Live now
Live now
Masquer
Une publication Instagram d'Ariana Grande du 10 avril 2023 au sujet de sa ligne de maquillage REM Beauty // Source : Capture d'écran Instagram
Culture Web

Ariana Grande répond au bodyshaming dont elle est victime depuis des mois par un TikTok salutaire

Dans une vidéo TikTok publiée le 11 avril 2023 et déjà virale, Ariana Grande dénonce les tonnes de messages désobligeants critiquant son apparence physique, jugée malsaine par des anonymes. En forme de lettre ouverte pleine d’amour, son message appelle à en finir avec le bodyshaming en général, pas seulement contre elle.

Comment va Ariana Grande, d’un point de vue santé mentale et physique ? C’est la question qu’on pourrait se poser face aux rarissimes apparitions de l’artiste ces derniers mois, qui affichait une apparence plus menue et pâle qu’auparavant. Seulement, d’autres personnes moins bien intentionnées ont préféré étaler en ligne les pires théories sur son physique, exigeant des réponses de la part de la chanteuse comme si elle leur devait des explications.

Face à ces mois d’acharnement malveillants et de bodyshaming (ce qui ressemble fortement à du cyberharcèlement de masse), Ariana Grande vient de réagir par une vidéo d’explications. Elle y parle moins de son état de santé personnelle que de la nécessité de s’exprimer avec davantage de bienveillance, hors ligne comme en ligne, au sujet de tout le monde. Et pourquoi pas de garder son opinion pour soi au sujet de l’apparence physique des autres. Car oui, on en est encore là, hélas.

Continuellement attaquée sur son physique, Ariana Grande s’insurge contre le bodyshaming

Dans une vidéo TikTok publiée le 11 avril 2023, Ariana Grande raconte :

« Je ne fais pas ça souvent, je n’aime pas faire ça, je ne suis pas bonne à cela, mais je voulais parler de vos soucis à propos de mon corps, et de ce que ça fait d’être une personne avec un corps, et d’être très exposée, hyper scrutée par les autres. Je crois qu’on pourrait, qu’on devrait même, faire preuve de plus de douceur dans notre façon de parler du corps des autres. Et même qu’on ne devrait même pas se sentir aussi à l’aise à l’idée de le faire, en fait. Qu’importe pourquoi. Même quand vous pensez dire quelque chose de bien, avec de la bonne volonté. Sain, malsain, grosse ou mince, ci ou ça, sexy ou non sexy. On devrait toutes et tous moins commenter le corps des autres. Il y a plein d’autres moyens de complimenter quelqu’un et encore plus de moyens d’ignorer quelque chose qu’on aurait vu chez quelqu’un qui nous déplairait. Je pense qu’on peut toutes et tous travailler à s’exprimer de manière plus safe.

Je voudrais également ajouter que, premièrement, il existe plein de manières d’être magnifique et d’être en bonne santé. Et quand vous comparez mon corps actuel à une période de ma vie passée, c’était la version la plus malsaine de mon corps. Je prenais énormément d’anti-dépresseurs, je buvais beaucoup [d’alcool alors que c’est fortement contre-indiqué en cas de traitement anti-dépresseur], et je mangeais très mal. J’étais au plus bas au moment que vous jugez être celui où j’avais l’air d’être au top de ma santé. Je ne l’étais pas du tout, en fait. Je ne devrais même pas à avoir à expliquer ça, mais j’espère que cet effort d’ouverture de ma part, que ma vulnérabilité, puisse vous faire réfléchir. Donc voilà, c’était mon premier point : être en bonne santé peut revêtir des apparences différentes. »

Dans une vidéo TikTok, Ariana Grande s’exprime contre le bodyshaming dont elle est victime

Le TikTok viral d’Ariana Grande contre le bodyshaming regorge d’amour

Dans cette vidéo TikTok de 3 minutes 17, vu plus de 43 millions de fois, déjà likée plus de 8,5 millions de fois et commentée plus de 140 000 fois en moins de 14 heures, Ariana Grande poursuit :

Mon deuxième point, c’est qu’on ne sait jamais ce que traverse une personne. Et il y a de fortes chances qu’elle en a déjà conscience et qu’elle travaille déjà dessus au moment où vous vous permettez de l’aborder à ce sujet. Vous ne savez pas, donc faites preuve de douceur les uns avec les autres, et avec vous-même.

Troisièmement, je souhaite vous envoyer beaucoup d’amour et vous dire que vous êtes magnifiques, qu’importe la phase que vous traversez actuellement. »

Plutôt que de s’attarder sur son cas personnel, Ariana Grande veut en finir avec le bodyshaming en général

Ariana Grande fait ensuite une parenthèse concernant le fait qu’elle apparaisse sans maquillage des yeux. Le grand public a tellement eu l’habitude de la voir avec son trait de liner signature, que beaucoup des personnes qui postaient des messages malveillants contre la chanteuse s’attardaient sur ses yeux, les jugeant différents du passé, plus globuleux qu’avant. C’est pourquoi l’artiste précise alors dans sa vidéo TikTok déjà virale :

« Ah, au fait, là, je ne porte ni faux-cils, ni eye-liner, donc c’est mon visage au naturel, mes yeux sans maquillage, merci de ne pas paniquer. »

Plutôt que de s’attarder sur son cas personnel, Ariana Grande veut en finir avec le bodyshaming en général

Ariana Grande conclut enfin son appel à en finir avec le bodyshaming et à faire preuve de davantage de bienveillance envers soi-même et les autres :

« Bref, vous êtes magnifiques, qu’importe ce que vous traversez, qu’importe votre poids, qu’importe comment vous avez décidé de changer votre façon de vous maquiller ces derniers temps, qu’importe quel acte de médecine esthétique vous avez décidé d’avoir ou non, qu’importe. Je pense juste que vous êtes magnifiques, je voulais vous partager mes sentiments et vous souhaitez une belle journée. Plein d’amour ! »

Sans confirmer ni infirmer les rumeurs au sujet d’une potentielle maladie, acte de médecine esthétique ou opération de chirurgie esthétique, Ariana Grande profite donc du bodyshaming dont elle est victime afin d’adresser une lettre ouverte au grand public en général pour qu’il cesse de commenter autant le physique des autres. Un message plein de bienveillance salutaire.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

3
Avatar de Onaimelesfleurs
12 avril 2023 à 22h04
Onaimelesfleurs
Je suis sûr.e que notre Ariana favorite est une personne très gentille au fond. Je ne la connais pas, je ne vais pas dire qu'elle est malhonnête ou quoi que ce soit, et je suis sûre que c'est très dur pour elle d'être constamment scrutée. Cette pression à rester parfaite, l'examen constant et minutieux de son corps par un public très large... Je sais bien que c'est ce qui va avec la célébrité, mais je comprends que ça lui pèse. Et c'est la raison pour laquelle, personnellement, jamais je ne pourrais être une célébrité. Vivons heureux.ses, vivons caché.e.s.
Ceci étant dit, de ce que j'ai vu des critiques sur le physique d'Ariana Grande, il y a deux choses qui sont à nuancer. La première, c'est que les gens parlent des chirurgies esthétiques qu'elle aurait faites. C'est clair que son visage a pas mal changé, et effectivement ça pose question. Je pense que quand on est considéré comme une icône de la beauté, comme l'est Ariana, on a une responsabilité d'être ouvert sur le fait d'avoir fait de la chirurgie. Il y a des millions de jeunes filles qui ont une image d'elles-mêmes détruite par un standard de beauté impossible à atteindre et répandu au travers de ces célébrités. Sans avoir à parler de chaque procédure qu'elle a fait (je pense que ce niveau de détail serait contreproductif et inciterait au contraire les jeunes à faire de la chirurgie donc non), je trouve important que si on lui pose la question, elle soit ouverte à ça.
La deuxième chose, c'est le racebaiting. Ariana grande est blanche. Et au fil des années elle a essayé le plus possible de paraître métisse, allant jusqu'à utiliser des références de la culture afro américaine dans ses clips (seven rings), ou à foncer sa peau. Aujourd'hui, avec la rage de la K-pop, elle essaie d'adopter des traits ethniques d'Asie de l'est. Bref, apparemment quand on a les moyens on peut changer d'ethnicité comme de chemise. Je rappelle à titre indicatif que les personnes non blanches ne peuvent pas juste effacer leur couleur de peau, que leurs traits sont considérés comme indésirables sur eux mais sexy sur les personnes blanches, et que loin d'être un accessoire, leur ethnicité fait qu'ils subissent une oppression systémique.
Je sais que je prêche des converti.e.s, mais c'est grave, surtout quand il s'agit de célébrités de cette envergure. J'y vois un moyen très cynique de se faire de l'argent sans penser aux concerné.e.s. Encore une fois je ne juge pas son caractère mais au niveau des actions, il y a à redire et ce n'est aucunement du bodyshaming.
23
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture Web

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-27T115458.698
Culture Web

Tibo InShape est désormais le plus gros youtubeur français, et c’est très inquiétant

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Cedrick Lorenzen / TikTok
Société

« Thirst eating trap », où quand les hommes sexualisent la cuisine sur TikTok

8
Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Canva
Culture Web

Les femmes se sentent-elles plus en sécurité avec les hommes ou avec les ours ? La réponse n’est pas si surprenante

1
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-02T175930.223
Culture

Amy Winehouse : 3 ressources bien meilleures que Back to Black pour comprendre Amy

Raconter sur TikTok ses actes contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme » // Source : Captures d'écran TikTok
Culture Web

Raconter sur TikTok ses actions contre le sexisme, c’est la dernière tendance du « micro-féminisme »

2
Chloë Gervais // Source : URL
Société

Squeezie, Chloë Gervais et Abrège Frère : c’est quoi cette histoire de cyberharcèlement ?

14
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12
Copie de [Image de une] Horizontale (3)
Culture

« Le goût des fraises » : 3 bonnes raisons de découvrir ce délicieux manga

So baby girl
Culture

C’est quoi un mec « so baby girl » ? On vous explique pourquoi Jacob Elordi a attendri tout Internet

6

La pop culture s'écrit au féminin