Live now
Live now
Masquer
koh-lanta-alexandra
Télé

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 8 — Trahisoooon, disgrâââce

Koh-Lanta : La Légende, ça continue ! Comme chaque lendemain d’épisode, retrouvez sur Madmoizelle le récap signé par un fan de Koh-Lanta, mais aussi nouveau président du fan-club de Clémence Castel.

Vous l’attendiez avec fébrilité, c’est évident. C’est sans cynisme aucun que j’ai allumé le replay de Koh-Lanta, subi quinze pubs de trente secondes et attendu doctement la fin des résumés pour savoir comment allait terminer cet épisode qui force les candidats à faire de la politique et du jeu social.

Qui sera sacrifié dans Koh-Lanta ?

La semaine dernière, l’épisode de la réunification s’est fait sans réunification. Alors tous et toutes, à vos fourches : il est temps de savoir qui le Grand Maître Stratège Phil, Prêtre De La Vilénie, va sacrifier ce soir

Mesdames, messieurs, placez vos paris…
Mesdames, messieurs, placez vos paris…

Un rappel des règles s’impose, car elles sont intéressantes.

Dans la moitié d’épisode précédent, les deux équipes doivent désigner un ambassadeur dans le camp adverse, et les deux doivent deviser sur quelqu’un à expulser arbitrairement — la menace étant qu’un désaccord mène à un tirage au sort pour savoir qui des deux sort, un script évidemment moins suivi.

Seulement voilà : Ugo et Clémence, premiers et derniers arrivés sur l’île des nullos, vont réintégrer le jeu et ont une voix au chapitre. S’il ne sont pas trois à se mettre d’accord, Laurent ou Phil sera installé sur un trébuchet et projeté sur le champ (ou restera juste sur place, c’est selon).

On pourrait croire que ça donne un énorme avantage aux deux rescapés… et c’est le cas ! Surtout quand Phil part avec l’esprit conquérant, et arrive en ne disant rien et en regardant ses pompes. 

Trois ambassadeurs, et puis Phil qui s’est retrouvé sur le tournage 
Trois ambassadeurs, et puis Phil qui s’est retrouvé sur le tournage 

SAUF QUE ! Ugo était sur la touche dès le début : il n’a qu’un discours rapporté et épisodique de ce qu’il se passe dans cette saison. Clémence, elle, a les yeux revolver et souhaite viser celles qui l’ont virée (comprendre : un prénom qui rime avec « c’est personnel »).

Laurent se met soudainement à jouer le jeu et propose Christelle. Pas un homme, pas un rouge — c’est propre et sans bavure. Phil ne dit rien. Il ne s’engage à rien. Il vote blanc. Quand il rentre dans un bar, il demande un verre d’eau et le boit à moitié.

Vous me direz : c’est prophétique, cet épisode c’est l’eau plate contre l’eau salée. 

Mais le nom de Coumba, peu populaire parmi ce groupe de personnes, émerge aussi. Suspense, mais à ce stade je me prépare déjà à faire l’éloge funèbre de la gagnante de 2008…

Une séquence plus molle que prévu, mais on apprécie Ugo, parfaitement détaché de corps et d’esprit, qui remet les autres à leurs places. 

Une murder party où tout le monde se déteste

Pendant ce temps, sur le camp « blanc », accourez tous et assistez à une RÉUNIFICATION D’UNE MOLLESSE LÉGENDAIRE ! Cette mollesse est probablement déjà gravée dans des tablettes sumériennes et servira de base à une nouvelle civilisation.

C’est le corps de cet épisode lui aussi très étiré et c’est un monument de honte au second degré.

On dirait une murder party où tout le monde se déteste, ou une soirée qui tourne court parce que quelqu’un a un comportement infect et personne ne sait où se cacher. C’est le lot des saisons all-stars, parfois — c’est un peu plus personnel, et les amitiés pré-établies sont mises à mal.

Mon conseil aux producteurs : à la réunification, vous leur préparez un beau banquet, avec un petit peu de courage liquide, et vous obtenez des candidats contents, qui parlent, et qui en profitent pour faire la stratégie, surtout si vous en profitez pour glisser un petit indice ou avantage quelque part.

Aux États-Unis, dans Survivor, ça picole sec et (donc ?) l’ambiance est top
Aux États-Unis, dans Survivor, ça picole sec et (donc ?) l’ambiance est top

Mais non, l’ambiance est délétère ; on a juste treize personnes qui attendent de se planter et le savent. On dirait qu’une reconstitution de la Cène pourrait commencer à tout instant.

Les petits trucs horripilants des autres épisodes en deviennent distrayants.

Sam regrette d’être entouré de vieux (sauf Claude qui est « assez jeune ») (42 ans). Alix n’en a, verbatim, « rien à foutre de leur alliance “femmes” de merde ». Il y a une embrouille à base de canne à pêche qui est à deux doigts de partir au pénal quand Alix dit aux gens de « faire attention » avec une machette dans les mains, et strictement rien de végétal à découper dans le périmètre. Namadia joue tant et si bien le coryphée en solo qu’il en vient à avoir une musique rigolote quand il parle. 

Mégasurprise !

S’ensuit la séquence affreusement gênante où les ambassadeurs doivent expliquer penaudement qui va sortir de leur fait. Et là, rendez-vous compte ! Une surprise ! Dans mon Koh-Lanta !

Les ambassadeurs (sans Phil, qui fixait le sol pour y déchiffrer des vers cachés de Shakespeare) ont choisi de se séparer de Coumba

Ceci est très gênant
Ceci est très gênant

Et c’est une prédiction de gagnée pour Benji (je misais sur une sortie en tout début de jury). Silences gênés. Horreur et stupéfaction dans le regard de Claude. Coumba fait le boudin, et je suis sûr que Denis attend volontairement des heures pour arriver et faire durer cette ambiance à couper au couteau.

La prévenue traverse les cinq stades du deuil : Colère, Marchandage, Dépression, Mégalomanie et Commedia dell’arte. Mais heureusement pour la « tempétueuse et valeureuse Coumba » : l’île des nullos is back !

C’est à ce moment que je me rends compte que le « choix » est purement cosmétique, sinon il n’y a pas de duel et rien de tout ça n’a de sens et je suis une fougère. Coumba loue « le bon Dieu et le karma », mais je pense qu’il faut avant tout remercier les producteurs. 

S’ensuivent quelques entrechats flippés — dont Claude qui veut « refaire les équipes » pile au moment où, coïncidence stupéfiante, le contrôle commence à lui échapper. Original.

Glou glou glou 

Arrêtez de vous prendre le chou les aventuriers, c’est l’heure de la première immunité individuelle ! Un jeu parfaitement méphistophélique, lui aussi importé de Survivor, qui allie simplicité et endurance — être coincé sous une grille et laisser faire la montée des eaux.

En plus du froid, il faut lutter contre soi-même. On ne voit rien, il faut très vite faire un petit tuba avec les mains, la moindre goutte en trop sur le nez ou la bouche intime à votre cerveau de fuir… Bref, c’est du waterboarding, ça me terrifie et Denis en rajoute en baissant la grille par télépathie (et en mettant des petits cliquetis au montage car telle est la puissance de son esprit). 

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 8 — Trahisoooon, disgrâââce

Cette épreuve n’est pas bien conçue, et voici pourquoi : quand un candidat ou une candidate va perdre, il ou elle se débat avant d’abandonner ! Ses camarades sont trop près, les remous vont sur les visages des autres, et il y a un effet de contamination.

Qu’importe, Clémence gagne, elle nous prouve toujours plus que c’est elle la daronne, et que même si elle ne pourra pas tenir longtemps, on savourera chaque victoire de notre reine à nous.

TOP TEN ANIME ENDINGS
TOP TEN ANIME ENDINGS

Après, l’île des nullos va propulser directement quelqu’un à l’orientation, ce qui est parfaitement injuste (il devrait au moins y avoir UN vote avant). 

What time is it ? Stratégie time !

Denis met bien l’emphase sur le fait que Clémence avait aussi une protection et qu’elle peut désormais la donner à n’importe qui. C’est souligné et surligné, ça va donc se faire.

On aimerait que ça apporte un peu de sérénité à Alexandra, qui est terrifiée à l’idée d’aller à ce premier conseil… Mais c’est le coup d’État : Clémence choisit de protéger Alix, annule six votes, et c’est un 3-2-1 pour Namadia, qui pourra faire son stand-up dans le loser’s bracket. Il sort donc comme il a fait sa propre légende : sur un collier.

Jade essaye de surenchérir Coumba et vise l’Oscar de la meilleure actrice dans l’indignation. Que devons-nous retenir de ce vote ? DON’T BULLY ALEXANDRA. 

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 8 — Trahisoooon, disgrâââce

Et Clémence qui revient, gagne et joue le jeu et en est à son deuxième snipe réussi sur cette saison. Alors c’est qui la légende ? Indice chez vous : ça rime avec « persistence ».

Il y en a un peu plus, je vous le mets quand même ?

  • Visiblement, le message n’est pas passé, alors je vais tenter le latin : Si suffragium secretum est, cur omni septimana prodis, nothi ?
  • Non, Denis Brogniart, je ne peux pas imaginer gagner 2000 euros par mois pendant 20 ans. Je suis journaliste. Pigiste. Tu crois que Koh-Lanta c’est difficile, mec ?
  • Coumba, voyant Clémence revenir : « je suis contente qu’il y ait Clémence ». C’est réel.  
  • Le « petit détail fascinant » de la semaine est : j’adore quand Denis lit les votes d’un air concerné. Mais avant, il les déplie comme s’il voulait expulser le texte du papier. Garanti qu’il a déjà déchiré un vote comme ça et qu’il a fallu faire une reprise. 
  • Dans une réalité alternative, les tribus réunifiées pourraient se trouver elles-mêmes un nom. Quel nom proposeriez-vous ? Moi ce serait hau. C’est « pacte » en tahitien. 

À lire aussi : Sam de Koh-Lanta se livre en interview !

Les Commentaires
8

Avatar de Barnabe-
21 octobre 2021 à 06h15
Barnabe-
Et ben cet épisode
Déjà pour les ambassadeurs, j’ai beaucoup de sympathie pour Phil mais là je ne comprends pas comment il a pu être si peu impliqué pour éliminer un rouge. Peut-être que le montage ne nous montre pas tout mais il n’a sorti aucun autre nom et s’est fermé direct, aucune tentative de négociation même juste pour la beauté du geste (parce que je suis d’accord que de toute façon face aux 3 autres il n’avait pas de poids)(et clairement si j’étais ambassadrice il y a zéro moyen que j’aille à la boule, faut pas abuser).
Et ils m’ont un peu tous gonflé question stratégie, ça partait vraiment dans tous les sens. Je suis pas hyper fan de Clémence mais franchement elle a été incroyable sur cet épisode, bravo à elle !
J’aimais bien Namadia mais bon je comprends que les filles l’aient visé, c’était bien joué, et comme vous dites c’est le but du jeu. Jade purée j’étais hyper saoulée, tous les 3 jours quelqu’un doit partir et il faut sauver sa peau, c’est LA BASE de KL, pourquoi accuser Alexandra d’avoir essayé de se protéger c’est ridicule.
Par contre dans la bande annonce de la semaine prochaine on voit Alix essayer de faire partir Clémence, alors que là elle lui a bien sauvé la mise, pas très réglo pour le coup
0
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Télé

Télé-réalité
Drag Race

Le premier candidat cis-hétéro de RuPaul’s Drag Race est annoncé, et ça ne ravit pas tout le monde

Eva Levy

03 déc 2021

9
Télé-réalité
Meilleur Pâtissier

Le récap du Meilleur Pâtissier is back ! Et le Canada fut un carnage

Eva Levy

03 déc 2021

Actualité mode
Le sac à main Area x MyReality de Christine Quinn intrigue dans Selling Sunset

Que raconte le sac-chaise inutilement brillant de Christine Quinn dans Selling Sunset ?

Anthony Vincent

03 déc 2021

Série télé
got-cout-prequel-annule

On connaît le coût du préquel de Game of Thrones annulé et il fait mal au cul

Kalindi Ramphul

03 déc 2021

2
Télé-réalité
koh_lanta_recap_sale_ep13

Le récap salé de Claude-Lanta : les Laurents, épisode 13 — N’importe quoi Denis

Benjamin Benoit

01 déc 2021

2
Série télé
vih-series-elite-skam-jo-manuela

En montrant des adolescentes séropositives, ces séries font avancer la sensibilisation au VIH

Hanneli Victoire

01 déc 2021

Grossesse
christine-quinn-pregnant-baby-shower-1638201031999

Il faut qu’on parle de la maternité selon Selling Sunset

Camille Abbey

30 nov 2021

Série télé
friends-vert

Même en 2021, tout le monde (ou presque) aime Friends. Mais pourquoi donc ?

Lena Haque

30 nov 2021

10
Télé-réalité
[Site web] Visuel vertical (1)

Derrière le Botox et le drama, Selling Sunset saison 4 aborde de vrais sujets

Kalindi Ramphul

29 nov 2021

10
Série télé
Extrait de la docu-série Le Petit Bleu avec Lexie du compte Instagram @aggressively_trans

Toute la pluralité des transidentités est explorée dans cette série-documentaire aussi accessible que passionnante

Anthony Vincent

27 nov 2021

La pop culture s'écrit au féminin