Live now
Live now
Masquer
pas-aimer-allaitement
Chère Daronne

Je n’aime pas allaiter, je suis un monstre ou quoi ?

Vous avez des questions ? La Daronne a les réponses ! (Oui bon, c’est pas forcément les meilleurs conseils, mais elle fait ce qu’elle peut, hein.) Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre courrier du cœur pas comme les autres.

Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés d’une louche d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

La question pour la Daronne

Chère Daronne,

Les polémiques récentes sur l’allaitement me font sentir comme un gros caca. J’ai essayé d’allaiter mon premier, ça m’a fait mal, il voulait téter non-stop, j’ai prétendu que c’était trop compliqué et que je n’avais pas assez de lait, mais la vérité, c’est que j’ai détesté ça. Pour mon deuxième, je n’ai même pas essayé. 

Évidemment, ils m’ont bien foutu la honte à l’hôpital, mais j’ai tenu bon même si je me suis sentie comme une grosse nulle. Hormones bonjour. Je pensais que le doss était enterré, mais avec toutes ces polémiques (légitimes, hein, je ne dis pas.) et les armées de pro-allaitement qui sortent du bois, bah même si je soutiens totalement leur cause, ça me fait me sentir comme une mère en mousse.

Help !

Elisa

La réponse de la Daronne

Ma petite gourde de grenadine,

Je suis navrée que tu te sentes ainsi. Et je maudis ceux qui te font des réflexions. Qui sont d’ailleurs les mêmes qui font des réflexions aux mères allaitantes. Car mon petit doigt me dit que sous couvert de conseils et de réflexions idéologiques, ces gens ont surtout envie de se défouler et de déverser leur aigreur existentielle et qu’il n’y a pas meilleure cible qu’une jeune mère désireuse de faire au mieux, coupable par défaut. 

Car ainsi va la vie : la maternité est systématiquement livrée avec l’option « culpabilité » et ça, les gros cons l’ont bien compris et en profitent à mort.

En tant que mère, tu as toujours tort

Il est important que tu le saches : en tant que mère, que femme même, tu feras toujours mal. Que tu donnes le biberon, ou que tu allaites. Tu seras toujours jugée par un pan de la société qui a une opinion (uniquement basée sur des perceptions personnelles, comme toute bonne théorie scientifique sérieuse, n’est-ce pas ?), et qui considère que ça lui donne le droit d’ouvrir son gros clapet.

Tu seras aussi jugée par tes sœurs qui à force d’injonctions contradictoires et de standards impossibles à atteindre, sont devenues complètement zinzins, au point de s’acharner contre les copines. 

Il suffit de voir les discussions qui ont découlé de ces différentes polémiques : les allaitantes ont l’impression de vivre dans un monde qui leur fout la honte (à raison), les biberonneuses ressentent une pression énorme à allaiter (avérée). Finalement, personne n’est content. C’est cool. Mais tu sais quoi, dans ce monde où tout le monde perd quoi qu’il arrive, j’ai envie de te dire que foutu pour foutu autant faire le choix avec lequel on se sent bien.

Le biberon ou le sein : un choix personnel

La vérité, c’est que si tu prends un troupeau de petits humains, tu ne peux pas discerner les enfants allaités de ceux qui ne l’ont pas été… Si les études tendent à prouver que, il ne s’agit que de chiffres, de moyennes et de statistiques. Elles mêmes influencées par de nombreux facteurs environnementaux, où, quand, quelle eau, quelles conditions, l’œuf, la poule, tout ça, tout ça.

Comme j’adore l’empirique et qu’il semblerait qu’il soit aujourd’hui totalement admis d’illustrer des théories générales avec sa propre expérience, je vais plutôt te donner un exemple : Mes enfants ont été allaités longtemps. Suffisamment longtemps pour qu’on me fasse souvent remarquer que c’était très très chelou. (Décidément, ils ne peuvent pas nous laisser tranquilles deux secondes nous les mères).

Eh bien, petits, mes gamins étaient TOUT LE TEMPS MALADES, un enfer. Si tu savais le nombre de nuits que j’ai passé pliée en deux sur une chaise pendant que ces messieurs dames cuvaient leur bronchiolite dans leur lit d’hôpital… 

À contrario, leurs deux meilleurs copains qui n’ont pas été allaités ne chopaient JAMAIS rien ! C’est injuste. Alors que les mecs allaient à la crèche et à l’école… Coïncidence ? Je pense bien que oui, car la vérité, c’est que quand les conditions d’hygiène sont bonnes et que l’enfant accède à tout ce dont il a besoin, biberon ou nichon, ça ne change rien. Oui, j’ai basé cette conclusion sur mon expérience personnelle, qu’est-ce-que tu vas faire ?

Le bien-être des mères, ce truc important

Parfois la question ce n’est pas de savoir ce qui est le meilleur pour le bébé, mais pour la daronne. Pas toujours, mais parfois. 

Dans le cas de l’allaitement, les différences à long terme entre ceux qui ont consommé du LM et ceux qui ont consommés du LA sont minimes, voire très probablement inexistantes.

Et la personne la plus impactée moralement et physiquement par le mode d’alimentation du petit bourriquot, en fait, c’est avant tout la daronne (et le daron, enfin en théorie, tu vois ce que je veux dire). Il me semble évident que ce qui prime, c’est donc son choix à elle, sans hésitation aucune ni culpabilité.

Alors biberon, allaitement, LM, LA, l’important c’est de choisir ce qui nous convient, et de res-pec-ter le choix des voisines. Hein. Suivez mon regard. Acceptez-vous les un.es les autres, bordel.

Il est temps de prendre un peu de recul sur ces questions

C’est vrai qu’on parle beaucoup du sujet de l’allaitement récemment. L’alimentation de l’enfant est une question centrale après tout, puisque quand on ne le nourrit pas, il meurt. 

Mais la faute (entre autre) aux algorithmes des RS, et à nos sphères où l’on aborde souvent exclusivement les mêmes sujets, on peut rapidement avoir l’impression que le monde entier ne parle QUE de ça. Cet effet loupe vient renforcer des injonctions et une pression déjà énorme face à des sujets sur lesquels on a l’impression de jouer notre vie, mais qui s’avèreront presque anecdotiques à long terme.

Car en vrai, la période du lait, biberon ou sein, ne dure que quelques mois ou au maximum quelques années. Très bientôt ces débats qui nous animent et nous divisent (pourquoi, on est débiles ou quoi ?) nous paraitrons bien loin. Notre jeunesse nous paraîtra bien loin. Elle sera bien loin. Car nous serons tous mort. VOILA. ALLEZ SALUT.

Je te laisse, j’ai rendez-vous chez le notaire pour rédiger mon testament.

La bisette

Ta daronne

Crédit photo image de une : Anastasiia Stiahailo

À lire aussi : J’ai testé l’allaitement, et j’ai détesté ça

Les Commentaires
10

Avatar de Carabosse8
23 juin 2022 à 00h44
Carabosse8
J'ai 3 enfants que j'ai allaité mais j'ai détesté ça.
Pour l'aînée, l'allaitement a été difficile dès le début. Je n'avais pas de lait, le bb tirait sur mes seins. A l'hôpital lorsque j'ai fini par réclamer le biberon pour mon bb, on me l'a refusé et on m'a bien culpabilisé sur le fait que le lait maternel est meilleur et que si bb prend le biberon, il refusera le sein (faux). Résultat, mon enfant était pendu à mes seins, elle crevait de faim, pleurait beaucoup et moi, j'étais proche de la dépression. Par la suite, après mes 1re montée de lait, j'ai eu beaucoup beaucoup de lait et bb était accro, très demandeuse, elle ne faisait pas ses nuits.
Le papa ne pouvait pas m'aider puisqu'elle n'a jamais voulu prendre le bib (c'était folklo d'ailleurs quand on sortait ou que je voyageais avec ma petite et que je devais l'allaiter en public avec ce que ça comporte de jugements de la part des gens).
Épuisée, j'ai fini par la faire dormir avec moi pour ne plus me lever 5 fois par nuit. J'ai réussi à la sevrer à 23 mois, parce que j'étais enceinte de ma cadette et que je n'avais plus de lait mais ma petite continuait quand même à tirer sur mes seins vides. Le sevrage a été difficile mais nécessaire à ce stade. Malgré tout, je me suis sentie très coupable de lui avoir enlevé le sein, d'être tombé enceinte alors qu'elle voulait toujours téter.
Pour ma cadette, plus expérimentée, je l'ai également allaité, toujours persuadée que c'était meilleur pour bb mais je me suis assurée qu'elle prenne aussi le biberon. Mais je me suis rendue compte que l'allaitement restait une contrainte et que je n'aimais pas ça. Elle a pris le sein jusqu'à ses 21 mois.
Pour mon petit dernier, je ne souhaitais pas l'allaiter mais la pression de mon entourage était plus forte. Du coup, je lui ai donné le sein mais c'était l'exception, c'était surtout des tétées câlin, il était principalement nourri au biberon.
Il s'est sevré tout seul à 4 mois et cette période d'allaitement a été plus agréable pour moi. Mon fils a été très peu malade nourrisson (contrairement à ses 2 sœurs aux mêmes ages).
Aujourd'hui encore, je regrette de ne pas mettre suffisamment écoutée et d'avoir céder aux injonctions sur l'allaitement. Ça m'aurait évité de souffrir et de faire souffrir mes bb. Avec mes 2 premiers enfants, je me sens dépossédée de ne pas avoir eu une relation épanouie avec elles.
3
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Chère Daronne

Chère Daronne
tromper-mec-reve-signification

Help ! Je rêve que je trompe mon mec, ça veut dire quoi ?

Chère Daronne

15 juin 2022

1
Mode
Sponsorisé

Vous êtes invitée à un mariage ? Voici une sélection de tenues pour le jour J

Humanoid Native
Chère Daronne
mere-allaite-bebe-banc

Je réponds quoi quand on me demande de me couvrir pour allaiter mon bébé ?

Chloé Genovesi

09 juin 2022

18
Chère Daronne
dispute-couple-enceinte-prenom

Mon mec a des goûts de merde et on n’arrive pas à trouver un prénom au bébé

Chère Daronne

01 juin 2022

41
Chère Daronne
femme-tatouage

Mon mec ne veut pas que je me fasse tatouer, je fais quoi ?

Chère Daronne

25 mai 2022

61
Chère Daronne
amitie-femme-homme-couple

Help, mon pote me ghoste depuis qu’il est en couple

Chère Daronne

18 mai 2022

18
Chère Daronne
mec-stupide-chere-daronne

Au secours, le mec de mon fils n’est pas le couteau le plus aiguisé du tiroir

Chère Daronne

11 mai 2022

28
Chère Daronne
chere_daronne_vote_lepen_V

Mon amie d’enfance a voté Marine Le Pen, et j’ai envie de la ghoster

Chère Daronne

04 mai 2022

100
Chère Daronne
mec-trompe-collegue-que-faire

J’ai vu le mec d’une collègue rouler une pelle à une autre femme. Je fais quoi ?

Chère Daronne

27 avr 2022

46
Chère Daronne
homme-feministe-chere-daronne-v

Mon mec refuse de se dire féministe car « c’est un mouvement extrémiste », help

Chère Daronne

20 avr 2022

27
Daronne
bebe-qui-pleure

Le bébé des voisins ne fait que pleurer, j’ai le droit de râler ?

Chère Daronne

13 avr 2022

44

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9
10 20 30