Live now
Live now
Masquer
Source : Getty Images Signature
Parentalité

Comment expliquer à un enfant de 2 ans qu’on ne tape pas les autres ?

Votre enfant met vous met régulièrement des tartes ou bien, il frappe ses copains de crèche ? Pas d’inquiétude, on vous file quelques tips pour réagir face à cette mauvaise habitude.

Pas facile d’avoir l’impression de se transformer en punchingball pour son héritier. Pourtant, vous l’avez remarqué ces derniers temps, alors qu’il est si petit, si mignon, et qu’il sent bon le pet de licorne, Jean-Eudes a aussi la fâcheuse tendance à vous mettre des tartes. Ou pire : il en met à ses copains du même âge.

Déjà, ne paniquons pas : c’est normal qu’il fasse ça. Mais ce n’est pas parce que c’est normal que ça doit continuer. On vous donne quelques petites astuces qui pourront vous aider à lui faire comprendre que non, taper, c’est pas un truc qui se fait, non mais oh.

À lire aussi : Ce jour où j’ai dû googliser le mot « Quoicoubeh » comme la vieille personne que je suis

Que faire quand un bébé de moins de deux ans nous tape ?

Ce qui est compliqué ici, c’est qu’on peut penser que les enfants ne comprennent pas grand-chose de ce qu’on leur explique. Et pourtant, c’est faux ! Même si le cerveau d’un enfant est surtout émotionnel avant d’être rationnel — ce qui veut dire qu’il comprend ce qu’il ressent, et non ce qu’on lui explique — il comprend nos émotions et ce qu’on lui dit. Simplement, la méthode de déchiffrage n’est pas encore acquise, et l’immaturité de son cerveau ne permet pas de saisir tous nos mots et explications, et d’agir en conséquence.

Néanmoins, à deux ans, les enfants sont à l’âge où ils comprennent, sans forcément pouvoir appliquer, ce qu’il est acceptable de faire ou non, et quelles sont les règles immuables dans la maison. Bien sûr, ils sont en plein apprentissage, et c’est à vous, les parents, de maintenir ces règles sans y déroger.

Pour essayer d’apprendre à votre enfant que taper, ce n’est pas un truc qui se fait, vous pouvez :

  • Au moment où il vous cogne, le regarder dans les yeux, sans sourire, et lui dire d’un ton ferme (mais sans colère) que non, on ne tape pas, c’est interdit.
  • N’hésitez pas à verbaliser, à expliquer pourquoi on ne tape pas : ça fait mal, ça fait de la peine, ce n’est pas agréable, et quand on tape, ça fait pleurer, ça fait peur. Expliquez encore et toujours.
  • Restez droite dans vos bottes, sur vos positions, et montrez à votre enfant que c’est un principe non négociable, à chaque fois qu’un coup est donné : ne laissez rien passer, jamais. Répétez encore et toujours que taper n’est pas acceptable.
  • Donnez l’exemple : si vous le tapez vous-même, vous donnez le signal que c’est quelque chose qui se fait, et que c’est acceptable. Souvenez-vous : les enfants, c’est faites ce que je fais, pas faites ce que je dis.
  • Soyez raccord avec son autre parent. Si l’un réagit d’une manière, et l’autre d’une autre, on ne va pas s’en sortir. Établissez entre vous les règles à mettre en place quand ça se produit, pour que la réaction face à l’acte soit la même.
  • Si votre enfant tape de colère, parce qu’il est face à une frustration et qu’il ne sait pas s’exprimer autrement qu’avec des gestes, prenez le temps de lui dire que vous comprenez sa colère et qu’il ressent. Que c’est normal de ne pas être content, mais que, même lorsqu’on ressent tout ça, on ne doit pas taper, parce que c’est interdit.
  • Une fois que tout est dit, que l’enfant a vu votre réaction et qu’il voit que taper ce n’est pas un truc cool, montrez-lui une alternative aux coups : un câlin, une caresse… Prenez sa main pour lui montrer que non, on ne tape pas, c’est douloureux, mais on peut tenir la main ou caresser la paume, ça, ça ne fait pas mal.

À lire aussi : Mon enfant est-il un petit con ?

Un apprentissage

Si votre enfant continue de taper, c’est normal. C’est un apprentissage qui prend du temps, et qui peut avoir des ratés et des retours en arrière. Rien n’est acquis, tout est en construction. L’essentiel étant de rester fixe et droit sur ce qu’il est acceptable de faire ou non, sans y déroger, en montrant le bon exemple.

Et sinon, si vraiment il vous met trop de tartes, vous pouvez aussi le ramener à la maternité avec votre bon de retour, sait-on jamais, sur un malentendu, ça peut marcher.


Ajoutez Madmoizelle à vos favoris sur Google News pour ne rater aucun de nos articles !

Les Commentaires

6
Avatar de Neverland90
6 septembre 2023 à 00h09
Neverland90
Une fois un enfant de ma famille éloignée (c'est compliqué) a piqué une grosse crise violente et a tiré les cheveux d'une autre petite fille avant d'essayer de la propulser contre un meuble.
Ce qui n'a pas marché car il n'avait aucune force.
Néanmoins, en mimant très très lentement son geste, je lui ait demandé s'il aimerait que je fasse pareil pour lui. Il a secoué la tête. Ensuite je lui ait dit: si tu ne veux pas qu'on te le fasse pourquoi tu le fais aux autres?
Le fait d'inverser les rôles fonctionnait assez bien avec cet enfant. Après il avait quasiment 4 ans et pas 2 ans. Donc je pense que l'âge joue aussi.
0
Voir les 6 commentaires

Plus de contenus Parentalité

Source : FatCamera de Getty Images Signature
Parentalité

Droit de visite des pères : voici le seul avis qui compte, celui des concernées

7
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Pixelshot
Parentalité

Les 5 objets pratiques pour partir en vacances avec un bébé

11
Source :  idal de Getty Images Pro
Parentalité

Des moutons pour remplacer les élèves ? Cette école l’a fait (et il y a une triste raison à cela)

4
Source : damircudic de Getty Images Signature
Parentalité

Le gouvernement va-t-il ENCORE se planter avec la création du congé de naissance ?

9
Source : Oksana Oliynyk de Getty Images
Parentalité

Une étude dévoile le jour où les enfants sont les plus chiants

Source : Avalon_Studio de Getty Images Signature
Conseils parentalité

Vos enfants ont du mal à manger ? Et si vous essayiez la technique de la bougie ?

Crédit photo : Pexels / Tima Miroshnichenko
Conseils parentalité

Comment maintenir le lien avec les grands-parents quand on habite loin d’eux ?

Source : Choreograph
Parentalité

Ces 15 phrases clichées qu’on dit TOUS à nos mômes, comme nos parents avant nous

2
Source : SimpleFoto
Conseils parentalité

Parentalité : 3 raisons qui font que les pro de santé ne sont pas toujours raccord (et c’est pénible pour les parents)

1
Source : Kaspars Grinvalds
Parentalité

« J’ai traversé une sévère dépression du post-partum » : dans la vie de Paula, mère célibataire d’un enfant

Pour les meufs qui gèrent