Live now
Live now
Masquer
Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Oubliez les fleurs ou les bons de réductions pour de l’électroménager, cette année, je vous propose une sélection de 5 ouvrages, essais progressistes ou romans éclairants à offrir à toutes les mamans.

J’ai la particularité d’avoir une maman née aux alentours de la fête des mères, ce qui, pour ma sœur et moi, a toujours représenté l’avantage pratique (et un peu feignant) de faire un cadeau deux en un. Avec la distance qui nous sépare depuis mon emménagement à Paris, il y a quelques années, il est toujours un peu compliqué de suivre les goûts de ma mère, savoir ce qui l’intéresse au quotidien. J’essaye de questionner ma sœur, de glaner des détails subtilement.

Depuis quelques années, j’ai décidé de lui offrir des livres, un terrain que je connais bien. Ma mère est, comme beaucoup de femmes, une lectrice occasionnelle. Non pas par manque d’intérêt, mais plutôt de temps et de budget à y consacrer. D’où l’intérêt de lui offrir des ouvrages qui feront mouche. Si vous avez la même idée, voici une petite sélection qui, je l’espère, conviendra au plus grand nombre.

Monique s’évade, d’Edouard Louis

Après avoir vécu avec deux conjoints violents et alcooliques, la mère d’Edouard Louis pensait s’être tirée d’affaire avec son nouveau compagnon à Paris. Malheureusement, après quelque temps, les mêmes mécanismes de violence se mettent en place. Avec la complicité de sa soeur, l’écrivain organise la fuite de sa mère. Déménager de l’appartement, se nourrir, trouver une nouvelle maison, la fuite est détaillée dans ce qu’elle a de plus factuelle, banale, bien loin d’une romantisation romanesque. Pourtant, ce processus auquel Edouard Louis incorpore ses réflexions sur la honte de soi, de son milieu, nous tient en haleine jusqu’à un troisième acte, sublime et salvateur. Une vraie revanche. À offrir à toutes celles qui ont aussi, un jour, dû fuir, ou en ont rêvé.

Monique s’évade, Edouard Louis, Seuil, 18€

Rue du Passage de Fatima Ouassak

Salima, fillette née dans les années 80, habite dans un quartier d’une banlieue populaire. Chaque jour, elle se laisse porter par les histoires des habitants et commerçants de la rue où elle habite, la rue du Passage. Il y a la doseuse d’épice, la caftanière ou le passeur de cassettes. Tous sont respectés, célébrés pour ce qu’ils apportent à la communauté. Décrivant en creux le destin des immigrés de la France des années 80, l’autrice Fatima Ouassak, connue pour son ouvrage « La puissance des mères » s’essaye avec brio à la fiction. Poétique et politique, cette plongée imaginaire au cœur d’un quartier défavorisé, où règne la crainte de la misère et la solidarité, se lit d’une traite. À offrir à celles qui ont aussi connu une rue du Passage.

Rue du Passage, Fatima Ouassak, éditions JC Lattès, 18€

Ceci n’est pas un livre sur le genre, de Morgan N Lucas

Irriguant le débat public depuis quelques années, les questions de genre peuvent questionner, susciter du débat, voire effrayer… ce qui n’est pas le but. Pour y voir plus clair, le thérapeute trans Morgan N Lucas propose dans son premier ouvrage un tour de la question accessible et ingénieux. Bien loin de s’enfermer dans des postures simplement philosophiques, l’auteur rappelle avec justesse que les questions de genre concernent tout à chacun, et pas seulement les personnes trans. Factuel, le livre désamorce toutes les crispations et offre un vrai regard bienveillant et rassurant sur cette réflexion hautement inflammable. À offrir pour celles qui s’interrogent, et qui aimeraient en savoir plus.

Ceci n’est pas un livre sur le genre, Morgan N Lucas, éditions les Insolentes, 26€

La gosse de Nadia Daam

La gosse devient de moins en moins gosse, et ça la questionne autant que ça l’attriste. C’est ce que raconte Nadia Daam, journaliste, dans ce récit à la fois authentique et émouvant sur son rapport à sa fille adolescente. Une fois l’enfance passée et l’indépendance qui s’acquiert peu à peu, la mère pensait s’affranchir des stress du quotidien, mais il n’en est rien. Élever une fille pour qu’elle devienne une femme, dans ce calvaire qu’est la société sexiste et machiste est un questionnement de chaque instant. Dans une langue à la fois touchante et sincère, la journaliste livre une belle réflexion sur la place des mères dans la vie de leurs adolescentes. À offrir à toutes les mères qui élèvent ou ont élevé des filles.

La gosse, Nadia Daam, éditions Grasset, 26€

Les grandes oubliées de Titiou Lecoq

Saviez-vous qu’au Moyen-Âge, avant le XVe siècle, les femmes étaient bâtisseuses de cathédrales, travaillaient au côté de moines pour l’enluminure des manuscrits ou pouvaient exercer le métier de chirurgienne ? Pourtant, très peu de traces subsistent de cette implication active dans la société, pis, elles ont été complètement invisibilisées dans la conception moderne de l’Histoire. Pour y remédier, la journaliste et autrice Titiou Lecoq a rédigé ce précieux essai, qui remet les femmes à leur juste place dans la grande histoire de France. Couvrant la période préhistorique à nos jours, l’ouvrage, ultra-accessible et riche de nombreuses anecdotes, nous propose une réjouissante plongée historique. À offrir aux fans d’histoire bien sûr !

Les grandes oubliées, Titiou Lecoq, éditions de l’Iconoclaste, 20,90€


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Livres

livres-enfants
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en mai 2024

Culture

5 bonnes raisons de binge-watcher Becoming Karl Lagerfeld sur Disney +

Humanoid Native
bruno-gomiero-jp7J14W9sSg-unsplash
Livres

On a trouvé l’application e-book dont vous n’allez plus vouloir vous passer

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

2
Portrait de l'autrice de La Charge raciale, Douce Dibondo, par Céline Nieszawer // Source : Céline Nieszawer
Société

« La suradaptation des personnes racisées est une épée de Damoclès » : Douce Dibondo (La Charge raciale)

2
ovidie-1
Culture

Et si les chiens étaient les meilleurs amis des femmes ?

Chloé Delaume
Culture

« Je suis en saturation des hommes », rencontre avec Chloé Delaume, autrice de Phallers, un roman féministe jubilatoire

nadine-shaabana-DRzYMtae-vA-unsplash
Culture

Violences sexuelles : comment la littérature Young Adult prolonge le combat de #MeToo

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024
Daronne

Livres pour enfants : les 10 meilleurs albums jeunesse en avril 2024

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

La pop culture s'écrit au féminin