Live now
Live now
Masquer
Pourquoi Jameela Jamil quitte Twitter après le rachat par Elon Musk
Culture Web

Pourquoi Jameela Jamil quitte Twitter après le rachat par Elon Musk

Elon Musk, fondateur de Tesla, vient de racheter Twitter où il veut davantage de liberté d’expression. Au grand dam des féministes, a fortiori racisées, comme s’en inquiète Jameela Jamil.

Le fondateur de Tesla, Elon Musk, vient de racheter le principal média social d’opinion Twitter le 25 avril 2022 pour 44 milliards de dollars (environ 41 milliards d’euros). L’homme d’affaires controversé clame d’ores et déjà qu’il voudrait y voir régner une liberté d’expression totale. Ce qui fait déjà redouter le pire aux personnes minorisées, dont les femmes, a fortiori racisées, qui sont les plus cyberharcelées sur la plateforme.

Jameela Jamil craint que la misogynie s’aggrave sur Twitter suite au rachat par Elon Musk

C’est pourquoi Jameela Jamil a tweeté vouloir quitter la plateforme à l’annonce du rachat :

Jameela Jamil quitte Twitter suite au rachat de la plateforme par Elon Musk
Jameela Jamil a tweeté quitter Twitter le 25 avril 2022.

« Ah, il a eu Twitter. Je voudrais que ceci devienne mon dernier tweet. Oui, [je trouve] n’importe quelle excuse pour montrer des photos de Barold [mon chien]. Je crains que cette volonté de liberté d’expression ne rende cette plateforme déjà infernale encore pire niveau haine sans foi ni loi, sectarisme, et misogynie. Bon courage. »

La liberté d’expression totale voulue par Elon Musk sur Twitter réjouit déjà Donald Trump

Si le rachat vient d’avoir lieu, Elon Musk ne va pas du jour au lendemain changer la face de l’entreprise et ses politiques de modération. Mais d’ici la fin de l’année, l’homme d’affaires devrait prendre les contrôles de l’entreprise, et pourra donc appliquer les changements qu’il a déjà évoqués, notamment dans le communiqué de presse confirmant le rachat :

« La liberté d’expression est le socle d’une démocratie qui fonctionne, et Twitter est la place publique numérique où les sujets vitaux pour le futur de l’humanité sont débattus. J’espère que même mes pires critiques resteront sur Twitter, c’est ce que signifie la liberté d’expression »

Des comptes bannis comme celui de Donald Trump pourraient donc potentiellement redébouler OKLM sur Twitter. Si l’ancien président des États-Unis en a été exclu et a créé son propre réseau social Truth en février 2021, il se réjouit déjà qu’Elon Musk « améliore Twitter contre les bots et les faux comptes », a-t-il déclaré auprès de Fox News le 25 avril 2022. Or, quand Donald Trump se réjouit pour vous, c’est rarement de bon augure.

Car que signifie la liberté d’expression selon Elon Musk ? C’est ce qu’a défini dans un thread Twitter Yishan Wong. C’est le fondateur et actuel PDG de Terraformation (une entreprise de mise en place de systèmes évolutifs pour tenter de résoudre le problème du changement climatique), et surtout un ancien dirigeant de Reddit et Facebook, donc bien placé pour comprendre les dynamiques des foules sur les réseaux sociaux à l’épreuve de la notion de liberté d’expression :

« Il existe une ancienne culture d’Internet, grosso modo le web 1.0 (de la fin des années 1990) et du web 2.0 pré-Facebook (donc avant 2005) où régnait une culture de la liberté d’expression très forte.

Cette idée de liberté d’expression est née d’une culture américaine de la fin des années 90 où les principaux intéressés par la censure étaient des conservateurs religieux. Concrètement, cela signifiait qu’ils essaieraient d’interdire la pornographie (ou toute autre dégénérescence morale imaginaire) sur Internet.

[…] Beaucoup de leaders de la tech d’aujourd’hui (dont Elon Musk et d’autres membres de la génération X, en gros) ont grandi sur cet Internet. Pour eux, Internet représentait la liberté, une nouvelle frontière, une floraison de l’esprit humain, et l’espoir que la technologie pourrait donner naissance à un nouvel âge d’or de l’humanité.

Je le croyais aussi. Puis j’ai dirigé Reddit.

Reddit est né dans les dernières années du vieil Internet, où la liberté d’expression signifiait ‘liberté par rapport aux conservatismes religieux’ […]. On a tenté de préserver cet idéal. Mais ce n’est pas ce qu’est la liberté d’expression aujourd’hui. »

« Ce n’est pas que le principe n’est plus valide (il l’est), c’est que les problèmes pratiques liés au maintien de ce principe sont différents, parce que le monde a changé.

Internet n’est plus une ‘frontière’ où les gens peuvent aller “pour être libres“. C’est là où se trouve le monde entier maintenant, et toutes les guerres culturelles y sont menées.

C’est le champ de bataille PRINCIPAL de nos guerres culturelles.

Cela signifie que défendre la liberté d’expression signifie que vous ne vous opposez pas à certains conservateurs religieux qui font pression pour retirer les livres de Judy Blume [autrice jeunesse progressiste] de la bibliothèque, cela signifie que vous vous opposez à TOUT LE MONDE, car chaque camp essaie de retirer les droits d’expression des autres côtés. »

Quand la liberté d’expression sert surtout à attaquer les personnes minorisées

Outre servir un champ de batailles culturelles et politiques à l’échelle mondiale, Internet et Twitter en particulier servent également de terrain de jeu pour cyberharceleurs. Si Elon Musk compte bien continuer à lire les pires critiques qui émanent contre lui, elles ne s’inscrivent pas dans les mêmes dynamiques d’oppressions sociales qui pèsent contre des personnes minorisées à l’échelle structurelle, comme l’induit Jameela Jamil.

Un rapport de 2020 d’Amnesty International constatait déjà avec effroi les inégalités dans le cyberharcèlement :

« Notre analyse montre que malgré certains progrès, Twitter n’en fait pas assez pour protéger les utilisatrices, ce qui conduit de nombreuses femmes à se taire ou à s’autocensurer sur la plateforme. »

En première ligne : les femmes issues des minorités et de groupes marginalisés, c’est-à-dire les femmes racisées, en particulier les femmes noires, les femmes lesbiennes, bisexuelles, handicapées, ainsi que les minorités de genre.

C’est donc pour cela que certaines personnes minorisées commencent déjà à redouter le pire et à migrer vers d’autres réseaux sociaux de partage d’opinion comme Mastodon ou Vero. Car si la modération laissait déjà à désirer avant le rachat, qu’est-ce que cela va être quand y régnera la vision de la liberté d’expression d’Elon Musk…

À lire aussi : Jeffree Star sort son propre flingue rose bonbon et ceci n’est pas une vanne

Crédit photo de Une : © capture d’écran Twitter

Les Commentaires
16

Avatar de missaaj
4 mai 2022 à 11h02
missaaj
Bon elle parfois elle a des propos super agressifs condescendante et limites.
0
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Culture Web

housse-de-couette
Humeurs & Humours

J’ai testé cette astuce TikTok pour mettre une housse de couette et mon verdict est sans appel

Manon Portanier

30 déc 2022

12
beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
L'équipe du podcast sexo Hot Line
Conseils sexe

Le podcast sexo « Hot Line » déconstruit avec humour notre éducation sexuelle et intime bancale

Anthony Vincent

27 nov 2022

1
4 archétypes féminins, une même misogynie véhiculée
Culture Web

Vous êtes plutôt girl boss, féminin sacré, ou that girl ? Comment ces archétypes nourrissent la misogynie

Anthony Vincent

09 nov 2022

3
Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c'est une première canon
Baskets

Lena Situations crée 4 sneakers pour adidas, et c’est une première canon

Anthony Vincent

03 nov 2022

2
Bianca est la première héroïne grosse de Disney
Culture Web

Disney révèle sa première héroïne grosse dans le film d’animation Reflect

Anthony Vincent

31 oct 2022

10
poupee-peur-halloween
Parentalité

Non, les enfants ne sont pas « mignons », ils sont démoniaques et en voici la preuve !

Manon Portanier

31 oct 2022

8
Lesthétique-Tumblr-va-t-elle-régner-sur-2022
Culture Web

Pourquoi l’esthétique Tumblr revient-elle en force en 2022 ?

Anthony Vincent

25 oct 2022

14
« High Low with EmRata » : Emily Ratajkowski sort un podcast anglé sur les vertus de la colère féministe
Culture Web

Emily Ratajkowski sort un podcast avec la colère féministe en fil rouge

Anthony Vincent

14 oct 2022

Photo fournie par les sans pages
Culture Web

« Wikipédia reproduit les biais sexistes de notre société » : les sans pagEs, le collectif qui comble le fossé de genre de l’encyclopédie

Aïda Djoupa

09 oct 2022

Monika Kozub / Unsplash
Culture Web

Comment parle-t-on des règles à l’étranger ? Réponse dans ce podcast du Courrier international

Aïda Djoupa

25 sep 2022

La pop culture s'écrit au féminin