Live now
Live now
Masquer
bonnes-habitudes-changer-vie
Mode

5 bonnes résolutions qui peuvent changer ta vie en 2020

New year, new you ! L’heure est aux bonnes résolutions : en voici 5 faciles à adopter qui pourraient transformer ton quotidien en 2020.

Comme chaque année, je pactise avec moi-même pour échafauder des plans sur la comète à base de bonnes résolutions que je ne tiendrai sans doute pas.

Mes bonnes résolutions en 2020

Toutes mes belles promesses de moi à moi concernent des situations plus ou moins urgentes que je souhaite changer en mieux, qui vont du nombre de livres que je lis par mois à la fermeté de mes fesses.

Sauf que mes beaux efforts – reprendre le sport, arrêter de fumer ou de coucher avec des cons – demandent… ben, beaucoup d’efforts justement, et ne produisent parfois pas leur effet suffisamment vite pour m’encourager.

Mais les 5 bonnes habitudes que je vais te présenter aujourd’hui sont à adopter avant tout dans ta tête et peuvent rapidement modifier ta perception des choses… 

Elles sont tirées de cette vidéo de la chaîne YouTube Charisma on Command (l’algorithme des suggestions semblant estimer que j’ai autant de présence qu’une huître chaude) et son auteur américain Charlie Houpert promet que de telles petites actions peuvent avoir de grands résultats.

Et puisque ces bonnes résolutions sont gratuites, ça ne coûte rien d’essayer… Pas comme la salle de sport que j’ai payée pendant un an pour y aller une fois. Littéralement, une fois.

Bonne résolution 2020 : Faire ce qui t’effraie socialement

Charlie Houpert raconte qu’il était extrêmement timide jusqu’à ce qu’à l’âge de 20 ans mais qu’il a énormément progresser en faisant des choses qui lui faisait peur socialement.

Attention, il ne s’agit pas de danser sur le bar alors que tu oses à peine hocher la tête en rythme.

Le youtubeur explique qu’il a commencé par de petites étapes comme dire une phrase de plus au caissier pour rendre l’interaction plus humaine ou demander son chemin un étranger

Cela l’a aidé petit à petit à s’ouvrir davantage, sans crainte, jusqu’à oser faire une chose beaucoup plus effrayante telle qu’ouvrir sa propre chaîne YouTube et se confronter à un public.

Même les personnes à l’aise avec les gens ont leurs propres peurs sociales. Je ne vois personnellement pas de difficulté majeure à danser sur un bar, mais devoir passer 20 minutes dans le métro avec une personne que je viens de rencontrer me crispe plus que de raison par exemple.

Que l’on soit une grande timide ou plutôt extravertie, il y a toujours des progrès à faire pour dépasser nos petites angoisses en société, et ça peut vraiment changer le quotidien.

Ce travail sur les peurs sociales permet de gagner en estime de soi, ce qui peut attirer de nouvelles personnes dans ta vie et avoir une répercussion positive dans tous les domaines de celle-ci !

À lire aussi : Je suis extravertie, ça ne veut pas dire que j’ai confiance en moi

Bonne résolution 2020 : Définir la situation idéale avant la situation réaliste

J’adore passer du temps à

me masturber le cerveau sur ce dont je rêve, en ne me fixant aucune limite.

J’établis scrupuleusement le plan de mes dépenses en prévision de mon gain au Loto, je me demande comment je vais bien pouvoir faire mes courses quand je serais une actrice beaucoup trop célèbre…

Bon, en attendant je passe totalement incognito chez Monoprix où je cherche les meilleures promos MAIS ça ne coûte rien de rêver.

Dans sa vidéo, Charlie Houpert conseille de penser à la situation idéale avant de définir la situation réaliste. D’ordinaire, nous avons plutôt tendance à faire l’inverse : partir de ce qui nous semble « possible » et choisir la meilleure option de ce point de vue-là.

Pour étendre ton champ des possibles, Charlie Houpert te suggère plutôt de te demander ce que tu ferais si tu n’avais aucune limite financière ou aucune peur de l’échec et du rejet.

Honnêtement, s’il y a deux ans j’avais été réaliste, jamais je n’aurais pu imaginer que je serais rédactrice sexo chez madmoiZelle en quittant la cuisine du resto où je bossais. Les réponses sembleront peut-être folles au premier abord, mais elles te mettront sur la bonne voie, au lieu de te pousser dans une impasse « pas si pire ».

Je me remercie donc d’avoir osé rêver un peu plus loin que la réalité ne semblait le permettre et d’avoir laissé libre cours à mon esprit pour s’approcher de mon idéal, plutôt que de me contenter de quelque chose de « tolérable ».

Ce conseil est donc validé par la Fédé des Gens qui Démissionnent Sans Rien Derrière Mais Avec Beaucoup d’Espoir.

À lire aussi : Comment faire un vision board, qui peut t’aider à atteindre tes objectifs

Bonne résolution 2020 : Méditer pour préserver ses relations

Une bonne habitude qui a prouvé scientifiquement ses bienfaits et que Charlie Houpert considère comme la plus importante, c’est la méditation.

Bien qu’il ait eu un peu de mal à s’y mettre, il s’est engagé à méditer régulièrement pendant 2 semaines et il a constaté des améliorations impressionnantes de sa vie.

Il s’est senti plus alerte, plus positif, moins dans le jugement, plus apte à gérer son énervement ou sa frustration.

Cette pratique toute personnelle a finalement eu des conséquences positives dans ses rapports aux autres. 

Bonne résolutions 2020 : Ne plus dire de mensonges, même par omission

La 4ème habitude concerne aussi les relations interpersonnelles. Il s’agit de ne plus mentir, d’éliminer chaque petit mensonge, même ceux que l’on fait par omission.

Pour Charlie Houpert, dire un mensonge, c’est comme payer avec une carte de crédit : ça facilite les choses sur le moment mais cela crée une dette qu’il faudra payer plus tard.

Les mensonges grands ou petits creusent un fossé entre nous et la réalité et cela a toujours un coût…

Quand la personne découvre le pot aux roses, c’est la confiance en la relation qui est endommagée, ou alors c’est le respect de toi-même qui en prend en coup.

Agir honnêtement, même quand cela parait difficile ou te met mal à l’aise, vaut vraiment le coup pour ton mental, et pour la qualité des relations que tu entretiens.

À lire aussi : 4 situations dans lesquelles l’honnêteté n’a pas que du bon

Bonne résolution 2020 : Arrêter d’écouter de la musique triste

La musique que tu écoutes a une influence direct sur ton état d’esprit ! Elle agit quasiment comme une séance d’hypnose qui va te plonger dans tel ou tel état, en influençant tes croyances et ton humeur.

Charlie Houpert conseille donc d’arrêter d’écouter des morceaux tristes ou qui te font sentir que tu manques de quelque chose.

Si tu écoutes constamment des chansons d’amour qui disent qu’avoir un partenaire est la chose la plus importante de ta vie, tu pourrais commencer à te sentir déprimée si tu es célibataire…Voire même désespérée de n’avoir personne, au lieu de simplement profiter de la vie !

La vidéo cite une étude menée en Australie qui a conclu que, même si les gens attendent des chansons tristes qu’elles les fassent se sentir mieux, elles servent souvent à renforcer nos humeurs dépressives.

Et si à la place, tu écoutais de la musique qui te donne le sourire ? Qui te fait ressentir de la joie et de la gratitude ? Qui nourrit ton bonheur et qui fait de toi une personne rayonnante ?

Ça peut changer beaucoup de choses…

Et toi, quelle bonne résolution vas-tu adopter pour te changer la vie en 2020 ? 

À lire aussi : « Ma vie en mieux » : 4 trucs pour adopter de bonnes habitudes


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

6
Avatar de pikalovescoke
4 janvier 2020 à 01h01
pikalovescoke
Pfff arrêter d'écouter de la musique triste, n'importe quoi. Je suis déjà au niveau d'au-dessus de "écouter de la musique triste": quand je suis triste, je danse sur de la musique triste voire j'invente toute une choré de contemporain dessus. Y a que comme ça que je suis créative
4
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Mode

Comment porter la tendance denim on denim, ou jean sur jean, comme Beyoncé // Source : Captures d'écran instagram et TikTok
Tendances Mode

Beyoncé booste les ventes de Levi’s avec sa chanson « LEVII’S JEANS » qui relance la tendance denim on denim

Lifestyle

De la lingerie jolie à petits prix ça existe, et la collection Dim Daily Dentelle le prouve

Humanoid Native
Mélody Thomas et Amélie Zimmermann (@FashionQuiche) sont les invitées du JT Mode du 16 avril 2024
Actualité mode

Peut-on vraiment critiquer la mode ? Le JT Mode avec Melody Thomas et @FashionQuiche

Comment sera calculée l'écobalyse, l'étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ? // Source : irynakhabliuk
Actualité mode

Comment sera calculée l’écobalyse, l’étiquette environnementale façon éco-score des vêtements ?

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, les tenues des athlètes des États-Unis insurgent // Source : Captures d'écran Instagram
Actualité mode

Jeux Olympiques de Paris 2024 : jugées sexistes, des tenues Nike des athlètes des États-Unis insurgent

2
Le retour de la ballerine est inévitable alors voici comment ne pas puer des pieds ni vous niquer le dos // Source : cottonbro studio de Pexels
Mode

Le retour de la ballerine est inévitable : voici comment ne pas puer des pieds, ni vous faire mal au dos

16
Ceinture-trop-grande-Problèmes-de-passants-TikTok-a-évidemment-la-solution
Conseils mode

Ceinture trop grande ? Problèmes de passants ? Voici l’astuce hyper simple pour y remédier (vidéo)

Source : URL
Daronne

« Mais pourquoi tu cries autant ? » Quand l’éducation des enfants est source de tensions

Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
La tendance mi-bas sur les podiums contemporains // Source : La tendance mi-bas sur les podiums Koché printemps-été 2021 ; Lanvin automne-hiver 2022 ; Christian Dior automne-hiver 2020 ; Jacquemus automne-hiver 2023 ; Vaillant printemps-été 2024
Tendances Mode

Pour ou contre les mi-bas semi-opaques, des chaussettes de mamie à hype ?

2
Autopsie du dressing de Louise Parent // Source : Louise Parent
Mode

« Je veux qu’on se souvienne de moi pour mon style plutôt que ma taille » : Louise Parent, journaliste mode

2

La vie s'écrit au féminin