Live now
Live now
Masquer
Le sac à main Area x MyReality de Christine Quinn intrigue dans Selling Sunset
Actualité mode

Que raconte le sac-chaise inutilement brillant de Christine Quinn dans Selling Sunset ?

Minaudière joliment inutile, la chaise miniature portée en bandoulière par Christine dans Selling Sunset ne peut rien contenir d’autre que notre fascination amusée. Et c’est ce qui en fait un objet mode par excellence. Décryptons le WTF.

La saison 4 de Selling Sunset tourne (beaucoup) autour de Christine Quinn. Les agents immobiliers de luxe du groupe Oppenheim discutent tant de sa grossesse et de ses déboires qu’on en oublierait presque de parler de son allure.

Parmi ses dernières trouvailles stylistiques pourtant figure une chaise pliante miniature portée en bandoulière tel un sac à main, qui s’avère… intrigante.

Christine Quinn avec son sac à main chaise pliante Area x MyReality dans Selling Sunset saison 4. © Netflix.
Christine Quinn avec son sac à main chaise pliante Area x MyReality dans Selling Sunset saison 4. © Netflix.

« C’est un sac à main » : Christine Quinn à propos de sa mini-chaise en bandoulière

Dès le premier épisode de cette nouvelle saison, Christinne Quinn, enceinte jusqu’aux yeux, se trimballe avec sa mini-chaise en bandoulière, y compris pour rencontrer son patron Jason Oppenheim. Quand celui-ci s’en amuse, la mère en devenir lui rétorque :

« C’est un sac à main. Vous ne mettez rien dedans, c’est une déclaration mode. »

Les mauvaises langues diront que c’est encore un délire de modeuses superficielles tentant vainement de se justifier. Mais ce serait passer à côté du sujet, hautement philosophique : la nature des objets, leur vraie valeur et sa subversion, ainsi que leur pouvoir de représentation sociale !

Christine Quinn raconte son sac à Jason Oppenheim, dans Selling Sunset saison 4. © Netflix.
Christine Quinn présente son sac à Jason Oppenheim, dans Selling Sunset saison 4. © Netflix.

Peut-on appeler « sac à main » un objet qui ne peut RIEN contenir ?

Peut-on encore appeler « sac à main » un objet qui ne peut rien contenir ? La question se pose déjà devant plein de minaudières du marché, dans lesquelles il serait difficile de caser plus qu’un rouge à lèvres et une carte bleue.

Mais cette chaise miniature en bandoulière de la marque Area en collab avec MyReality — qui se vend 803,95€, bisous — pousse le délire encore plus loin.

Capture d'écran de l'eshop de la marque MyArea. Navré de vous annoncer que cette blague mode pliante à 803,95€ est sold-out, hélas.
Navré de vous annoncer que cette blague mode pliante à 803,95€ est sold-out, hélas.

À sa sortie il y a près de deux ans, cet accessoire avait déjà amusé la galerie mode. Celle-ci a l’habitude (et vit) de ce genre d’absurdités qui peut faire le sel d’un style, et n’a donc pas été choquée outre mesure quand le sac-chaise bijouté a défilé en février 2020 sur le podium d’Area.

Le sac inutile : une déclaration mode ironique de classe sociale

En quoi un tel sac tiendrait-il d’une déclaration mode ? Eh bien en se portant de façon purement accessoire, ce sac qui n’en est pas un affirme en creux une position de bijou. Sa fonction effective n’est pas de transporter, mais bien d’ornementer. Et quoi de plus démonstratif, voire ostentatoire, que de décorer en prenant la forme d’un objet dont le design consiste justement à être éminemment fonctionnel — en l’occurence une chaise ?

Rendre cette assise (objet fonctionnel par excellence) inutile en la miniaturisant et l’assumer en la portant fièrement en bandoulière tel un sac tient donc d’une démonstration de puissance sociale. Soit l’un des ressorts-clés de la mode de luxe, qui adore recouvrir ça d’un vernis d’humour pour amuser les foules.

Un sac « Lait de Coco » Chanel par Karl Lagerfeld.

Karl Lagerfeld s’en amusait souvent chez Chanel, en proposant des sacs géants intransportables dans la vraie vie en forme de cerceau de hula hoop, ou au contraire en forme de brique de lait dans laquelle il serait également bien compliqué de caser et récupérer quoi que ce soit.

Même chose avec Jacquemus et ses sacs Chiquito toujours plus pequeño, jusqu’à carrément passer dans la catégorie « bijoux » et non plus « sacs » de son eshop.

Un sac Chiquito de Jacquemus porté comme un bracelet.

Faire d’une aberration une performance de goût et de classe sociale

Dépasser la dimension purement fonctionnelle d’un objet afin de lui faire porter d’autres messages (de goûts personnels, de genres, de classes sociales, ou d’appartenances communautaires) tient d’un processus essentiel dans la mode, surtout de luxe. C’est ce que m’expliquait récemment l’historienne et sociologue de la mode Elodie Nowinski :

« Un petit sac à main, c’est une aberration de fonction. Mais on le porte quand même car c’est un symbole social, un outil de distinction de classe et de performance de goût. Le fait de l’avoir détaché de sa fonction première en fait d’autant plus un objet de démonstration sociale. »

« Soyons honnêtes. Mon sac-chaise était la star de Selling Sunset, et on ne faisait que vivre dans son mode », ironise Christine Quinn sur Twitter le 25 novembre 2021.

Bref, cette mini-chaise inutilement belle, portée fièrement en bandoulière, raconte beaucoup de la classe sociale de Christine Quinn. Celle-ci a clairement les moyens de se passer d’un lourd sac à main fonctionnel. Elle le démontre avec ce bijou qui feint d’être un sac à 803,95€. Et son culot doré nous laisse sur le cul.

À lire aussi : J’ai testé la brosse à dents électrique Philips Sonicare Prestige 9900 : que de luxe, mes aïeux

Crédit photo de Une : © Netflix.

Les Commentaires
9

Avatar de BravoCharlie
12 janvier 2022 à 13h53
BravoCharlie
@MorganeGirly oui, de ton point de vue, ma théorie tombe à l'eau, effectivement. Cela dit, ce que ma liste sous entend, c'est que quand tu es aisé.e, tu as accès à plus de biens et de services (ex: casier dans la salle de sport et nouveau téléphone qui se décharge pas à la moindre notification) qui te facilitent la vie, te permet de racheter un truc que t'as oublié, de payer un service qui remplace un objet de ton sac etc (genre la lunchbox)
Et pour le cas de Christine Quinn, je crois que c'est @celacanto qui tient la clé: sa voiture étant garée juste devant la maison à ce moment-là, elle pourrait venir les mains totalement vides sinon pour ce fashion statement.
1
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?
Actualité mode

Quelles sont les tendances mode de 2023 sur lesquelles on peut miser ?

Anthony Vincent

01 fév 2023

3
beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
Gucci nomme Sabato de Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c'est qui ?
Actualité mode

Gucci nomme Sabato De Sarno nouveau directeur artistique : ok, mais c’est qui ?

Anthony Vincent

30 jan 2023

Défilé Viktor & Rolf haute couture printemps-été 2023
Actualité mode

À la fahion week de Paris, Viktor & Rolf met la haute couture sens dessus dessous

Anthony Vincent

28 jan 2023

2
Les plissés d’Haider Ackermann pour Jean Paul Gaultier
Actualité mode

Le défilé Jean Paul Gaultier par Haider Ackermann redéfinit la haute couture

Anthony Vincent

27 jan 2023

3
Le défilé Christian Dior haute couture printemps-été 2023 rend femmage à Joséphine Baker
Actualité mode

À la fashion week, le défilé Dior rend femmage à Joséphine Baker

Anthony Vincent

26 jan 2023

Le court métrage de présentation de la collection Iris van Herpen haute couture printemps-été 2023, révélé le 23 janvier 2023
Actualité mode

Pour la fashion week haute couture, la créatrice Iris van Herpen présente un film sous-marin

Anthony Vincent

25 jan 2023

Les créations haute couture de Schiaparelli pour représenter un lion (pour symboliser la fierté), un léopard (la luxure), et une louve (l'avarice)
Actualité mode

Les têtes de lion, louve et léopard du défilé Schiaparelli scandalisent les réseaux et Peta

Anthony Vincent

24 jan 2023

4
Une femme en manteau à carreaux, pantalon rouge et escarpins au milieu d'un terrain vague en béton © Nappy de la part de Pexels via Canva
Actualité mode

Mode In Seine-Saint-Denis, l’appli pour une mode engagée localement, fera-t-elle des émules ?

Anthony Vincent

23 jan 2023

La couverture de Vanity Fair France décembre 2022-janvier 2023
Mode

Comment la mode se lasse du body-positive et revient à la maigreur heroin chic

Anthony Vincent

22 jan 2023

37
La marque de culotte menstruelle Thinx, reconnue coupable de contenir des substances nocives.jpg
Actualité mode

Les culottes menstruelles Thinx contiendraient des substances nocives, conclut un procès

Anthony Vincent

19 jan 2023

3

La mode s'écrit au féminin