Live now
Live now
Masquer
greta darcy carden a league of their own
Culture

Pourquoi la série A League Of Their Own tape dans le mille en matière de représentation lesbienne

Ode à la sororité et précieuse représentation queer, ce reboot de A League Of Their Own est une vraie réussite, aussi drôle qu’éminemment politique et féministe. À découvrir d’urgence sur Amazon Prime.

Rien ne m’a fait plus de bien en cette rentrée trop moite et morose que de me caler confortablement devant la série A League Of Their Own (Une équipe hors du commun, en français). J’aurais tort de vous la vendre comme une simple série feel good. On parle ici d’une série pas seulement drôle et brillamment écrite, ou d’un casting de haute volée plein de visages déjà croisés, comme celui de D’arcy Carden révélée par The Good Place, ou de nouveaux qu’on a déjà très très hâte de revoir.

A League Of Their Own, c’est une épopée sportive bien réelle, celle des débuts de la All-American Girls Professional Baseball League dans les années 40 aux États-Unis. Alors que les hommes sont envoyés sur le front en Europe, la ligue de baseball prend la décision de fonder des équipes féminines. Un pari osé dans une Amérique bien ancrée dans sa misogynie crasse.

chante adams -Max-Chapman a league of their own
Amazon Studios

Si A League Of Thier Own vous dit quelque chose, c’est aussi parce que cette histoire avait déjà été racontée dans un film du même nom sorti dans les années 90, porté par Geena Davis (tout juste sortie de Thelma et Louise) mais aussi Madonna, Lori Petty, Tom Hanks ou encore Rosie O’Donnell.

Une plongée dans l’Amérique des années 40

Pourquoi en faire un reboot en 2022 ? Déjà pour raconter un contexte historique, et à travers lui une toute autre histoire. Ou plutôt des histoires.

A League Of Their Own (disponible sur Amazon Prime) se focalise sur deux femmes : d’abord Carson Shaw (Abbi Jacobson), qui profite de l’absence de son mari pour tenter sa chance et devenir joueuse professionnelle de base-ball. Rejoindre l’équipe des Peaches ne sera pas une révélation que sur le terrain, puisqu’elle va tomber sous le charme de Greta Gill (D’Arcy Carden), aussi extravertie qu’elle est timide et gaffeuse. Ensuite, Maxine Chapman (Chanté Adams, une révélation !), lanceuse hors pair qui se voit refuser les épreuves pour rejoindre les Peaches par des sélectionneurs racistes. Elle n’a qu’un objectif et une seule ambition, celui de jouer. Et aussi un secret, celui de n’avoir aucune intention de se caser avec un homme ni de travailler dans le salon de coiffure de sa mère…

À travers elles et toute une galerie de joueuses charismatiques, la série explore avec justesse le sexisme ambiant, le racisme d’une société où les blancs et les noirs vivent séparés, mais aussi l’homophobie profondément ancrée et banalisée.

a league of their own – kellymccormack
Anne Marie Fox/Prime Video

Coup de cœur indiscutable pour Lupe (Roberta Colindrez) et Jess (Kelly McCormack), dont on voudrait ardemment une série juste pour elles deux où on les verrait boire des coups, fumer des clopes, porter des sapes hyper classes et draguer des filles (je sais, c’est léger comme pitch, mais c’est vraiment tout ce que j’attends).

Une représentation des lesbiennes inespérée

À la façon d’Orange Is The New Black il y a quelques années, la série co-créée par Will Graham et Abbi Jacobson montre une flopée de personnages féminins non seulement fabuleusement attachants, mais qui défient aussi les carcans et les stéréotypes, des butchs au cœur tendre et des fems fatales, des fières et des grandes gueules, de l’amour et de la sororité, de vraies amitiés féminines comme on les voit rarement mais dont on connaît la force, de l’audace et de la tendresse, en veux-tu en voilà. Et de l’humour, parce que c’est aussi ça qui rend A League Of Their Own aussi réconfortant et précieux.

La série donne à voir en huit épisodes la réalité des femmes lesbiennes et bisexuelles à cette période de l’Histoire des États-Unis, où vivre son identité et ses amours revenait parfois à se mettre en danger, risquer la prison ou l’hôpital psychiatrique. Mais ces vies-là étaient possibles, clandestines et cachées, mais aussi joyeuses quand il était possible de trouver celles qui nous ressemblent.

Co-créatrice et co-scénariste de la série, la comédienne Abbi Jacobson (qu’on avait adoré et vénéré dans l’inénarrable Broad City) a fait son coming-out bisexuel en 2018 et s’est fiancée tout récemment avec Jodi Balfour. Il est très clair en la voyant incarner Carson dans la série que cette expérience l’a nourrie et inspirée. « Ça résonne en moi car ça ressemble beaucoup à mon histoire », a-t-elle confié à Them. « J’ai accepté ma sexualité super tard, alors on peut faire son coming-out même en étant aussi vieille que moi. »

carson shaw greta gill

Une deuxième saison serait déjà en préparation, et on l’espère à la hauteur de cette impeccable réussite.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

2
Avatar de Kaylie
11 septembre 2022 à 21h09
Kaylie
J'ai TELLEMENT aimé cette série !
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

Aya Nakamura nous donne envie de zouker avec son nouvel album, DNK
Culture

Fan de rap, de RnB, d’afro (et d’Aya Nakamura) : Les Flammes est votre rendez-vous en avril

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Copie de [Image de une] Horizontale (6)
Culture

3 nouveaux livres d’Audrey Ouazan en avant-première

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

4
Source : TF1 - Le 20h - Capture d'écran
Séries

Une série de fiction sur Brigitte Macron serait en préparation

4

La pop culture s'écrit au féminin