Live now
Live now
Masquer
sophia-aram-gilets-jaunes
Ecologie

Sophia Aram, en parlant des gilets jaunes, met des mots sur ma frustration

Sophia Aram revient avec humour sur la mobilisation des gilets jaunes, mais sa conclusion est plus tragique que drôle… Pouvoir d’achat contre urgence écologique, la France est-elle dans l’impasse ?

Mon rituel du lundi matin, c’est de me mettre France Inter dans les oreilles aux alentours de 8h45.

La revue de presse de Claude Askolovitch me recolle à l’actualité, après avoir passé un dimanche de gros chat, déconnectée du monde. Puis Sonia Devillers se livre à un exercice similaire dans le monde des médias et des écrans.

Sophia Aram, ma star du lundi matin

Et enfin, à 8h55, Sophia Aram conclut le 7/9 par un billet d’humour qui n’est jamais que de l’humour. Ses sujets et sa manière de les aborder me font rire, mais aussi réfléchir !

À lire aussi : Sophia Aram allume les homophobes hypocrites

Ce lundi 19 novembre, lendemain du premier week-end de mobilisation des « gilets jaunes », Sophia Aram a mis les mots sur la frustration que m’inspirait cette manifestation depuis ses premières annonces.

Make our diesel great again, le billet de Sophia Aram

Make our diesel great again - Le Billet de Sophia Aram

Sa conclusion fait mouche :

« En attendant qu’un débat s’organise autour de la transition écologique et du pouvoir d’achat des plus démunis, il semble qu’on n’en apprendra pas beaucoup plus du côté des gilets jaunes, ce que confirme le sondage Ifop que nous rappelait tout à l’heure Charline Vanhoenacker : pour 62% des Français, le pouvoir d’achat est plus important que la transition énergétique.

J’imagine donc que nous en sommes là : make our diesel great again ! »

Gilets jaunes et chiffon rouge

Ce que dit Sophia Aram (incarnant ici un de ses personnages des « Bobini ») rejoint directement ma propre lassitude face à la mobilisation des gilets jaunes, et surtout aux commentaires médiatiques et politiques qui en sont faits.

Il était évident qu’une hausse soudaine du prix des carburants allait raviver la grogne : tous les gens qui ont besoin de leur voiture pour se déplacer au quotidien sont directement touchés par une telle mesure !

Quelques centimes par litre finissent par devenir plusieurs dizaines d’euros, sur une fin de mois qui se joue parfois à moins que ça…

Il était évident aussi que commencer à prendre des mesures concrètes pour limiter la consommation d’énergies fossiles et donc l’émission de gaz à effets de serre allait affecter le quotidien des gens.

Parce que de telles mesures viendront influer nos habitudes, bien sûr.

J’ai le sentiment amer que cette annonce de la hausse des prix du carburant finit par amener le débat public loin des deux sujets dont il faudrait pourtant que l’on discute d’urgence : le pouvoir d’achat des plus fragilisés, ET l’urgence écologique.

Les deux.

Pas l’un contre l’autre, pas l’un au détriment de l’autre.

Se passer de sa voiture, c’est facile lorsque l’on a à sa disposition un réseau de transports en commun qui quadrille efficacement le réseau…

C’est un sacrifice injuste et irréaliste lorsqu’on le demande à celles et ceux qui n’ont QUE ce moyen de transport à leur disposition pour se déplacer !

Gilets jaunes : des polémiques, une impasse, des solutions

Prendre des mesures pour limiter nos émissions globales de gaz à effets de serre, c’est une urgence. 

Alors pourquoi ne pas commencer par l’un des postes principaux, les plus polluants, les moins indispensables au quotidien des Français et Françaises ?

« La production de viande est plus polluante que le secteur des transports, mais le gouvernement semble l’ignorer», avance David Chauvet, juriste, essayiste et défenseur des droits des animaux.

Ce dernier milite ainsi pour que le gouvernement planche sur une fiscalité sur la viande, dont les conséquences seraient plus supportables pour les ménages les plus modestes. »

Oui, à lire sur Le FigaroTaxer la viande plutôt que le carburant, une piste polémique.

Polémique, oui.

À lire aussi : « Les végans ont tout faux » : ceux qui agissent ont toujours tort

Est-ce qu’on pourra vraiment faire l’économie de l’examen de « pistes polémiques » pour réussir à trouver des solutions à la crise écologique et environnementale trop longtemps ignorée par les pouvoirs publics ?

Et quitte à créer de la polémique, est-ce qu’on ne pourrait pas polémiquer utile et productif… plutôt que de s’empoigner sur des ronds points, de railler la colère des uns au nom de la colère des autres ?

À lire aussi : La politique et nous #3 — Qu’est-ce qu’on attend pour (re)prendre le pouvoir ?

Coucou, tu veux voir mon chatbot ?

Bienvenue sur madmoiZelle ! Si tu veux recevoir chaque jour les meilleures publications, viens t’inscrire à notre soyeux chatbot sur Facebook ! Si ça te saoule, réponds-lui « stop », tu verras, il est super bien dressé. (Mais parle-lui bien stp parce qu’on peut lire les messages).

Les Commentaires
127

Avatar de Denis
30 novembre 2018 à 10h58
Denis
@MissMachine et à celles que la question "qui sont les gilets jaunes" intéresse, cette étude approfondie de la fondation Jean Jaures :

https://jean-jaures.org/nos-product...velateur-fluorescent-des-fractures-francaises
3
Voir les 127 commentaires

Plus de contenus Ecologie

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

Sexo
Sponsorisé

Parlons sans complexe de vaginettes

Humanoid Native
markus-spiske-r1BS0pzlr1M-unsplash
Ecologie

Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Camille Lamblaut

21 nov 2022

ecogestes-beaute-salle-bains
Beauté

9 gestes à adopter au quotidien pour une routine beauté plus écologique

cop27 manifestation
Ecologie

COP27 : pourquoi les revendications des femmes africaines et indigènes sont capitales

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

li-an-lim-ycW4YxhrWHM-unsplash
Ecologie

Non, il n’est pas nécessaire d’arrêter de faire des enfants pour sauver le climat

markus-spiske-JnT4Mjq5n_E-unsplash
Ecologie

Les canicules à venir pourraient causer 90 000 morts par an, prévient un rapport

Camille Lamblaut

09 nov 2022

Capture d’écran 2022-11-02 à 18.09.43
Ecologie

Qui est Aileen Getty, milliardaire philanthrope et défenseuse des actions chocs pour le climat ?

Camille Lamblaut

02 nov 2022

greta-thunberg-unicef
Ecologie

Greta Thunberg annonce qu’elle n’ira pas à la COP27, qu’elle juge « inefficace »

Camille Lamblaut

31 oct 2022

1
Greta Thunberg dénonce le greenwashing de la fast-fashion
Ecologie

Greta Thunberg s’insurge contre le piège du greenwashing tendu par la fast-fashion

Anthony Vincent

28 oct 2022

La société s'écrit au féminin