Live now
Live now
Masquer
[Site web] Visuel horizontal Édito (1)
Livres

Alerte coup de cœur : cette BD hilarante montre le quotidien d’une famille homoparentale (et nombreuse !)

Des planches avec un humour acide comme des pickles sur le quotidien d’une famille homoparentale, deux mères et trois garçons, dont deux jumeaux ! C’est pas rose tous les jours mais la dérision fait passer tout ça comme une lettre à la Poste.

Sur chaque page, une petite histoire, une discussion, une réflexion, bref une tranche de vie ! Ces deux mères en couple, qui ont trois enfants, se prennent des réflexions salées de leurs proches sur leurs choix de vie (qui ne se retrouvera pas dans ces jugements ?) allant même jusqu’à des propos injurieux… mais elles ne se départissent jamais de leur humour.

Croyances
© Séverine Tales/Payot Graphic

On choisit pas sa famille (comme le dit Maxime Le Forestier), certes ! L’autrice a donc décidé d’en rire, de s’en moquer et de prendre de la distance. Avec un humour absurde, digne d’un Fabcaro, que l’on se réjouit d’avoir découvert, Séverine Tales dépeint un quotidien somme toute assez banal de parents, mais auquel se greffent des problématiques liées à l’homoparentalité.

Tales_Chroniques décalées d’une famille ordinaire_couv

Pour vous procurer Chroniques décalées d’une famille ordinaire (et vice-versa), de Séverine Tales, Payot Graphic, 19 euros, paru le 11 mai, c’est ici !

De la famille aux médecins… Tout y passe !

Paillettes
© Séverine Tales/Payot Graphic

Les maladresses du personnel médical, les commentaires sur le physique des enfants dont les traits viendraient du « donneur », des blagues sur les jumeaux avec les réflexions que l’on se prend au coin du nez (« oh moi je ne pourrais pas »)… c’est tout cela que l’on trouve dans cet album qui se lit d’une traite ou qui se picore, aussi frais qu’une brise de printemps. Mieux vaut rire et se moquer des réac’ que pleurer parfois !

Dans la bouche de son père, l’autrice place ces paroles :

« Tu sais, ma chérie, vous avez beaucoup de chance quand même, l’époque a bien changé et vous êtes dans un quartier sympa…

Vous avez remarqué, les autres parents d’élèves et à l’école, ils font comme si vous étiez une famille normale !…

Ah mais ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit ! »

Mais rassurons-nous, Séverine Tales indique en préambule non sans humour :

« Ceci est une œuvre de fiction. Toute ressemblance avec des personnages ayant réellement existé serait purement fortuite.

Excepté ma mère, qui est parfaitement fidèle à elle-même dans cet ouvrage. Et ma sœur qui est encore plus trash, ma femme qui est parfaite et pas hystérique, mes enfants qui ne ressemblent en rien aux trois petits garçons décrits dans cette BD, et je débourserai pas un kopeck pour la psychothérapie que nécessitera la parution de cette BD. »

Nostalgie
© Séverine Tales/Payot Graphic

Prendre un peu de recul sur la maternité, et respirer

Tantôt mignonnes, tantôt à l’humour corrosif, ces petites tranches du quotidien nous plongent au cœur d’une famille, finalement comme les autres, bien que parfois jugée.

Les mères moquent (gentiment) l’éducation positive, évoquent un quotidien rythmé par les cacas et les vomis — c’est ça finalement être parent ! —, les difficultés, les grosses fatigues et les joies. Et oui, ça fait du bien de savoir qu’on n’est pas toutes seules dans cette galère. On sourit aussi grâce à l’innocence des enfants et à leur sens de la blague, difficilement égalable.

Education-positive-3
© Séverine Tales/Payot Graphic
Fuite
© Séverine Tales/Payot Graphic
Convoi
© Séverine Tales/Payot Graphic

Rire de ce qui peut être douloureux, de ce qui est injuste, de ce qui est lourd, c’est le pari de cette BD et c’est plus que réussi ! À lire d’urgence.

À lire aussi : Une mère au bord du gouffre reprend goût à la vie dans cette BD qui vous touchera en plein coeur

Image en une : © Séverine Tales/Payot Graphic


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.

Les Commentaires

2
Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
15 mai 2022 à 11h05
Ariel du Pays Imaginaire
Ca a l'air super drôle et j'aime bien ce style de dessin très "simple" avec des éléments percutants. Le père Noël et "éducation positive 3" m'ont bien fait rire. Je pense que je vais l'acheter aussi.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Livres

bruno-gomiero-jp7J14W9sSg-unsplash
Livres

On a trouvé l’application e-book dont vous n’allez plus vouloir vous passer

Livres

Avec Galatea, découvrez des histoires exclusives en format audio ou ebooks

Humanoid Native
Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
Portrait de l'autrice de La Charge raciale, Douce Dibondo, par Céline Nieszawer // Source : Céline Nieszawer
Société

« La suradaptation des personnes racisées est une épée de Damoclès » : Douce Dibondo (La Charge raciale)

2
ovidie-1
Culture

Et si les chiens étaient les meilleurs amis des femmes ?

Chloé Delaume
Culture

« Je suis en saturation des hommes », rencontre avec Chloé Delaume, autrice de Phallers, un roman féministe jubilatoire

nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

La pop culture s'écrit au féminin