Live now
Live now
Masquer
madmoizelle-reportages-liban
Société

madmoiZelle en reportage : Esther vous raconte la vie des jeunes femmes du Liban !

Esther est partie trois semaines au Liban, rencontrer les jeunes femmes qui y vivent et recueillir leurs histoires. Sur le chemin du retour, elle vous raconte !

Il y a la mer dessous et des montagnes au loin. Les côtes libanaises s’éloignent. Le pilote a annoncé qu’après avoir survolé Chypre, nous longerions les côtes turques, passerions par la Grèce. Myconos je crois, puis la Serbie, l’Italie au nord de Venise, la Suisse. Et la France.

Paris et son métro, Paris et les ami·es, Paris et la rédaction. Paris et ma campagne natale pleine de choses et de personnes que je n’ai pas vues depuis 6 semaines.

Elles sont passées en un éclair : dire que ce projet, aller voir les jeunes femmes du monde entier pour qu’elles me racontent leurs histoires, je le mûris depuis des mois…

Et voilà qu’en un mois et demi, j’ai déjà parcouru deux pays !

À lire aussi : madmoiZelle en reportage : Esther vous raconte les vies des Sénégalaises en podcast !

Le Liban, enivrant d’odeurs et de goûts

Au Liban, Mona qui m’hébergeait m’a entraînée à Batroun et son restaurant Chez Maguy, à Zahlé dans la plaine de la Bekaa d’où l’on apercevait les frontières avec la Syrie et le plateau du Golan.

J’ai découvert Jbeil, ou Byblos « cité antique », puis Tripoli. Cette dernière, la 2ème ville du Liban, laisse un souvenir marquant. Ses souks sont saisissants : or, savons, poissons, épices. Les rues ne désemplissent pas des odeurs de kaake, de knefe.

Tripoli, on la renifle et on la déguste autant qu’on la visite.

Entre deux explorations urbaines, je parvenais à caler mes rendez-vous. Je parcourais Beyrouth en long, en large et en travers à la rencontre des représentant·es d’ONG, des femmes qui me contaient leurs histoires.

Ici une animatrice radio débordante d’énergie et de confiance, là deux sœurs syriennes s’escrimant à faire vivre l’éducation pour les réfugiés du camps de Shatila, là-bas une cinéaste en devenir privée de sa nationalité libanaise.

Le Liban, terre de paradoxes

J’ai eu beau essayer de comprendre le système politique du pays, je suis toujours perplexe devant sa complexité.

« Si tu as compris le Liban, c’est qu’on te l’a mal expliqué », m’a-t-on répété plusieurs fois, paraphrasant l’historien Henry Laurens. Je prends, ça fait déculpabiliser.

Mais me voilà, tant bien que mal, en train d’essayer de raconter ce pays et ses contradictions.

L’impératif de virginité et les « hyménoplasties DIY ». L’interdiction de l’IVG, mais la pharmacienne qui te glisse avec un sourire le nom du médecin qui saura t’aider. Pour ne citer que deux exemples liés aux droits sexuels et reproductifs.

Le Liban a provoqué en moi des sentiments contraires, je suis tiraillée entre la satisfaction d’avoir rencontré tant de personnes aux parcours intéressants et la frustration de ne pas avoir disposé de plus de temps.

La vie des madmoiZelles au Liban

J’espère pouvoir donner un aperçu correct de ces femmes, pas toutes libanaises, loin de là, mais qui vivent sur ce territoire au jour le jour et qui en subissent les travers autant qu’elles en saisissent les opportunités.

C’est en tête de cet article que vous retrouverez le sommaire de tous les articles que j’ai écrits là-bas et j’espère qu’ils sauront vous donner un aperçu de la société libanaise.

PS : pour info, je m’envole ce mardi 8 mai en Irlande du Nord, prochaine étape de ce voyage. Mes aventures sont à suivre sur les comptes Instagram @madmoizelledotcom et @meunieresther, avant de les retrouver ici bientôt !


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

1
Avatar de zazouyeah
29 mai 2018 à 13h05
zazouyeah
Merci Esther pour ces articles fascinants : est-ce que ce serait possible de mettre à jour le sommaire en tête de cet article ? Tout ce qui concerne Shatila n'y apparaît pas. Aussi, il me semble que la section commentaires de l'article sur Hala, Aïsha et Ayat (toutes trois hautement inspirantes, je n'imagine pas comment elles arrivent à développer autant d'énergie..) est défectueuse. A part ça, continue sur cette belle lancée !
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : © EC
Société

Après avoir défendu un père accusé d’inceste, Bruno Questel contraint de quitter la CIIVISE

Source : Canva
Société

Avez-vous déjà rencontré un narcissique conversationnel ? Les 11 signes qui ne trompent pas

hacker-deepfake-clavier-ordinateur
Société

Tuerie de masse déjouée à Bordeaux : c’est quoi un Incel ?

3
TikTok-smartphone-jeunes-sante-mentale
Société

Un inconnu vous vire de l’argent sur Paypal ? Attention, c’est une arnaque

2
P. Diddy // Source : Daniel Incandela / Flickr
Société

P. Diddy est visé par une nouvelle plainte pour agression sexuelle

dees-recues-cancer-sein
Société

Cancer du sein : les soins bientôt intégralement remboursés ?

1
femme-billet-mains // Source : Pexels
Société

La « budgétisation bruyante », une méthode simple pour gérer (sainement) ses finances ?

Source : Madmoizelle
Société

Mad Prime Spécial Europe : tout ce que vous devez savoir sur les élections européennes

couple-rire // Source : URL
Couple

Couple : pourquoi ce cap est-il si difficile à passer ?

amber heard interview today show
Société

Amber Heard élue personnalité la plus détestée du monde, ou quand la haine des femmes fleurit en ligne

14

La société s'écrit au féminin