Live now
Live now
Masquer
Docu-Reines
Musique

Le docu Reines, pour l’amour du rap met enfin en valeur 5 rappeuses qui le méritent

25 oct 2021
Dans le documentaire Reines, pour l’amour du rap, diffusé sur Canal+ le 25 octobre à 22h45, cinq rappeuses se rassemblent pour faire un morceau. Une belle découverte de talents qui permet de suivre de près des artistes en pleine explosion. 

Reines, pour l’amour du rap est un documentaire signé Guillaume Genton qui suit cinq rappeuses aux profils et styles bien différents. Elles ne se connaissent pas, mais vont pourtant se rassembler pour créer un son ensemble. 

REINES, POUR L’AMOUR DU RAP / CREATION DOCUMENTAIRE CANAL+

Montrer des rappeuses créer pour inviter le public au plus près d’elles

Le documentaire se concentre évidemment sur la place des femmes dans le rap et l’expérience propre à chacune des protagonistes. Mais le petit truc en plus de ce programme, c’est la création d’un morceau commun entre les cinq rappeuses : Chilla, Davinhor, Le Juiice, Vicky R et Bianca Costa ! Le spectateur se retrouve au plus près de leur création, en suivant toutes les étapes — de la création du beat à la réalisation du clip. 

Guillaume Genton explique que la volonté de ce documentaire, c’est faire connaître les rappeuses au grand public : 

« Aux États-Unis, beaucoup de rappeuses comme Cardi B et Nicki Minaj sont connues du grand public. En France, à part Diam’s, peu d’artistes de rap féminines ont connu un tel succès.

Nous avons voulu nous intéresser à la nouvelle génération de rappeuses qui comptent bien faire entendre leur voix. Elles vont d’ailleurs le faire à travers un titre inédit, écrit et composé spécialement pour ce documentaire. »

Des rappeuses pleines de confiance en elle 

Les cinq rappeuses présentées dans le documentaire sont toutes déjà bien installées dans le milieu, avec leur identité et leur propre style. 

Le documentaire s’ouvre sur une situation intéressante avec les artistes dans l’émission Planète Rap de la radio Skyrock, ou bon nombre de rappeurs et rappeuses font des freestyle

Chilla

Les cinq rappeuses sont interviewées par Fred Musa, l’animateur star de Skyrock. Elles reçoivent également des appels en direct d’auditeurs. Certains sont plus fans d’elles que d’autres… Mais lorsque cette team de choc se retrouve face à un p’tit gars selon lequel « eh franchement le rap de meuf c’est claqué », elles ne se laissent pas faire et montrent qu’elles sont en place, et qu’elles sont là pour rester. 

C’est ce qu’on découvre tout au long du documentaire : une confiance totale de chacune des artistes en leur art. Cette interview chez Skyrock annonce directement le ton du programme. 

Des portraits de rappeuses diversifiés 

On découvre ensuite plus en détail les portraits de nos cinq rappeuses.

Il y a Chilla, qui vient d’annoncer la reprise de sa tournée et qui a fait beaucoup de chemin pour se détacher de son image de « porte parole du rap féministe » afin de créer sa propre identité et vraiment montrer qui elle était. 

Chilla affiche de tourné
Crédit : Instagram de Chilla – @chillaofficiel

Il y aussi Davinhor, qui rappe fort et dont la personnalité se remarque directement. On peut sentir une influence des rappeuses américaines dans son flow ; sa personnalité rythme magnifiquement bien le documentaire et son style unique rend la création du morceau très intéressante. 

DAVINHOR - PAS DE SENTIMENTS (Clip Officiel)

Puis vient Le Juiice, rappeuse et productrice dont le premier album intitulé CEO a fait beaucoup d’apparition remarqués dans Planète Rap. On ressent dans sa musique et son attitude qu’elle n’a pas peur de prendre la parole. 

Le Juiice - Jusqu'à la mort (Clip Officiel)

Ensuite il y a Vicky R, rappeuse et beatmakeuse lilloise qui compte à son actif un EP intitulé V. Dans une interview pour Madame Rap, elle explique vouloir « mettre le Gabon sur la map dans le rap français, parce qu’on n’a pas encore quelqu’un de bien installé ici »

Vicky R - ICE (CLIP OFFICIEL)

Pour finir, voici Bianca Costa, jeune artiste de 20 ans originaire du Brésil. Son premier album s’intitule Florianópolis, ville où elle est née. Elle chante et rappe ; sa musique est teintée de son héritage et elle apporte quelque chose de très différent à cette collaboration avec les quatre autres rappeuses.

Bianca Costa - Partout & nulle part (Clip officiel)

Les rappeuses lèvent doucement le voile

Un petit plus dans le documentaire, c’est qu’on ne suit pas uniquement la création de ce morceau commun : on en apprend plus sur le parcours et la vie de certaines des rappeuses. 

Ce sont Chilla, Davinhor et Le Juiice qui montrent leur vie personnelle au public. La première se confie sur la mort de son père, la seconde nous invite à un déjeuner en famille et la troisième nous présente sa grand-mère dans une conversation très touchante. 

Cet aspect du documentaire permet de connaître les rappeuses sous un autre angle : leurs histoires sont très touchantes et peuvent permettre à des jeunes femmes voulant se lancer dans le rap de prendre confiance pour sauter le pas. 

On en apprend également beaucoup sur les obstacles qu’elles ont pu rencontrer dans le monde de la musique, leurs difficultés pour s’entourer des bonnes personnes et trouver ceux qui leur donneront leur chance. 

Comment cinq rappeuses créent un morceau ensemble

Tout le reste du documentaire suit la création de ce fameux morceau commun.

Les cinq rappeuses se retrouvent toutes dans une grande maison pour créer ce son pendant plusieurs jours, entourées de beatmakers de talents tel que Junior À La Prod. Elle sont également managées par la journaliste Juliette Fievet qui anime l’émission Légendes Urbaines sur RFI et France 24 — un programme qui s’intéresse aux acteurs et actrices de la culture urbaine . 

Les moments de création sont assez fascinants dans ce documentaire, car on observe vraiment le processus de A à Z. La création de la mélodie, des paroles, du clip… 

Le fait que ces artistes fassent un morceau commun permet aussi d’arrêter de mettre les femmes en compétition pour plutôt montrer qu’elles peuvent collaborer et s’élever les unes les autres.

En somme, ce documentaire offre une belle aventure dans des coulisses qu’on ne voit jamais en tant que spectatrice. Que vous soyez passionnée de rap ou non, c’est une découverte touchantes d’artistes qui seront sans doute omniprésente dans l’industrie pour les années à venir !

Reines, pour l’amour du rap, le 25 octobre à 22h45 sur Canal+

À lire aussi : J’ai dansé dénudée dans des clips de rap et j’emmerde ceux qui voudraient que j’en aie honte

Crédit photo : Genton Productions/ We Are One Productions

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Musique

Thérèse raconte sa polykystose hépatorénale héréditaire, sa Mala Diva
Musique

Chanteuse en attente d’une greffe de foie, Thérèse nous raconte sa « Mala Diva »

Anthony Vincent

16 nov 2022

1
Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
Renaissance, le nouvel album de Beyoncé, vient de paraître le 22 juillet 2022
Pop culture

La prestigieuse École Normale Supérieure donne des cours sur Beyoncé

Anthony Vincent

14 nov 2022

Le documentaire Selena Gomez : My Mind & Me
Pop culture

Bipolarité, greffe de rein, et désir d’enfant : ce docu suit Selena Gomez sur 6 ans et fait scandale

Anthony Vincent

08 nov 2022

10
Alanis Morissette O2280622_
Musique

Alanis Morissette n’a plus le temps de subir le sexisme de l’industrie musicale et l’a fait savoir

Maëlle Le Corre

08 nov 2022

brassens capture d’écran yt
Musique

Faut-il faire entrer les biens de Georges Brassens dans le patrimoine français ?

Maya Boukella

21 oct 2022

mikaben 2
Musique

Mikaben : le chanteur haïtien est mort sur scène à 41 ans

Maya Boukella

17 oct 2022

eddy de pretto
Actu en France

Eddy de Pretto victime de cyberharcèlement : son procès s’est ouvert à Paris

Maya Boukella

04 oct 2022

5
coolio
Pop culture

Le rappeur Coolio, célèbre pour le tube planétaire « Gangsta’s paradise » est mort

Maya Boukella

29 sep 2022

Megan Thee Stallion a ouvert un site pour la prise en charge de la santé mentale
Psychologie

Megan Thee Stallion crée un site pour une meilleure prise en charge de la santé mentale

Anthony Vincent

27 sep 2022

La pop culture s'écrit au féminin