy ne supporte pas qu’il ait failli lui rentrer dedans. Tous deux se lancent alors dans une course poursuite effrenée sur la route. Tous deux frôlent la mort mais peu importe : ce qui compte est de rattraper l’objet de la haine et le faire payer.

Acharnés repose sur ce parti-pris fou : prenant une forme métaphorique, la course poursuite ne s’arrêtera jamais. Animés par une haine, un énervement obsédant, Danny et Amy n’auront plus le moindre espace mentale pour penser à autre chose qu’à cette surenchère de vengeances, de coups bas.

À contre-sens de toutes les histoires où l’obsession nait de l’amour, Acharnés inverse le paradigme : une obsession de haine est encore plus forte, authentique, viscéral qu’une histoire d’amour. La série est très drôle, folle, jusqu’au boutiste et, paradoxalement, extrêmement romantique à sa façon. Malgré son synopsis presque absurde, la série nous emmène beaucoup plus loin que l’on pourrait penser à priori. Si Danny et Amy sont prêts à gâcher leur carrière, leurs biens, leur vie de famille bien rangée pour réparer cet affront, c’est peut-être que leur vie avait finalement peu de sens…

La meilleure série adolescente et feel-good : Mes premières fois

Si vous êtes à la recherche d’une série délicieusement réconfortante, vous êtes au bon endroit. Le plot de Mes premières fois a beau être très simple, elle est plus maligne qu’il n’y paraît. Devi, une ado indienne vivant en Californie décide de changer son statut d’intello invisible pour devenir populaire. Tous les ingrédients du programme adolescent feelgood sont là : un lycée, la vie d’une ado, ses amis et sa famille, des scènes de fête et de pyjama parties, un triangle amoureux et un beau-gosse tellement beau-gosse que c’en est irréaliste.

Sur le papier, la série nous invite à nous lover dans notre zone de confort. Seulement, à partir de cette base composée des poncifs du genre (dont on ne se lassera décidément jamais), elle apporte en toute discrétion et en toute humilité une originalitéune intelligence et une écriture remarquables. Entre ses dialogues dignes d’un one woman show (la série est signée par l’humoriste et actrice de The Office Mindy Kaling), sa représentation extrêmement juste et touchante du deuil, ses personnages secondaires passionnants, son exploration habile des normes de genre, la série est le renouveau de la teen-série.

La meilleure série lesbienne culte : Orange is the New Black

Série cultissime (à raison, puisqu’elle est excellente) sortie en 2013, Orange is the New Black est inspirée d’une histoire vraie. Elle nous plonge dans l’univers carcéral féminin. On y suit Piper, une Américaine bourgeoise condamnée à l’emprisonnement pour avoir transporté l’argent d’un trafic de drogue. Dans la prison pour femmes de Litchfield, Piper va tenter de se faire une place parmi des femmes à la personnalité atypique, dont aucune ne vous laissera indifférente. Piper devra aussi composer avec la présence d’Alex, son ex. Au fil des épisodes, on en apprend un peu plus sur chaque personnage, de leur enfance à leur entrée en prison. On découvre leurs secrets, leurs histoires d’amour, leurs problèmes, leurs coûts bas, on rit avec elles… Et c’est impossible de ne pas s’attacher.

La meilleure série pour revoir ses classiques : Breaking Bad

Netflix peut se targuer de détenir la série que beaucoup considèrent comme la meilleure de tous les temps…à raison.

Créée par Vince Gilligan, Breaking Bad suit le professeur de chimie au lycée Walter White (campé par l’extraordinaire Bryan Cranston). Après avoir été diagnostiqué d’un cancer du poumon, il s’associe à un ancien étudiant, Jesse Pinkman (Aaron Paul), pour l’aider à produire et à distribuer de la méthamphétamine de haute qualité afin de payer ses factures médicales et de s’assurer que sa famille pourra subvenir à ses besoins après sa mort.

Quelques épisodes suffiront à vous rendre accroc à une série qui, quinze ans après sa sortie, continue d’impressionner par la richesse de sa dramaturgie, de ses personnages et par ses rebondissements et ses moments de tension qui vous empêcheront de cligner des yeux et vous feront suer à grosses gouttes.

La meilleure série arty et sexy : Sense8

Sense8 est l’un des chefs-d’oeuvre des soeurs Wachowsky, à qui l’on doit également les films Matrix.

Laissez-moi vous raconter le concept qui en a fait l’une des séries de science-fiction les plus acclamées qui soient. La série suit le destin de 8 personnes, 8 inconnus vivant aux quatre coins du monde, qui découvrent qu’une étrange connexion les relie. Bien qu’ils se trouvent à Séoul, à Nairobi, à Berlin ou encore à Mumbai, ces inconnus peuvent se rendre visite quand ils le souhaitent…et même au lit.

Comme l’indique son titre, il est avant tout question de sensations dans Sense8… autant dire que les scènes de sexe sont non seulement nombreuses mais aussi inclusives et très généreuses en sensualité. Voyeurisme consenti, plans à 3, à 4 (et même à plus), sexe lesbien… Sense8 va vous passionner.

Sense 8 // Source : Netflix
Sense B // Source : Netflix

Le meilleur soap opera en costumes : Downton Abbey

Downton Abbey est une série britannique qui a, à l’origine, été diffusée sur la chaine ITV et a connu un grand succès dans son pays d’origine.

Elle n’a pas tardé, par la suite, à susciter un engouement inattendu aux États-Unis, ainsi que dans le reste du monde.

Ce qui n’a rien d’étonnant car ce soap opera qui démarre en 1912, au lendemain du naufrage du Titanic et se déroule sur 14 années, a tout de la grande fresque historique et romanesque dont on rêve de souper pendant les trop longues soirées d’hiver.

D’autant plus que Donwton Abbey est un véritable univers, qui compte 6 saisons ainsi que 2 films, dont le second sortira le 27 avril prochain.

Si vous n’avez jamais regardé Downton Abbey, voilà une courte piqure de rappel : la famille Crawley vit à Downton, une maison familiale démesurément grande où évoluent également leurs gens de maison.

Ainsi, l’intrigue se divise entre les nobles du haut et les domestiques du bas, et pose la grande question : les scones seront-ils bien prêts à 16h ?

Vous ne pouvez décemment pas vivre sans connaître la réponse. Rendez-vous donc sur Netflix pour tout apprendre des grands suspens de la vie des Crawley.

La meilleure série à binge-watcher en un week-end : Unbelievable

Avec son scénario palpitant et révoltant, Unbelievable se dévore en un week-end. Sur Google, cette mini-série en 8 épisodes de 45 minutes environ recueille 4.9 étoiles sur 5.

On y suit l’histoire vraie et terrible de Marie Adler (un pseudonyme dans la série), une jeune femme victime d’un viol dans son appartement. Marie appelle la police. Elle était loin de se douter que ces derniers remettront en doute sa parole à cause du manque de traces laissées par l’agresseur sur le lieu du crime. De fil en aiguille, la police va faire pression sur la victime jusqu’à ce qu’elle retire sa plainte. Dès lors, le retour de bâton se fera violent et tout l’entourage de Marie, de ses amis à sa famille en passant par ses collègues, la rejettera. Mais la série ne s’arrête pas là, et prend les allures d’une traque sur plusieurs années…

Meilleure mini-série sociale : Unorthodox

Inspirée des mémoires de Deborah Feldman, l’une des amies de la créatrice de la série, Unorthodox dépeint la communauté juive orthodoxe de New York.

Ainsi, au-delà d’un portrait superbe d’une jeune femme en pèlerinage vers la liberté, cette création Netflix en 4 partie introduit les spectateurs dans ce milieu très clos, et lui apprend quelques unes de ses coutumes, avec pédagogie.

La créatrice de la série, Anna Winger, pose son regard sur cette communauté sans aucun mépris et sans jamais porter de jugement.

En somme, tout ce récit est conté avec beaucoup de délicatesse et de bienveillance.

Évoluant entre passé et présent via pas mal de flash-backs, Unorthodox est hypnotique et bouleversante.

Unorthodox, c’est l’histoire d’une fuite.

Celle d’Esther — incarnée par l’extraordinaire actrice israélienne Shira Haas, vraie révélation du programme — une jeune femme de 19 ans qui seulement munie d’un passeport, d’un peu d’argent et d’une photo quitte un New-York dont elle est originaire et dont elle n’est encore jamais partie. 

unorthodox-mini-serie-op-netflix

Derrière elle, elle ne laisse rien, pas un message à son mari qu’elle a épousé un an plus tôt, pas un mot à sa famille, rien.

Une fois arrivée à Berlin, elle rencontre un jeune homme, étudiant dans une école de musique. Esther assiste à l’un des cours de l’établissement, cachée au fond de l’auditorium, et pleure à chaudes larmes. Après le cours, elle félicite son nouvel ami, pour « le plus beau concert qu’elle ait jamais vu ».

Après quelques formalités, elle lui demande si elle peut le suivre dans son activité de l’après-midi, qui consiste à aller se baigner au lac. Elle rencontre alors les amis du jeune homme, et se rend compte que tout ici est bien différent de ce qu’elle connait.

Car Esther n’a pas grandi comme n’importe quelle new-yorkaise. 

Non, Esther est née dans une famille de confession juive ultra-orthodoxe de la communauté hassidique de Satmar. Communauté très stricte, régie par beaucoup de règles. Ainsi, elle a appris la musique en secret, et a vécu selon les règles dictées par son milieu, jusqu’à fuir car « Dieu avait de trop grosses attentes pour elle. »

Mais son mari et le cousin de celui-ci apprennent qu’Esther est à Berlin, et sont bien décidés à la retrouver…

La meilleure série testostéronnée : Bodyguard

Bodyguard a enregistré, en seulement quelques semaines lors de sa sortie, un nombre considérable de vues jusqu’à devenir la série britannique la plus regardée de ces dernières années.

D’abord diffusée sur BBC One, le programme a débarqué en 2018 sur Netflix où il a également connu des records d’audience.

L’une des raisons de ce succès est probablement le casting, emmené par Richard Madden, que vous connaissez pour avoir prêté ses traits à Robb Stark pendant quelques saisons de Game of Thrones. Il incarne ici David Budd, vétéran de la guerre d’Afghanistan qui travaille désormais à Londres, à la protection rapprochée de Julia Montague, la Ministre de l’intérieur. 

Mais entre les deux, il pourrait vite y avoir de l’eau dans le gaz.

David Budd est en effet sans cesse tiraillé entre ses convictions personnelles et ses fonctions, et pourrait devenir l’ennemi de sa propre cliente. 

Car celle-ci était farouchement opposée au conflit pour lequel il s’est battu, alors qu’il faisait la guerre. Un thriller politique plein de rebondissements qui joue sur la tension, le suspens et surtout les biceps de son héros, la raison number one de se jeter sur la série.

Meilleure série criminelle : Mindhunter

Passionnés de true crime, vous ne pouvez plus passer à côté de Mindhunter plus longtemps.

Mindhunter suit les péripéties de deux agents du FBI (Jonathan Groff et Holt McCallany) chargés de résoudre des enquêtes épineuses. Pour mieux arrêter les criminels, ils vont devoir les comprendre, se mettre à leur place, afin d’anticiper leurs réactions et leurs actions.

Ce sont des profilers, quoi !

Ensemble, ils imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.

Malheureusement arrêtée au bout de seulement 2 saisons, la série de Joe Penhall produite par David Fincher, est un petit bijou pour qui aime explorer le cerveau des pires criminels de notre monde moderne.

Meilleure mini-série dramatique : Le Jeu de la Dame

Sorti le 23 octobre 2020 sur Netflix, Le Jeu de la dame, de son titre français, a séduit les foules en moins de temps qu’il n’en faut pour finir une partie d’échecs.

Porté par Anya Taylor-Joy, Pablo Scola et Vlad Chiriac, et créé par Allan et Franck Scott, ce programme en sept épisodes établit son intrigue en pleine guerre froide.

Beth Harmon, jeune fille de 9 ans, intègre un orphelinat dans lequel elle mène une vie sans jeux, ni sans trop d’amitiés. À l’exception d’une entente quasi-immédiate avec une jeune orpheline « trop noire pour être adoptée », Beth ne fréquente presque aucun autre enfant.

Son bonheur, Beth ne le trouve ni dans l’étreinte d’une poupée ni dans les films projetés le soir, mais dans la cave de l’institut, où un vieux concierge joue seul aux échecs.

Intriguée par cet étrange plateau noir et blanc, la jeune fille délaisse ses leçons pour se réfugier dans l’apprentissage de la tactique avec monsieur Shaibel, pour qui elle développe vite une profonde et inédite tendresse.

Beth devient vite la plus grande joueuse d’échecs du monde.

Un programme résolument addictif et passionnant qui demeure, en dépit de la légende, parfaitement fictif.

Meilleure série inspirée de faits réels : Dans leur regard

Adaptée d’une histoire vraie, Dans leur regard, de son titre français, raconte l’histoire de cinq adolescents noirs et hispaniques accusés du viol d’une jeune femme à Central Park. 

Cette affaire qui a ébranlé l’Amérique du début des années 90 s’est révélée être une grossière erreur judiciaire puisque le violeur s’est dénoncé des années plus tard alors que les cinq hommes avaient purgé leur peine.

Co-produite par Robert De Niro et Oprah Winfrey, When they see us fait froid dans le dos et en dit long sur la mentalité des hommes de loi et des politiques de l’époque.

Au casting, vous pourrez retrouver Asante Black, Caleel Harris, Ethan Herisse, Felicity Huffman, Joshua Jackson, Famke Janssen et Vera Farmiga entre autres talents lumineux.

Je ne peux pas vous révéler tous les détails de l’affaire car je veux vous laisser les découvrir vous-même au travers de cette production, donc vraiment, laissez une chance à Dans leur regard, qui est sans doute la meilleure série judicaire qu’on a vue ces dernières années.

Meilleure série animée : BoJack Horseman

Créée par Raphael Bob-Waksberg, BoJack Horseman est une sitcom animée d’humour noir mise en ligne en 2014 sur Netflix. Elle est composée de 6 saisons et a pris fin en 2019 après un voyage particulièrement drôle et cynique dans le monde parallèle de BoJack.

BoJack, un cheval humanoïde ex acteur de sitcom dans les années 90 tentant de refaire surface en écrivant sa biographie.

BoJack, en pleine dépression, est coincé entre son parasite de colocataire humain et Princesse Caroline, son agent, une chatte persane à fort caractère. Princesse Caroline avec laquelle il a d’ailleurs formé un couple, parce que, après tout, un cheval qui sort avec un chat, pourquoi pas.

À Los Angeles où humains et animaux de tout poil cohabitent, BoJack essaie tant bien que mal de raviver sa gloire passée, allant de désillusion en désillusion.

Avec Rick et Morty, cette série animée est sans doute la plus noire, désespérée et drôle qu’on a vue ces dernières années.

Meilleure série comique : The Good Place

Pour être tout à fait honnête, quand on pense « meilleure série comique » , on pense imméidiatement à The Office. Oui mais voilà, The Office, on en a suffisamment soupé, puisqu’elle est la référence humoristique de 100% des personnes qui peuplent la Terre.

Donc on a finalement opté pour une série un poil moins moins adulée, mais tout de même délicieuse : The Good Place, de l’inimitable Michael Schur

Après avoir été percutée et tuée par un semi-remorque, Eleanor se réveille dans ce qui semble être la vie après la mort.

Lorsque Michael, l’Architecte des lieux, lui apprend qu’elle est au « Bon endroit » compte tenu ses bonnes actions, elle réalise qu’elle a été confondue avec quelqu’un d’autre. L’arrivée d’Eleanor pourrait bien mettre en péril l’équilibre de ce monde où personne ne jure ou ne boit de l’alcool à outrance.

Drôles, tendres, philosophiques, bien qu’un poil redondantes, les 4 saisons de The Good Place font du bien à l ‘âme.


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

15
Avatar de macLoscope
10 mai 2024 à 17h05
macLoscope
j'avais adorer spinnig out et j'ai été très déçu qu'il n'y ai pas de suite
Peut-être que tu aimerais Tiny Pretty Things, ca se déroule dans le monde de la danse
0
Voir les 15 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Allocine
Culture

Le film le plus diffusé à la télévision française n’est pas celui que vous croyez

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T162641.100
Daronne

On n’aimerait pas les avoir sur le dos : voilà les pires daronnes de fiction

26
bruno-gomiero-jp7J14W9sSg-unsplash
Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : Monkey Business Images
Culture

3 films des 90s à regarder avec les enfants ce week-end sur Disney +

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-23T172241.497
Culture

Voici les 4 meilleures séries coréennes à binge-watcher sur Netflix ce week-end

5
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-24T101818.864
Culture

Ce livre que tout le monde a lu a droit à son adaptation en film avec Blake Lively

2
SANTA chante les vertiges de l’amour dans son premier album Recommence-moi // Source : SANTA
Musique

SANTA sort son 1er album, Recommence-moi : « Les chansons peuvent accompagner les révolutions »

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T164945.311
Culture

Les meilleurs films et séries « doudous » selon nos lectrices (avec un titre qui rafle tout)

7
[Image de une] Horizontale
Musique

Voici le top 10 des meilleurs albums de tous les temps, avec son top 1 indiscutable

La pop culture s'écrit au féminin