Comment savoir ce que tu veux vraiment ?

C'est très sympa de suivre sa passion et de poursuivre ses rêves, mais comment faire quand tu n'as aucune idée de la direction à prendre ?

Comment savoir ce que tu veux vraiment ?

Avec les fêtes de fin d’année, il y a peu de chances pour que tu échappes au traditionnel « Qu’est-ce que tu vas faire l’année prochaine ? »

Si cette question te plonge dans un vide existentiel intersidéral, ce TEDx est pour toi !

Trouver ce que tu veux vraiment dans la vie

J’ai passé des années à me laisser porter par la vie, en pensant que je n’avais pas de passion et en me disant que je verrais bien où les vents me mènent.

Une attitude plutôt relax qui, paradoxalement, entrait totalement en conflit avec ma personnalité de Vierge psychorigide (c’est les astres, on se refait pas).

Cette nonchalance heureuse s’est bientôt transformée en angoisse de mort : je DEVAIS trouver un sens à ma vie, il me FALLAIT un but.

Ainsi, le développement personnel est ma religion, et les Accords Toltèques sont ma prière païenne.

Je suis toujours à la recherche de nouvelles façons d’atteindre mon moi profond et d’être la plus honnête possible avec moi-même.

À lire aussi : Ce test simple va t’aider à trouver ta passion

Je me remets (trop) souvent en question pour redéfinir mes objectifs et être sûre d’avancer vers ce que je désire vraiment.

Mais encore faut-il avoir identifié ce qui compte pour nous, et c’est parfois la partie sur laquelle je bute complètement. 

Suivre sa passion, c’est super, si on sait dans quelle direction aller…

Autant te dire que lorsqu’un TED Talk s’intitule « Comment savoir ce que vous voulez vraiment ? »,  je clique comme si ma vie en dépendait.

Trouver ce que tu veux d’après Ashley Stahl

Cette conférence enregistrée à l’Université de Leiden aux Pays-Bas et mise en ligne en juin dernier est signée Ashley Stahl, une jeune coach américaine en vie professionnelle.

Comme elle dure 18 minutes et qu’elle est en anglais, je vais te résumer ses idées principales ici.

Le discours d’Ashley Stahl commence par une anecdote saisissante.

Un matin, son père reçoit un coup de téléphone de kidnappeurs qui affirment détenir Ashley et lui demandent d’aller retirer la rançon à la banque.

Terrifié, son père s’exécute mais il s’agit en réalité d’une arnaque : Ashley est en sécurité à son bureau.

Lorsqu’elle retrouve son père, plus effondré que jamais, elle lui demande comment il a pu croire à ce mensonge et s’il a douté à un moment de la véracité de cette histoire.

Il lui répond :

« Je n’ai pas pensé qu’il pouvait y avoir une autre option. »

Plus tard dans son lit, la jeune femme se demande comment les faux kidnappeurs ont pu choisir une telle carrière, et la réponse de son père s’impose à elle :

« Ils n’ont peut-être pas pensé qu’il pouvait y avoir une autre option. »

Peut-être que c’est aussi ce qui t’empêche de trouver ce que tu veux vraiment.

Un exercice pour savoir ce que tu veux

Si les kidnappeurs ont pensé que faire le mal était leur seul moyen de survivre, peut-être que ce sont nos croyances limitantes qui nous maintiennent sur le mauvais chemin, explique Ashley Stahl :

« Souvent, nous nous kidnappons nous-mêmes de la vie que nous voulons vraiment.

Nous pensons qu’un chemin différent nous aidera à survivre, nous en sortir, payer nos factures ou combler nos besoins. »

La jeune femme a mis au point un exercice simple pour aller au-delà de ces peurs qui nous empêchent de vivre.

La première étape est une sorte d’audit interne qui consiste à lister toutes les fois où tu t’es mis, et où tu te mets encore, des bâtons dans les roues.

Il s’agit de faire un état des lieux honnête et d’identifier les domaines où l’on reste bloquée par peur de la critique et des risques.

Ensuite, Ashley Stahl conseille de lister ce qui te fait te sentir vraiment bien, ce qui te met des papillons dans le ventre.

À toi de repérer ce qui te fait ressentir de la joie, de l’excitation, un sentiment de liberté, d’expansion, par opposition à ce qui t’amènes de la peur, des craintes et l’impression de suffoquer.

Enfin, la troisième étape consiste à passer à l’action. Ton pire ennemi à ce moment-là, c’est le perfectionnisme, un joli masque que nous portons quand nous avons peut d’échouer.

Plutôt que de cogiter indéfiniment, Ashley Stahl recommande de choisir quelque chose dans la liste de ce qui te fait te sentir bien et de te lancer, en sachant que tu pourras toujours faire des ajustements en route. 

Alors, prête à t’écouter pour trouver ce que tu veux vraiment ? 

À lire aussi : 3 idées en carton qui m’empêchaient de trouver ma passion

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Imleanne

@Nacre "Et puis quand j'aurai un boulot, j'aurais peut-être pas l'énergie ni le temps d'apprendre tout ce que je veux. "

Evidemment. Trouver le temps, une fois sorti de l'école, de faire ce qu'on aime et ce qui nous intéresse, c'est le plus gros enjeu pour nous tous (j'imagine).
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!